Crazy Rich Asians

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Crazy Rich Asians
Titre québécois Crazy Rich à Singapour
Réalisation Jon Chu
Scénario Peter Chiarell
Adele Lim
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros. Pictures
Color Force
SK Global
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre comédie romantique
Durée 120 minutes
Sortie 2018


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Crazy Rich Asians ou Crazy Rich à Singapour au Québec est une comédie romantique américaine réalisée par Jon Chu, sortie en 2018. Il s'agit d'une adaptation cinématographique du roman du même nom (en) de Kevin Kwan (en), paru en 2013.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Nick Young et sa petite amie Rachel Chu, professeur d'économie à l'université de New York et originaire de New York, se rendent à Singapour pour le mariage de son meilleur ami Colin avec Araminta. À Singapour, Rachel rend visite à Peik Lin, son amie de l'université, et à sa famille, qui sont choqués lorsqu'elle leur annonce qu'elle sort avec Nick. Peik Lin lui révèle que la famille de Nick est extrêmement riche et connue de la haute société. Lors d'un dîner au domaine des Young, Nick présente Rachel à sa mère Eleanor, tandis que sa cousine Astrid découvre que son mari Michael, issu d'un milieu plus modeste que les Young, a une liaison. Rachel sent qu'Eleanor ne l'aime pas.

Lors de l'enterrement de vie de jeune fille d'Araminta, Rachel rencontre Amanda, qui lui révèle qu'elle est l'ancienne petite amie de Nick et laisse entendre que Rachel pourrait ne pas être capable de s'intégrer dans une famille aussi huppée avec son origine modeste. Rachel découvre que sa chambre d'hôtel a été vandalisée par les autres filles, qui la considèrent comme une opportuniste, mais elle est réconfortée par Astrid. Nick assiste à l'enterrement de vie de garçon de Colin, où il lui révèle son intention de demander Rachel en mariage. Colin s'inquiète des problèmes que cela va leur causer, d'autant plus que Nick doit rester à Singapour pour diriger l'entreprise familiale et que Rachel aime son travail à New York, sans compter la différence de statut entre eux. Nick s'excuse auprès de Rachel de ne pas lui avoir dit qui il était vraiment et l'emmène goûter des jiaozi (raviolis chinois) avec sa famille. Eleanor raconte les sacrifices qu'elle a faits pour faire partie de la famille Young et s'en prend à Rachel pour ses origines américaines. Eleanor raconte ensuite en privé à Rachel comment le père de Nick a dû trouver sa propre bague pour la demander en mariage, car la grand-mère de Nick désapprouvait le choix d'Eleanor et refusait de lui donner la bague familiale. Elle dit à Rachel qu'elle ne sera jamais suffisante pour Nick ou sa famille. Peik Lin convainc Rachel de tenir tête à Eleanor et de gagner son respect. Le jour du mariage, Astrid confronte Michael à propos de sa liaison et apprend qu'il lui reproche son malheur et la disparité financière entre eux.

Pendant la réception de mariage, Eleanor et la grand-mère de Nick confrontent Rachel et Nick en privé. En s'appuyant sur les résultats d'une enquête privée, Eleanor révèle que le père de Rachel est vivant et que Rachel a été conçue à la suite d'une liaison extraconjugale, après laquelle sa mère, Kerry, a quitté son mari et s'est enfuie aux États-Unis. Ils exigent que Nick cesse de voir Rachel de peur d'être lié à un tel scandale. Rachel est stupéfaite, car Kerry lui avait dit que son père était mort. Elle s'enfuit et reste au domicile de Peik Lin, continuant à rester au lit, déprimée, refusant de manger quoi que ce soit et ne voulant pas parler à Nick. Kerry arrive à Singapour, expliquant que son mari était violent et que le réconfort d'une ancienne camarade de classe s'est transformé en amour et en une grossesse surprise. Elle s'est enfuie avec Rachel de peur que son mari ne les tue. Kerry révèle que c'est Nick qui l'a appelée à Singapour et incite Rachel à lui parler. Lorsqu'ils se rencontrent, Nick s'excuse et demande Rachel en mariage, affirmant qu'il est prêt à laisser sa famille derrière lui pour être avec elle.

