Zoltán Kocsis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans le nom hongrois Kocsis Zoltán, le nom de famille précède le prénom, mais cet article utilise l’ordre habituel en français Zoltán Kocsis, où le prénom précède le nom.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kocsis.
Zoltán Kocsis
Description de cette image, également commentée ci-après

Zoltán Kocsis à Miskolc en 2009.

Naissance
Budapest (Drapeau de la Hongrie Hongrie)
Décès (à 64 ans)
Budapest (Hongrie)
Activité principale Pianiste, chef d'orchestre, compositeur
Formation Académie de musique Franz-Liszt

Zoltán Kocsis (né le à Budapest et mort le dans la même ville[1]) est un pianiste, compositeur et chef d'orchestre hongrois.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1963, Zoltán Kocsis entre au Conservatoire Béla Bartók de Budapest, où il étudie le piano et la composition, puis en 1968, il poursuit ses études à l'Académie de musique Franz-Liszt où il travaille avec Pál Kadosa et Ferenc Rados. Deux ans plus tard, en 1970, il fait ses débuts publics dans sa ville natale et remporte le Concours Beethoven de la radio hongroise. L'année suivante, il effectue sa première tournée de concerts aux États-Unis. En 1973, il devient le plus jeune titulaire du Prix Liszt, et obtient également le Prix Kossuth en 1978.

Pianiste reconnu[2], il a joué avec les orchestres les plus prestigieux, l'orchestre symphonique de Chicago, la Dresden Staatskapelle, l'orchestre symphonique de San Francisco, l'orchestre philharmonique de New York, l'orchestre philharmonique de Londres, le Wiener Philharmoniker, … Il joue également avec son compatriote Dezső Ránki. À partir de 1976, il enseigne à l'Académie Franz Liszt de Budapest.

Il enregistre l'intégrale des œuvres pour piano de Béla Bartók. Par ailleurs, il laisse des enregistrements remarquables d'œuvres de Debussy, Ravel, Liszt (concertos avec Iván Fischer), Sergueï Rachmaninov (concertos avec Edo de Waart), mais aussi Mozart. À la suite de Liszt, il transcrit pour piano un certain nombre de morceaux de Richard Wagner. Passionné de musique contemporaine, il dirige également le Studio de musique nouvelle de Budapest, et est notamment un promoteur et dédicataire de la musique de son compatriote, le compositeur György Kurtág, créant en particulier les œuvres ... Quasi una fantasia... et le Double concerto pour piano et violoncelle.

À partir de 1987, il travaille comme chef d'orchestre avec l'Orchestre du festival de Budapest, qu'il créée avec Iván Fischer en 1983, et l'Orchestre de la Philharmonie nationale hongroise, dont il est le directeur musical à partir de 1997.

Il s'intéresse aussi à la musicologie, la critique musicale et la composition, écrivant notamment un poème symphonique, Tchernobyl. Il était marié avec la pianiste Adrienne Hauser.

Il meurt le 6 novembre 2016 à Budapest des suites d’une grave pathologie cardiaque[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décès du pianiste hongrois Zoltan Kocsis », sur lexpress.fr,‎
  2. 88 notes pour piano solo, Jean-Pierre Thiollet, Neva Editions, 2015, p. 52. ISBN 978 2 3505 5192 0
  3. Marie-Aude Roux, « Mort du pianiste et chef d’orchestre Zoltan Kocsis », Le Monde,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]