Anacyclique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Un anacyclique est un mot ou un groupe de mots qui conserve un sens lorsqu'on le lit de droite à gauche[1] . Un anacyclique est donc un cas particulier d'anagramme. Il est communément admis que l'on ne tient pas compte des signes diacritiques (accents, trémas, cédilles) ni des espaces.

Dans le cas général, le texte est différent selon que l'on lit dans le sens normal de lecture ou en sens inverse. Lorsque le texte est identique, il s'agit d'un palindrome.

Parfois, le terme « ananyme » est employé pour désigner un anacyclique.

On parle de « phrase anacyclique » lorsque l’on obtient une phrase grammaticalement correcte en inversant l’ordre des mots.

Exemples[modifier | modifier le code]

Mots anacycliques[modifier | modifier le code]

  • « nos » et « son »
  • « mon » et « nom »
  • « les » et « sel »
  • « rit » et « tir »
  • « zen » et « nez »
  • « ados » et « soda »
  • « bons » et « snob »
  • « Léon » et « Noël »
  • « tracé » et « écart »
  • « saper » et « repas »
  • « super » et « repus »
  • « amuser » et « résuma »
  • « épater » et « retapé »
  • « regagner » et « rengager »
  • « retartiner » et « renitrater »

Groupes de mots[modifier | modifier le code]

  • « l'ami naturel » et « le rut animal »
  • « port salut » et « tu l’as trop »

Phrases anacycliques[modifier | modifier le code]

  • « Souffrir sans amour, l’oublies-tu parfois ? » et « Parfois, tu oublies l’amour sans souffrir »
  • « Vivre pour manger » et « Manger pour vivre »
  • « Travailler pour vivre » et « Vivre pour travailler »

Noms propres[modifier | modifier le code]

Les anacycliques sont parfois utilisés par des romanciers pour donner des noms à leurs personnages. C’est le cas par exemple du prénom « Enola » anacyclique du mot anglais « alone ».

Le roman Gig, de James Lovegrove, qui est constitué de deux parties complémentaires, utilise des anacycliques pour les titres de ses chapitres. D’autres anacycliques sont également disséminés au fil de l’ouvrage.

Dans la série de jeux vidéo Castlevania ainsi que dans le manga Hellsing, le nom Alucard est l’anacyclique de Dracula.

Dans Shining de Stephen King, « Tromal » donne « la mort » (dans le texte original américain, il s’agit de « Redrum » (murder), autrement dit, en français « meurtre »).

Nujabes, producteur de hip-hop, de trip hop et DJ japonais, a pris pour pseudonyme l'anacyclique de ses nom (Seba) et prénom (Jun) accolés.

Un certain nombre de thèmes de jazz sont des anacycliques: Ecaroh inverse le prénom de son compositeur Horace Silver, Nardis, célèbre morceau de Miles Davis, inverse le nom du chanteur Ben Sidran. Le thème Airegin de Sonny Rollins est l'anacyclique de Nigeria.

À la fin du XIXe siècle, le chanteur Dranem a utilisé l'anacyclique de son nom de famille, Ménard, comme pseudonyme.

La société Ankama utilise de nombreux anacycliques pour nommer les peuples, objets et lieux de l'univers de Dofus et Wakfu, y compris son propre nom (Ankama devient Amakna, nom du monde où évolue les peuples de Dofus et Wakfu).

Le nom du groupe musical Starflam est l'anacyclique de Malfrats, tiré du nom d'un projet musical précédent de ses membres, Malfrats linguistiques.

Des marques comme Duarig et Norev sont les anacycliques du nom de leurs fondateurs, respectivement M. Giraud et les frères Paul, Joseph et Émile Véron.

Le nom "Panacloc" de Jeff Panacloc est également un anacyclique du vrai nom de famille de l'artiste, nommé Damien Colcanap.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Albert Hamon, Les mots du français, Hachette, , 5112-01-017865-3 p., p 289 (article jeux de mots)