Rachel donne rendez-vous à Eleanor dans un salon de mahjong. Au cours d'une partie de mahjong, elle révèle à Eleanor qu'elle a refusé la demande en mariage de Nick pour ne pas gâcher sa relation avec sa famille, avant de placer la tuile qui permet à Eleanor de gagner. Elle dit à Eleanor de se souvenir que lorsque Nick finira par épouser quelqu'un qui correspond à ses critères, ce sera grâce à un acte désintéressé de la part de Rachel, une fille qu'Eleanor méprise. Rachel révèle ses tuiles, qui montrent qu'elle a permis à Eleanor de gagner le jeu, et part avec Kerry. Pendant ce temps, Astrid déménage et dit à Michael que son ego et ses insécurités ont causé l'échec de leur mariage. Eleanor a rendez-vous avec Nick, affectée par son échange avec Rachel.

Rachel et Kerry embarquent sur un vol retour pour New York à l'aéroport Changi de Singapour, mais sont interrompus par Nick, qui la demande en mariage avec la bague verte d'Eleanor, symbolisant sa bénédiction. En larmes, Rachel accepte et ils restent à Singapour pour une fête de fiançailles, où Eleanor fait un signe de tête à Rachel en signe de reconnaissance, Rachel ayant enfin gagné son respect. Dans une scène de milieu de générique, Astrid et son ex-petit ami Charlie Wu s'aperçoivent l'un l'autre à la fête ; elle sourit discrètement.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Version française[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement et distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Crazy Rich Asians est tiré du best-seller Singapour Millionnaire de Kevin Kwan. Il s'agit du premier volet d'une trilogie composée également de China Rich Girlfriend et Rich People Problems.

Le film a été annoncé en , après que les droits du livre ont été achetés. Une grande partie du casting a signé au printemps 2017, et le tournage a eu lieu d'avril à juin de cette même année, à Singapour et en Malaisie. La première du film a eu lieu le au TCL Chinese Theatre et sa distribution au cinéma a débuté aux États-Unis le par Warner Bros.

C'est le premier film de studio hollywoodien entièrement joué par des comédiens asiatiques à être sorti en salles depuis The Joy Luck Club, il y a 25 ans[1].

En , Constance Wu, qui incarne l'héroïne Rachel Chu a été la première comédienne à laquelle la production ait songé pour ce rôle[2],[3].

Henry Golding, qui incarne Nick Young, est repéré alors qu'il animait des émissions de voyage. Celui-ci n'avait jamais tourné dans un film, si bien qu'il a failli ne pas participer à l'aventure, persuadé de ne pas être assez bien pour le rôle, ni assez légitime[2],[4].

Michelle Yeoh a rejoint le casting en tant qu'Eleanor Young, la mère de Nick, en [5]. Gemma Chan qui incarne Astrid Young cousine de Nick, et Sonoya Mizuno qui incarne Araminta Lee rejoignent également le casting en avril[6].

Tournage[modifier | modifier le code]

Supertree Grove, Gardens by the Bay, Singapour.

Le film a été annoncé en , après que les droits du livre ont été achetés. Une grande partie du casting a signé au printemps 2017, et le tournage a eu lieu d'avril à juin de cette même année, à Singapour et en Malaisie[7]. L'équipe du film a finalement pu avoir accès à de véritables lieux tels que le complexe hôtelier Marina Bay Sands, l'Esplanade Park, le Raffles Hôtel, le Tyersall Park, et l'Aéroport de Singapour-Changi. La maison de la famille Goh est une véritable résidence au large de Cluny Park à Singapour[8]. Le mariage d'Araminta et de Colin a été célébré dans la chapelle de Chijmes un ancien couvent de Singapour construit au XIXe siècle[9]. Après le mariage, la réception a lieu dans le Gardens by the Bay à Singapour. Le film a également été tourné sur l'île de Langkawi, sur celle de Penang, et à Kuala Lumpur en Malaisie[2],[10],[11].

