Jadotville (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Jadotville.
Jadotville
Titre original The Siege of Jadotville
Réalisation Richie Smyth
Scénario Kevin Brodbin
Sociétés de production Parallel Films
Pays d’origine Drapeau de l'Irlande Irlande
Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud
Genre guerre
Durée 108 minutes
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Jadotville (The Siege of Jadotville) est un film irlando-sud-africain réalisé par Richie Smyth, sorti en 2016. Il revient sur le siège de Jadotville survenu en 1961. Il est diffusé en exclusivité sur Netflix.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1961, en pleine Guerre froide, l'Afrique, notamment le Congo, sont des lieux stratégiques pour les superpuissances et les compagnies minières à la recherche de cobalt et d'uranium. En pleine crise, le sud-est du pays est désormais sous le contrôle de Moïse Tshombe. L'ONU monte alors l'opération Morthor pour le faire tomber.

Durant cinq jours, environ 150 soldats irlandais inexpérimentés, œuvrant pour l'ONU, doivent contenir l'assaut des forces de l'État du Katanga dans la ville de Jadotville. Ces derniers, mercenaires français et belges à la solde des compagnies minières, sont plus de 3000[1]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original : The Siege of Jadotville
  • Titre français : Jadotville
  • Réalisation : Richie Smyth
  • Scénario : Kevin Brodbin, d'après The Siege at Jadotville: The Irish Army's Forgotten Battle de Declan Power
  • Direction artistique : Anita Van Hemert
  • Photographie : Nikolaus Summerer
  • Montage : Alex Mackie
  • Musique : Joseph Trapanese
  • Production : Alan Moloney
Coproductrice : Ruth Coady
Producteurs délégués : Johanna Hogan et Justin Moore-Lewy

Distribution[modifier | modifier le code]

Version française : Dubbing Brothers[3]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Le film s'inspire du livre The Siege at Jadotville: The Irish Army's Forgotten Battle (2005) de Declan Power, qui revient sur le siège de Jadotville[4].

Il s'agit du premier long métrage de l'Irlandais Richie Smyth. Il a été auparavant photographe de mode et a notamment réalisé certains clips de Bon Jovi, The Verve ou encore U2[1].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Les acteurs français Guillaume Canet et Emmanuelle Seigner apparaissent dans le film.

Les acteurs ont subi un entraînement militaire de plusieurs mois en Afrique du Sud et ont été soumis aux exercices auxquels les soldats de l’armée irlandaise se livraient à l’époque[1].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu en Afrique du Sud[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Jadotville : 5 choses à savoir sur le film de guerre avec Jamie Dornan et Guillaume Canet », sur Allociné, (consulté le 11 octobre 2016)
  2. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  3. Carton insert dans le générique de fin
  4. Declan Power, The Siege at Jadotville: The Irish Army's Forgotten Battle, Dublin, Maverick House Publishers, (ISBN 0-9548707-1-9)
  5. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]