René Martin (directeur artistique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
René Martin
Description de cette image, également commentée ci-après
René Martin lors de la présentation de l'édition 2016 de
La Folle Journée en Région à La Flèche le .

Naissance (72 ans)
Héric (Drapeau de la France France)
Activité principale Directeur artistique de festivals de musique classique
Lieux d'activité La France et le monde depuis Nantes
Années d'activité Depuis 1977
Distinctions honorifiques Ordre national du Mérite,
Ordem do Infante D. Henrique (Portugal)

Scènes principales

René Martin est un directeur artistique de festivals de musique classique français né à Héric (Loire-Atlantique) est le créateur et l'organisateur, depuis , de La Folle Journée de Nantes et, depuis , du Festival international de piano de La Roque-d'Anthéron.

Biographie[modifier | modifier le code]

René Martin naît dans une famille de commerçants du nord de la Loire-Atlantique. Après avoir pratiqué dans son adolescence le jazz et le rock (il joue de la batterie), il découvre la musique classique à la lecture d'une biographie de Charlie Mingus qui cite Béla Bartók. Parallèlement à un cursus en gestion et administration des entreprises, il suit des études musicales (percussion, théorie, histoire de la musique, analyse, composition et musique électroacoustique) au Conservatoire de Nantes.

Dès , il organise dans une salle nantaise une première série de concerts où sont invités Wilhelm Kempff, Bruno Leonardo Gelber, Ivry Gitlis, le Quatuor Melos et, l'année suivante, Sviatoslav Richter qui devient son ami[1], comme le sont aujourd'hui Radu Lupu, Jean-François Heisser ou Brigitte Engerer.

C'est à la suite d'un concert du groupe de rock U2 qu'il imagine le concept de La Folle Journée : « Je ne voulais pas créer une manifestation gigantesque mais permettre la rencontre des citoyens néophytes avec les Impromptus de Schubert ou Le Sacre du printemps de Stravinsky. »

Gilles Cantagrel dit de lui : « C’est un homme d’intuition épris d’éthique qui se montre rigoureux et travailleur. Une personnalité rare. »

Carrière[modifier | modifier le code]

En René Martin fonde le Centre de réalisations et d'Études artistiques (CREA) à Nantes dont il assure la direction artistique depuis . C'est à partir de cette plate-forme que sont créées les autres manifestations artistiques dont il est à l'origine depuis :

  •  : Festival des fêtes musicales à la Grange de Meslay à la demande de Sviatoslav Richter (plus de 100 concerts) ;

Mais aussi les Concerts de Musique de Chambre et les Concerts Spirituels à Nantes, les Nuits de décembre au musée Pouchkine à Moscou, des tournées de concerts au Japon, Brésil, Angleterre

Il fut le représentant pour la France de Sviatoslav Richter et le conseiller musical de Richard Peduzzi ancien directeur de la Villa Medicis à Rome et de Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff pour le Grand-Théâtre de Nîmes.

En 2001, il fonde le label Mirare[2],[3] avec François-René Martin[4].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Directeur artistique connu et reconnu, René Martin a reçu, au cours de la Folle Journée 2005, les insignes de l’Ordre National du Mérite des mains du Ministre de la Culture et de la Communication français, M. Renaud Donnedieu de Vabres.

En mars de cette même année 2005, dans le cadre de la Folle Journée à Lisbonne, le Président de la République du Portugal, Yorge Sampaio, lui a remis la médaille de Commandeur de l’Ordre de l’Infante Henrique, titre le plus honorifique que le gouvernement puisse remettre à un étranger.

En 2011, il a été nommé Commandeur dans l’Ordre des Arts et des Lettres.

En septembre de cette même année, lors de la Folle Journée de Varsovie, René Martin reçoit des mains du Ministre de la Culture polonaise la médaille d’or « Gloria Artis », plus haute distinction décernée aux personnes qui s’illustrent dans le domaine de la création artistique, de l’activité culturelle ou de la protection de la culture ou du patrimoine polonais.

En avril 2013, René Martin a été nommé Chevalier de l’Ordre National de la Légion d’Honneur.

En mai 2013, il reçoit du Ministre de la Culture du Japon, représenté par Monsieur Seiichi Kondo, le prix très prestigieux de Commissaire pour les Affaires Culturelles du Japon afin de saluer sa collaboration avec ce pays dans lequel René Martin organise presque 700 concerts chaque année.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Il organisera le dernier concert parisien du musicien, peu de temps avant sa disparition.
  2. http://www.fnac.com/Le-tres-beau-label-nantais-MIRARE/cp2278/w-4
  3. Thierry Hillériteau, « René Martin: les secrets d'une folle réussite », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. http://www.festivalmusica.org/repertoire/artistes/3689/francois-rene-martin

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]