Bande originale[modifier | modifier le code]

Crazy Rich Asians: Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale de Various artists
Sortie Drapeau des États-Unis États-Unis
Durée 45:20
Producteur Jon Chu
Label WaterTower Music

Contexte[modifier | modifier le code]

Durant la production du film, Jon Chu et le superviseur musical Gabe Hilfer choisissent une centaine de titres musicaux dans le but de les intégrer au film. On y trouve notamment Gold digger de Kanye West, Rich Girl des Hall & Oates, Mo Money Mo Problems de the Notorious B.I.G., Money Honey de Lady Gaga et Money de Barrett Strong[12],[13]. Dans le but de créer un album multilingue, Chu et Hilfer prennent aussi des chansons chinoises des années 50 et 60 (avec des chanteurs comme Ge Lan et Yao Lee), ainsi que des chansons contemporaines. Ils cherchent sur YouTube des chanteurs capables de chanter en mandarin pour effectuer les reprises des titres cités ci-dessus[12].

Deux versions de Money (That's What I Want) furent enregistrées : une en anglais et l'autre en chinois, les deux chantées par le malaisien Cheryl K[12]. Le rappeur Awkwafina participe également à la reprise de la chanson[12],[14]. L'album inclut également une reprise en chinois de I Want You to Be My Baby jouée par Ge, ainsi qu'une version de la chanson, plus jazz, chantée par Jasmine Chen[12].

My New Swag est une collaboration entre la rappeuse VaVa le rappeur Ty, tous eux s'étant faits connaitre dans l'émission The Rap of China[15],[16]. Hilfer choisit une reprise de Material Girl de Madonna par la chanteuse taiwano-hongkongaise Sally Yeh, reprise qu'il trouva sur YouTube. Madonna n'ayant pas les droits sur la chanson et s'agissant d'une reprise déjà existante, Hilfer acquis facilement l'autorisation d'exploiter la chanson pour le film[12]. Pour accompagner la scène du mariage, une reprise de Can't Help Falling in Love d'Elvis Presley fut enregistrée par le youtubeur nippo-américain Kina Grannis[12].

Une reprise de Yellow de Coldplay est jouée dans la scène finale du film. Initialement, Coldplay était plutôt à l'idée d'intégrer la chanson au film. Chu, qui préférait cette chanson aux autres proposées, écrivit une lettre au groupe, leur expliquant la relation qu'il avait avec le mot jaune étant lui-même asiatico-américain[17]. Coldplay accepta[13]. Le chanteur chinois Li Wenqi (participant de la 3e saison de The Voice of China) refuse d'interpréter Yellow[13]. Le choix se porte donc sur Katherine Ho (en) (participante de la 10e saison de The Voice aux Etats-Unis) qui chante donc la chanson[17]. Vote est une chanson originale de Miguel, produite par Mark Ronson et Hudson Mohawke[18].

