Diocèse suburbicaire d'Ostie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Diocèse d'Ostie
(la) diocesis Ostiensis
Image illustrative de l'article Diocèse suburbicaire d'Ostie
Façade de la basilique di Sant'Aurea
Pays Italie
Église catholique
Rite liturgique romain
Type de juridiction diocèse suburbicaire
Province ecclésiastique Région ecclésiastique du Latium
Titulaire actuel Mgr Angelo Sodano
Langue(s) liturgique(s) italien
Calendrier grégorien
Paroisses 2
Site web http://www.santaurea.org
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Le diocèse d'Ostie (en latin : diocesis Ostiensis ; en italien : diocesi di Ostia) est une église particulière de l'Église catholique en Italie. Son siège est la basilique Sant'Aurea d'Ostia Antica.

Le diocèse d'Ostie est un des sept diocèses suburbicaires. Chacun d'eux a la particularité d'être à la fois un diocèse proprement dit et un titre cardinalice dont l'attribution confère à son titulaire la qualité de cardinal-évêque[1]. Le titre cardinalice d'Ostie est réservé au cardinal-doyen[2] qui préside le Collège des cardinaux[3].

Le diocèse d'Ostie est érigé au IIIe siècle. Selon la tradition, son premier évêque serait Cyriaque ou Quiriace d'Ostie, en 229[4], martyr avec le prêtre Maxime, le diacre Archelaus et des soldats romains.

D'après le Liber Pontificalis, l'évêque d'Ostie serait le premier[5] auquel un pape aurait conféré le pallium : Marc, pape du au , l'aurait remis à l'évêque d'Ostie.

Il est un des sept diocèses situés à proximité de Rome (d'où le nom de diocèse suburbicaire) et dépendant du diocèse romain.

Le titre d'évêque d'Ostie est traditionnellement attribué depuis 1150 au doyen du Collège des cardinaux, en plus du diocèse qui était précédemment le sien depuis 1914. Auparavant, le doyen du Collège recevait le diocèse d'Ostie et Velletri en lieu et place de son diocèse précédent : depuis cette date, les diocèses d'Ostie et de Velletri sont séparés. Si le doyen était auparavant le plus ancien cardinal-évêque, il est aujourd'hui élu par ses pairs, avec l'approbation du pape.

L'actuel cardinal-évêque d'Ostie est Angelo Sodano, cardinal-évêque d'Albano et cardinal-prêtre de S. Maria Nuova. Il a succédé, le , à Joseph Ratzinger.

L'actuel administrateur apostolique d'Ostie est Agostino Vallini. Il a succédé, le , à Camillo Ruini.

Territoire[modifier | modifier le code]

Par le décret Perantiquae et illustris du [6], la Congrégation consistoriale a réduit le territoire du diocèse d'Ostie en incorporant les paroisses Santi Martino e Antonio, San Michele arcangelo, Santa Maria del Soccorso et Santa Maria Regina Pacis[7] au diocèse de Rome.

Sous le pontificat de Benoît XVI, par le décret Quo aptius christifidelium du [8], la Congrégation pour les évêques a modifié le territoire du diocèse d'Ostie qui comprend désormais la paroisse de la cathédrale, la basilique di Sant'Aurea, et celles de San Carlo da Sezze et de San Timoteo. S'ajoute la paroisse de Sant'Aostino Vescove, créée en 2002[9].

Historique[modifier | modifier le code]

Ville cosmopolite, le port antique d'Ostie accueillit une foule de culte étrangers, parmi lesquels, le christianisme. Naturellement, un diocèse se constitua dès IIIe siècle avec saint Cyriaque comme premier évêque. L'empereur Constantin Ier y fait alors construire une basilique dédiée à Pierre, Paul et Jean-Baptiste[10]. Selon Saint Augustin, une tradition remontant à l'an 336, veut que ce soit les évêques d'Ostie qui intronisent les papes élus.

Le déclin d'Ostie, vers le VIe - VIIe siècles, entraîne le transfert de l'évêché à Ostia Antica, dans l'église dédiée à sainte Aure, martyre à Ostie en 370, qui devient alors basilique. En 707, l'évêque réside néanmoins à Rome où il obtint la charge d'administrer la Bibliothecarius Sanctae Ecclesiae (« Bibliothèque de la sainte église »).

C'est en 1150 que le pape Eugène III décrète que l'évêché d'Ostie reviendra de droit au doyen du Collège cardinalice. Jusqu'au et la décision du pape Pie X[11], le diocèse suburbicaire de Velletri-Segni est lié à celui d'Ostie. Le diocèse de Latina-Terracina-Sezze-Priverno (appelé alors Tres Tabernae) fait également partie du diocèse d'Ostie à plusieurs époques.

Le pape Pie XII réintègre le diocèse dans celui de Rome, qui, tout en restant le diocèse du doyen du collège des cardinaux, est géré par un administrateur apostolique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Code de droit canonique (CIC), c. 350, § 1 : « Le Collège des cardinaux est réparti en trois ordres : l'ordre épiscopal à qui appartiennent les cardinaux auxquels le Pontife romain attribue le titre d'une Église suburbicaire, ainsi que les patriarches orientaux qui ont été reçus au sein du Collège des cardinaux ; l'ordre presbytéral et l'ordre diaconal ».
  2. CIC, c. 350, § 4 : « Le cardinal-doyen a pour titre le diocèse d'Ostie conjointement avec l'Église qu'il avait déjà en titre ».
  3. CIC, c. 352, § 1 : « Le [cardinal-]doyen préside le Collège des cardinaux [...] ».
  4. (fr) Saint Quiriace sur [1] (consulté le 20 octobre 2013)
  5. Le second récipiendaire connu et le premier nommément désigné est Césaire d'Arles qui reçut le pallium du pape Symmaque, en 513.
  6. (la) Décret Perantiquae et illustris du 22 mai 1948, publié aux Acta Apostolicae Sedis (AAS), XL (1948), n° 8 (16 août 1948), pp. 341-342 (consulté le 20 octobre 2013)
  7. (it) Paroisse Santa Maria Regina Pacis a Ostia Lido sur www.vicariatusurbis.org (consulté le 20 octobre 2013)
  8. (la) Décret Quo aptius christifidelium du 17 juillet 2012, publié aux AAS, CV (2013), n° 2 (1er février 2013), pp. 224-225 (consulté le 20 octobre 2013)
  9. (it) [2]
  10. Liber Pontificalis, I, 183
  11. (la) Motu proprio Edita a Nobis, AAS 6 (1914), pp. 219-220

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]