GameStop

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

GameStop
logo de GameStop

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société anonyme avec appel public à l'épargneVoir et modifier les données sur Wikidata
Action New York Stock Exchange (GME)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Slogan Power to the PlayersVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social GrapevineVoir et modifier les données sur Wikidata
Drapeau des États-Unis États-Unis
Actionnaires Barnes & NobleVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Commerce de détailVoir et modifier les données sur Wikidata
Produits Jeu vidéoVoir et modifier les données sur Wikidata
Filiales GameStop (d) et GameStop (d)
Site web www.gamestop.comVoir et modifier les données sur Wikidata
Magasin GameStop à Umeå

GameStop (EB Games, anciennement Babbage's) est une entreprise spécialisée dans la distribution de jeux vidéo et de matériel électronique. Le siège de la société est situé à Grapevine, au Texas. En 2016, la société comptait 7 117 points de vente répartis dans le monde entier[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

En , GameStop a racheté Micromania, alors premier revendeur de jeux vidéo en France[3].

En 2010, J. Paul Raines est désigné comme CEO[4].

En , GameStop annonce la vente de sa filiale Spring Mobile, qui possède notamment près de 1 300 magasins sous marque AT&T, à Prime Communications pour 770 millions de dollars[5].

En 2019, Gamestop connait les heures les plus sombres de son histoire puisque l'entreprise est criblée de dettes et ne parvient pas à retrouver un repreneur.

En , alors que Gamestop est toujours profondément endetté et ferme des magasins dans le monde, la chaîne accepte la proposition de partenariat pluriannuel de Microsoft[6].

Affaire GameStop[modifier | modifier le code]

En , le cours de l'action GameStop est sujet à une liquidation forcée des positions courtes massive sous l'impulsion du subreddit WallStreetBets[7],[8],[9]. Cela se produit peu de temps après une déclaration d'Andrew Left, directeur du fonds Citron Research, prévoyant que la valeur de l'action diminuerait. Celle-ci augmente en réalité de plus de 600 % le 26 janvier et sa forte volatilité entraîne l'arrêt du trading à plusieurs reprises. Un autre hedge fund, Melvin Capital, est contraint à demander 2,75 milliards de dollars à d'autres groupes privés pour couvrir ses pertes sur l'action GameStop. La presse francophone qualifie cette action d'« Affaire GameStop »[10],[11],[12].

Le 24 janvier 2021, un modérateur de WallStreetBets déclare qu'il n'y a « aucun effort organisé de la part de la modération pour promouvoir, conseiller ou recommander des actions ».

Après la clôture de l'action GameStop en hausse de 92,7 % le 26 janvier 2021, l'entrepreneur Elon Musk tweete un lien vers le subreddit, ce qui augmente encore l'effet de l'opération boursière. Cela a un effet sur le nombre d'abonnés de r/wallstreetbets, qui passe 2,2 millions d'abonnés la veille à plus de 8 millions d'abonnés une semaine plus tard.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « https://money.cnn.com/2002/02/13/ipo/gamestop/ »
  2. (en) « GameStop Corp. », Securities & Exchange Commission (consulté le 23 novembre 2016)
  3. [PDF] Communiqué de presse de Micromania.
  4. (en) « Former GameStop CEO Paul Raines, known for his personable leadership style, dies at 53 », Dallas News,‎ (lire en ligne, consulté le 30 mai 2018)
  5. « GameStop to sell Spring Mobile business for $700 million », sur Reuters,
  6. Benjamin Bruel, « Microsoft et GameStop, maison-mère de Micromania, signent un partenariat stratégique », sur Clubic.com, (consulté le 26 février 2021)
  7. « Des hedge funds jettent l’éponge face à la folie "GameStop" », sur L'Echo, (consulté le 27 janvier 2021)
  8. « Comment des utilisateurs de Reddit ont manipulé la Bourse et fait perdre de l’argent à un grand fonds d’investissements », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 27 janvier 2021)
  9. (en) Emily Stewart, « How a bunch of Redditors made GameStop’s stock soar », sur Vox, (consulté le 27 janvier 2021)
  10. « Affaire Gamestop : les fonds spéculatifs pris à leur propre jeu par les boursicoteurs américains », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 29 janvier 2021)
  11. « L'affaire Gamestop, ou comment Reddit et Discord sont devenus des outils pour renverser Wall Street », sur BFMTV (consulté le 28 janvier 2021)
  12. Bruno Rieth, « Affaire GameStop : la victoire des petits boursicoteurs contre les gros spéculateurs », sur www.marianne.net, 2021-01-28utc18:35:42+0000 (consulté le 28 janvier 2021)

Liens externes[modifier | modifier le code]