Les deux albums, Crazy Rich Asians: Original Motion Picture Score (composé par Brian Tyler) et Crazy Rich Asians: Original Motion Picture Soundtrack, sont parus le via le label WaterTower Music.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Crazy Rich Asians: Original Motion Picture Soundtrack[19],[20]
No TitreAuteurInterprètes Durée
1. When Will You Return?
Jasmine Chen 2:58
2. Money (That's What I Want)
Cheryl K 3:12
3. Wo Yao Ni De Ai (I Want Your Love – I Want You to Be My Baby) (我要你的爱)Jon HendricksGe Lan 2:43
4. My New Swag
  • Double G
  • Kas
  • VaVa
  • Ty
VaVa feat. Ty et Nina Wang 4:05
5. Give Me a Kiss
  • Marshall Brown
  • Alden Shuman
  • Earl Shuman
Jasmine Chen 3:01
6. Ren Sheng Jiu Shi Xi
  • Di Yi Chen
  • Ming Yao
Yao Lee 3:04
7. Ni Dong Bu Dong (Do You Understand) (你懂不懂)
  • Tsin Chin Lee
  • Ming Yao
Lilan Chen 2:32
8. Wo Yao Fei Shang Qing TianMing YaoGe Lan 3:18
9. Material Girl (200度)
  • Peter Brown
  • Robert Rans
Sally Yeh 4:29
10. Can't Help Falling in Love
  • Luigi Creatore
  • George David Weiss
  • Hugo Peretti
Kina Grannis 3:21
11. Wo Yao Ni De Ai (I Want Your Love – I Want You to Be My Baby)Jasmine Chen 2:04
12. YellowKatherine Ho 4:08
13. Vote
Miguel 3:22
14. Money (That's What I Want)
  • Bradford
  • Gordy Jr.
Cheryl K feat. Awkwafina 3:12
45:20

Toutes les chansons sont écrites et composées par Brian Tyler.

Crazy Rich Asians: Original Motion Picture Score[21],[22]
No Titre Durée
1. Love Theme from Crazy Rich Asians 2:52
2. Text Ting Swing 3:53
3. Approaching the Palace 1:44
4. Astrid (contient une interpolation de "Blues for Jean" de Neal Hefti) 5:17
5. Solitude 2:26
6. Astrid and the Earrings 1:41
7. Arrival in Singapore 2:35
8. Rainy Nights in London 2:46
9. Rachel's Story 2:31
10. Shopping Spree 1:38
11. First Class 1:04
12. Hide the Jimmy Choos 2:53
13. Cousin Eddie and Cousin Alistair 1:19
14. Choices 3:34
15. We'll Get Through It Together 3:08
16. Astrid and Rachel 1:31
17. Without Reseration 2:40
18. Family First 1:57
19. Lost in the Jungle 0:49
20. Lunch on the Goh 3:17
21. Parallel Decisions 4:36
22. Running Away 2:19
23. Because of Me 3:09
24. Jubilee Bop 3:59
1:03:39

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Le film a reçu des critiques positives louant la performance des acteurs, le scénario, la production et la conception des costumes. C'est le premier film produit par un grand studio d'Hollywood mettant en scène une majorité d'acteurs américains d'origines asiatiques dans un cadre moderne depuis Le Club de la chance en 1993. En , la diffusion mondiale du film avait rapporté plus de 230 millions de dollars, représentant le plus gros revenu pour une comédie romantique en une décennie.

Sur le site français AlloCiné, Crazy Rich Asians obtient une note moyenne de 2,4/5 pour 16 titres de presse[23]. En ce qui concerne le public, la note moyenne est de 3,4/5[24].

Le site agrégateur de revues américain Rotten Tomatoes assigne la note de 91 sur 100 au film avec une note moyenne de 7.65/10 sur une bases de 351 votes. [25]. L'autre site de référence mondiale dans l'agrégation de revues, Metacritic, lui donne la note de 74 sur 100[26].

Box-office[modifier | modifier le code]

La première du film a eu lieu le au TCL Chinese Theatre et sa distribution au cinéma a débuté aux États-Unis le par Warner Bros. Pictures.

Avec un budget de 30 millions de dollars, le film devient rentable dès sa première semaine d'exploitation et rencontre un grand succès mondial.

Aux États-Unis et au Canada, la comédie romantique a engrangé 25 millions de dollars en trois jours[27]. Avec un troisième week-en consécutif en tête du box-office US et près de 111 millions de dollars de recettes, Crazy Rich Asians est un succès aux États-Unis[28].

