Daniel Sternefeld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Daniel Sternefeld, né à Anvers le 27 novembre 1905 et mort à Uccle le 2 juin 1986 (à 80 ans), est un compositeur, professeur de musique et chef d'orchestre belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Daniel Sternefeld débuta comme flûtiste à l'orchestre de l’Opéra royal flamand d'Anvers. En même temps, il prit des leçons privées de composition au Conservatoire royal de Flandre à Anvers, auprès de Renaat Veremans et de Paul Gilson. En outre, il suivit un cours de chef d'orchestre auprès de Frank van der Stucken et il participa au cours de maître de direction d'orchestre à l'Universität für Musik und darstellende Kunst (le « Mozarteum ») à Salzbourg auprès de Bernard Paumgartner, de Clemens Krauss et d'Herbert von Karajan.

En 1935, il fut nommé chef d'orchestre à l'Opéra d'Anvers. D’origine juive, il dut démissionner pendant la Seconde Guerre mondiale. Cependant, avec le soutien d'amis, il put survivre dans la clandestinité à Anvers. À l'automne de 1943, il passa plusieurs mois à la caserne Dossin à Malines, où avait été établi un camp de transit pour les camps d'extermination. En 1948, il fut transféré à l'Orchestre symphonique de la radio belge à Bruxelles, d'abord comme chef d'orchestre adjoint et de 1957 jusqu'à sa retraite en 1970 comme chef d'orchestre principal. Il fit également de nombreuses apparitions avec des orchestres en dehors de la Belgique.

Le prix de l'audience du Concours Reine Élisabeth de l'ancienne BRT 3 porte son nom.

Compositions[modifier | modifier le code]

Œuvres pour orchestre[modifier | modifier le code]

  • 1928 Symfonische variaties (Variations symphoniques)
  • 1934 Vlaamse volksliederen - suite (Chansons folkloriques flamandes), suite pour orchestre de chambre
  • 1931 Elegie (Élégie)
  • 1943 Symfonie in C (Symphonie en ut)
    1. Adagio molto-Allegro impetuoso
    2. Andante
    3. Allegro agitato
  • 1976 Zang en dans aan het hof van Maria van Bourgondië (Chant et Danse à la cour de Marie de Bourgogne), pour orchestre
  • 1978 Halewijn
  • 1979 Het hemelbed (Le Baldaquin)
  • 1979 Festivitas populacia bruocsella
  • 1979 Salve Antwerpia
  • 1981 Rossiniazata, suite pour orchestre, d'après Gioacchino Rossini
    1. Introductie: Allegro molto vivace (Introduction)
    2. Kleine Chinese polka : Allegro brillante (Petite Polka chinoise)
    3. Inoffensive Prelude : Andantino (Prélude inoffensive)
    4. A little Thought : Allegro moderato (Un peu de réflexion)
    5. Saltarello à L'italienne : Allegretto moderato
    6. Franse Candour : Allegretto (Candeur française)
    7. A Little Pleasure Train : Allegretto (Un petit train de plaisir)
    8. Memento Homo : Andante maestoso
    9. Enough of Remembrances, Let us Dance : Allegro moderato (Assez de souvenirs, qu'on danse !)
    10. Acute Pain of the Heirs : Allegro vivace (Douleur aiguë des héritiers)
  • 1982 Bruegel, (2e Symphonie), pour orchestre
  • 1984 Waaier (Éventail)
  • Symphonia Femina (Symphonie féminine)

Œuvres pour orchestre à vent et cuivres[modifier | modifier le code]

Musique de théâtre[modifier | modifier le code]

Opéras[modifier | modifier le code]

Œuvres pour chœur[modifier | modifier le code]

Musique vocale[modifier | modifier le code]

  • 1938 Pierlala, pour voix et orchestre
  • 1977 'K kwam lestmael door een groene wei (Je passai dernièrement par un pré vert), pour voix et harpe
  • 1977 Ghequetst ben ik van binnen (Je suis blessé à l’intérieur), pour voix et harpe
  • 1977 Ik zag Cecilia komen, (Je vis passer Cécile) pour voix et harpe
  • A.B.V.V. Lied, chant de guerre du syndicat socialiste, pour voix moyenne et piano – paroles de M. Coole

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Daniel Sternefeld : Mater Dolorosa ; Naxos 8.554500-01 ; Marie Therese Letorney (la mère), Lucienne Van Deyck (la nuit), Tom Sol (la mort), Cathérine Vandevelde (1e naïade), Barbara Haveman (2e naïade) ; Chœur de la Radio flamande, Ensemble vocal Zeffiretti, Orchestre royal philharmonique de Flandre dirigé par Grant LLewellyn.
  • Daniel Sternefeld : Mater Dolorosa ; Marco Polo ; Marie Terese Letourney, Els Crommen, Lucienne Van Deyck, Tom Sol, Catherine Vandevelde, Orchestre royal philharmonique de Flandre dirigé par Grant LLewellyn.

Lien externe[modifier | modifier le code]