Ermonela Jaho

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ermonela Jaho
Description de cette image, également commentée ci-après
Ermonela Jaho, en 2016

Naissance 1974
Drapeau de l'Albanie Albanie
Activité principale artiste lyrique
soprano
Style
Formation Académie des arts (Tirana)
Académie nationale Sainte-Cécile (Rome)
Site internet site officiel

Ermonela Jaho est une soprano albanaise née en Albanie en 1974.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ermonela Jaho commence l'étude du chant à l'âge de six ans. Après ses études au Liceu Artistik Jordan Misja à Tirana en 1992, elle entre à l'Académie des arts de Tirana où elle étudie un an. Elle remporte une compétition organisée par la soprano italienne Katia Ricciarelli en Albanie, et s'installe en Italie où elle étudie à l'académie de Mantoue. Puis, elle poursuit ses études musicales à l'académie nationale Sainte-Cécile de Rome.

Elle débute sur scène à Bologne, dans le rôle de Mimi (La Bohème de Puccini), à La Fenice, puis dans celui de Susanna (Les Noces de Figaro) et à Trieste dans celui de Micaela (Carmen). Sa première représentation sur scène en dehors de l'Italie a lieu au festival de Wexford en Irlande, où elle chante Sapho de Massenet et La Pucelle d'Orléans de Tchaïkovski. En Allemagne, elle débute dans le rôle de Norina (Don Pasquale) à Munich ; puis elle interprète à nouveau Susanna à Genève et en France, au Capitole de Toulouse. Aux États-Unis, elle débute dans Mimi (La Bohème) avec le Michigan Opera Theater.

À partir de 2009, sa carrière prend une ampleur internationale, elle obtient de vifs succès à travers le monde, et est saluée par la critique[1]. Elle a notamment chanté dans La rondine de Puccini à Trieste, Micaela (Carmen) à Glyndebourne et aux Chorégies d'Orange, La traviata à Berlin et à Lyon. En 2009, elle est Liù (Turandot) à Philadelphie, Vitellia (La Clémence de Titus) à Avignon, Manon[Laquelle ?] à Marseille, Anna Bolena à Paris (Théâtre des Champs-Élysées), et à Lyon.

En octobre 2010, elle est applaudie dans le rôle-titre de Thaïs (Jules Massenet) à l'opéra de Toulon. En , elle est Luisa dans Luisa Miller de Verdi à l'opéra de Lyon, dans une mise en scène de David Alden.

En , elle tient le rôle-titre de La Vestale (Spontini) au Théâtre des Champs-Élysées. Pour l'ouverture de la saison 2013/2014 à l'opéra du Grand Avignon, elle reprend le rôle de Cio-Cio-San dans Madame Butterfly (Puccini), sous la direction de Mireille Laroche.

En , elle est Violetta dans La traviata de Giuseppe Verdi à l'Opéra Bastille et, en octobre, elle donne un récital salle Cortot accompagnée par le pianiste Genc Tukiçi.

En , elle triomphe dans le rôle-titre de Madame Butterfly à l'Opéra Bastille.

En , elle est Desdemona dans Otello (Verdi) au Gran Teatre del Liceu à Barcelone. En juillet de la même année, elle interprète de nouveau le rôle de Cio-Cio-San dans Madame Butterfly aux Chorégies d'Orange et accepte d'y remplacer au pied levé la soprano allemande Diana Damrau, souffrante, pour reprendre le rôle de Violetta dans La traviata aux côtés de Placido Domingo et de Fransesco Meli.

En , elle est à nouveau Violetta dans La Traviata de Verdi au Sydney Opera House, où elle est fortement acclamée aux côtés de José Carbó (Giorgio Germont) et Ho-Yoon Chung (Alfredo Germont).

Répertoire[modifier | modifier le code]

(Principaux rôles)

Prix[modifier | modifier le code]

Ermonela Jaho a remporté plusieurs compétitions internationales :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Monique Dautemer, texte de présentation (p. 22), programme de la production de l'opéra Thaïs de Jules Massenet à l'opéra de Toulon,

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]