Crazy Rich Asians a permis au film de se terminer comme la sixième comédie romantique la plus importante avec 174 millions de dollars de recettes aux États-Unis et 64 millions de dollars dans le reste du monde dont 711 mille dollars en France[29]. Le film a engrangé 238 millions de dollars de recettes dans le monde entier[30],[31].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis 174 532 921 $[32]
Drapeau de la France France 711 790 $[33]
Drapeau de la République populaire de Chine Chine 1 650 573 $[33]
Alt=Image de la Terre Mondial 238 532 921 $[32]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Année Prix Catégorie Nomination Résultat
2019 76e cérémonie des Golden Globes Meilleure actrice dans un film musical ou une comédie Constance Wu Nomination
Meilleur film musical ou comédie Crazy Rich Asians Nomination
25e cérémonie des Screen Actors Guild Awards Meilleure distribution Nomination
14e cérémonie des EDA Awards Meilleure distribution Terri Taylor Nomination
69e cérémonie des American Cinema Editors Awards Meilleur montage d'un film comique ou musical Myron Kerstein Nomination
23e cérémonie des Art Directors Guild Awards Film contemporain Nelson Coates Lauréat
24e cérémonie des Critics' Choice Movie Awards Meilleure comédie Crazy Rich Asians Lauréat
Meilleure actrice dans une comédie Constance Wu Nomination
Meilleure direction artistique Nelson Coates et
Andrew Baseman
Nomination
Meilleure distribution Crazy Rich Asians Nomination
10e cérémonie des Denver Film Critics Society Awards Meilleure comédie Nomination
23e cérémonie des Art Directors Guild Awards Film contemporain Mary E. Vogt Lauréat
Dorian Awards (GALECA) Meilleure actrice dans un second rôle Michelle Yeoh Nomination
Georgia Film Critics Association Meilleure distribution Crazy Rich Asians Nomination
Gold Derby Awards Meilleure distribution Nomination
Meilleur costumes Mary E. Vogt Nomination
Hollywood Makeup Artist and Hair Stylist Guild Awards Meilleur style de coiffure contemporain - Long métrage Heike Merker et
Sophia Knight
Lauréat
Meilleur maquillage contemporain - Long métrage Nomination
2018 16e cérémonie des African-American Film Critics Association Awards Oscar pour une contribution spéciale Crazy Rich Asians Lauréat
14e cérémonie des Austin Film Critics Association Awards Meilleure distribution Nomination
12e cérémonie des Detroit Film Critics Society Awards Meilleure distribution Nomination
Awards Circuit Community Awards Meilleur design de costumes Mary E. Vogt Nomination
Dublin Film Critics' Circle Meilleure actrice Constance Wu Nomination
23e cérémonie des Florida Film Critics Circle Awards Meilleure distribution Crazy Rich Asians Nomination
Golden Schmoes Awards Meilleur comédie de l'année Nomination
Festival du film de Hollywood 2018 Distribution de l'année Lauréat
International Film Festival & Awards Macao Prix du blockbuster asiatique Jon Chu Lauréat

Suite[modifier | modifier le code]

