Zhu Xiao-Mei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Zhu Xiao-Mei
Zhu Xiao-Mei.jpeg
Zhu Xiao-mei en 2013.
Biographie
Naissance
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Conservatoire national supérieur de musique et de danse (d), Conservatoire national supérieur de musique et de danse de ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Instrument
Genre artistique
Site web

Zhu Xiao-Mei (en chinois : 朱晓玫 ; née en 1949 à Shanghai), est une pianiste d'origine chinoise, naturalisée française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Zhu Xiao-Mei naît dans une famille d'artistes. Son initiation musicale commence très tôt grâce à sa mère, après le départ de sa famille pour Pékin. À huit ans déjà, elle se produit à la radio et à la télévision et à dix elle entre à l'École nationale de musique pour enfants surdoués[1]. Elle entre au Conservatoire de Pékin à l'âge de onze ans où ses principaux professeurs sont Pan Yiming (lui-même élève notamment d'Halina Czerny-Stefańska)[2], puis la pianiste Zhou Guanren. La Révolution culturelle interrompt ses brillantes études et elle est envoyée pour près de six ans dans un camp de travail à la frontière avec la Mongolie intérieure. Grâce à des complicités, elle peut néanmoins travailler le piano à l'insu de ses gardes[1]. Son autobiographie La Rivière et son secret[3] livre un témoignage poignant du conditionnement psychologique des Chinois durant cette période. Elle achève ses études au Conservatoire en rentrant à Pékin.

À l'occasion d'une visite d'Isaac Stern en Chine en 1979, elle peut quitter la Chine pour les États-Unis en 1980, où elle termine ses études au New England Conservatory[1], notamment auprès de Gabriel Chodos. En 1984, elle choisit de s'installer en France et commence alors à donner des concerts partout dans le monde, en France, en Europe, en Amérique et en Asie.

Elle enseigne au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris[1] jusqu'en 2014.

Elle effectue son grand retour en Chine à l'automne 2014, donnant les Variations Goldberg dans les plus grandes villes chinoises. À l'occasion de ce retour sur scène après 35 ans d'absence[4], le Conservatoire de Pékin l'honore du titre de professeur[5].

Grande interprète de Jean-Sébastien Bach, Zhu Xiao-Mei a enregistré à trois reprises les Variations Goldberg (dont une fois sur la tombe de Bach à Leipzig) — une œuvre qu'elle a jouée en récital plus de deux-cents fois dans le monde[6] — les deux livres du Clavier bien tempéré, l'Art de la fugue, les Partitas, les Inventions à deux et à trois voix et les Suites françaises. Elle a par ailleurs enregistré de plusieurs disques consacrés à Scarlatti, Haydn, Mozart, Beethoven, Schubert et Schumann.

Elle est régulièrement invitée à être membre du jury de grands concours internationaux (Bach Leipzig, Busoni, Clara Haskil, Long-Thibaud-Crespinetc.).

Cultivant la discrétion, limitant ses apparitions en public et ne se produisant que dans des lieux et pour des publics qui lui parlent, Zhu Xiao-Mei a notamment pour projet, au-delà de ses activités de concertiste et ses enregistrements, de développer des actions envers de jeunes musiciens.

Écrits[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Pâris 2015, p. 959.
  2. (en) « Professor Pan Yi Ming », sur srmc.edu.sg, Singapore Raffles College of music.
  3. Zhu 2007.
  4. Comment Bach a vaincu Mao - Un film de Paul Smaczny
  5. Michel Mollard, Zhu Xiao-Mei - Retour en Chine, Salvator
  6. Le retour est le mouvement du Tao - Un film de Michel Mollard (Prix Festival International du Film sur l'Art, Montréal 2015)
  7. Zhu Xiao-Mei, « extrait en ligne », sur exultet.net.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]