Giovanni Francesco Albani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le catholicisme image illustrant un évêque image illustrant italien
image illustrant un cardinal image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant le catholicisme, un évêque italien et un cardinal italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Giovanni Francesco Albani
Image illustrative de l'article Giovanni Francesco Albani
Biographie
Naissance
à Rome, Flag of the Papal States (pre 1808).svg États pontificaux
Décès (à 83 ans)
à Rome, Flag of the Papal States (pre 1808).svg États pontificaux
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
Titre cardinalice Cardinal-diacre de S. Cesario in Palatio
Cardinal-prêtre de S. Clemente
Cardinal-évêque de Sabina e Poggio Mirteto
Cardinal-évêque de Porto e Santa Rufina
Cardinal-évêque d'Ostia
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Fonctions épiscopales Vicaire de Sainte-Marie-Majeure
Doyen du Collège des cardinaux

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Giovanni Francesco Albani, né le à Rome, alors capitale des États pontificaux et mort le dans la même ville, est un cardinal italien de la fin du XVIIIe et du début du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Giovanni Francesco Albani est membre de l'illustre famille italienne Albani. Il est le fils de Carlo Albani, duc de Soriano. Son grand-oncle est Clément XI (Gianfrancesco Albani). Deux de ses oncles, Annibale Albani et Alessandro Albani, ont été cardinaux et il est lui-même l'oncle du cardinal Giuseppe Albani.

Gian Francesco Albani est nommé vicaire de la basilique Sainte-Marie-Majeure à Rome en 1742. Le pape Benoit XIV le crée cardinal lors du consistoire du et il est nommé évêque de Sabina e Poggio Mirteto en 1760. Après il est nommé évêque de Porto e Santa Rufina et d'Ostia.

Le cardinal Albani participe aux conclaves de 1758 (élection de Clément XIII), 1769 (élection de Clément XIV), 1774-1775 (élection de Pie VI) et 1799-1800 (élection de Pie VII). Il prit parti contre les Français à leur entrée en Italie, fut en conséquence forcé de quitter Rome, et n'y rentra qu'après l'élévation de Pie VII, à laquelle il eut la plus grande part.

En 1775, il est nommé cardinal-évêque d'Ostie et devient ainsi doyen du Collège des cardinaux primus inter pares. Il fut le doyen sur la plus longue période (pendant 28 ans).

Il meurt le 15 septembre 1803 après un cardinalat de 56 ans et 158 jours, d'avril 1747 à septembre 1803, le troisième de l'histoire après ceux d'Henri Benoît Stuart (60 ans et 10 jours de 1747 à 1807) et Alessandro Albani (58 ans et 148 jours de 1721 à 1779).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]