Fort de ce succès, les producteurs de Warner Bros. ont commandé une suite à Jon Chu, intitulée China Rich Girlfriend[34].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Hollywood et le séisme «Crazy Rich Asians» »,
  2. a b et c AlloCine, « Les secrets de tournage du film Crazy Rich Asians » (consulté le 29 mars 2019)
  3. (en) « Constance Wu to Star in 'Crazy Rich Asians' (Exclusive) », sur The Hollywood Reporter (consulté le 30 mars 2019)
  4. (en) « 'Crazy Rich Asians' Lands Its Male Lead (Exclusive) », sur The Hollywood Reporter (consulté le 30 mars 2019)
  5. (en) Justin Kroll et Justin Kroll, « Michelle Yeoh Joins Constance Wu in ‘Crazy Rich Asians’ », sur Variety, (consulté le 30 mars 2019)
  6. (en) « 'Ex Machina' Actress Sonoya Mizuno Joining 'Crazy Rich Asians' (Exclusive) », sur The Hollywood Reporter (consulté le 30 mars 2019)
  7. « L’Asie trop blanche de « Crazy Rich Asians » », sur lemonde.fr, (consulté le 29 mars 2019)
  8. (en) « Holiday like 'Crazy Rich Asians' in Singapore », sur Stuff (consulté le 30 mars 2019)
  9. (en) Meredith Carey, « Where Was 'Crazy Rich Asians' Filmed? », sur Condé Nast Traveler (consulté le 30 mars 2019)
  10. « Les décors de "Crazy Rich Asians" que vous pouvez visiter », sur Le Huffington Post, (consulté le 29 mars 2019)
  11. (en-US) Louis, « Crazy Rich Asians : tous les lieux de tournage du film à Singapour », sur Paris-Singapore, (consulté le 29 mars 2019)
  12. a b c d e f et g (en) Shirley Li, « Crazy Rich Asians: Behind the soundtrack's multilingual covers of Madonna, Coldplay, and more », Entertainment Weekly,‎ (lire en ligne)
  13. a b et c (en) Matthew Jacobs, « How Chinese Covers Of Madonna And Coldplay Made The ‘Crazy Rich Asians’ Soundtrack », HuffPost,‎ (lire en ligne)
  14. (en) Tammy Chan, « Meet Cheryl K, The Malaysian-Born Singer On The ‘Crazy Rich Asians’ Soundtrack », Female Mag,‎ (lire en ligne)
  15. (en) Adan Kohnhorst, « China’s Hottest Female Rapper Makes Hollywood Debut on “Crazy Rich Asians” Soundtrack », RADII Media,‎ (lire en ligne)
  16. (en) Johnny Brayson, « The 'Crazy Rich Asians' Soundtrack Is Just As Groundbreaking As The Film », Bustle,‎ (lire en ligne)
  17. a et b (en) Rebecca Sun, « 'Crazy Rich Asians': Read the Letter That Convinced Coldplay to Allow "Yellow" in the Movie », The Hollywood Reporter,‎ (lire en ligne)
  18. (en) David Renshaw, « Miguel shares new song “Vote” », The Fader,‎ (lire en ligne)
  19. « Crazy Rich Asians (Original Motion Picture Soundtrack) WaterTower Music », sur Crazy Rich Asians (Original Motion Picture Soundtrack) WaterTower Music (consulté le 29 mars 2019)
  20. Crazy Rich Asians (Original Motion Picture Soundtrack) (lire en ligne)
  21. Crazy Rich Asians (Original Motion Picture Score) (lire en ligne)
  22. « Crazy Rich Asians (Original Motion Picture Score) », sur www.watertower-music.com (consulté le 4 juin 2020)
  23. AlloCine, « Crazy Rich Asians: Les critiques presse » (consulté le 29 mars 2019)
  24. AlloCine, « Avis sur le film Crazy Rich Asians » (consulté le 29 mars 2019)
  25. (en) « Crazy Rich Asians (2018) » (consulté le 29 mars 2019)
  26. « Crazy Rich Asians » (consulté le 29 mars 2019)
  27. « Crazy Rich Asians affole le box-office nord-américain », sur FIGARO, (consulté le 29 mars 2019)
  28. (en) Anthony D'Alessandro et Anthony D'Alessandro, « ‘Crazy Rich Asians’ Sequel In Development At Warner Bros. », sur Deadline, (consulté le 29 mars 2019)
  29. « Crazy Rich Asians (2018) - International Box Office Results - Box Office Mojo », sur www.boxofficemojo.com (consulté le 29 mars 2019)
  30. « Romantic Comedy Movies at the Box Office - Box Office Mojo », sur www.boxofficemojo.com (consulté le 29 mars 2019)
  31. « Crazy Rich Asians (2018) - Box Office Mojo », sur www.boxofficemojo.com (consulté le 29 mars 2019)
  32. a et b https://www.boxofficemojo.com/movies/?page=main&id=crazyrichasians.htm
  33. a et b https://www.boxofficemojo.com/movies/?page=intl&id=crazyrichasians.htm
  34. AlloCine, « Crazy Rich Asians : une suite en préparation pour le succès surprise de l'été », sur AlloCiné (consulté le 29 mars 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :