Damien Adam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Damien Adam
Damien Adam 02.jpg
Damien Adam en 2017.
Fonction
Député
Première circonscription de la Seine-Maritime
depuis le
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Parti politique

Damien Adam, né le [1] à Orléans dans le Loiret, est un ancien spécialiste en marketing et homme politique français, membre de La République en marche ! et député de la 1re circonscription de Seine-Maritime pour la XVe législature de la Ve République.

Biographie[modifier | modifier le code]

Damien Adam est diplômé de la Toulouse Business School avec une spécialité en marketing et communication[2][source insuffisante]. Dans le cadre de ses études, il effectue des séjours en Chine, à Suzhou, et en Espagne, à Barcelone. Il travaille au Crédit agricole Normandie Seine à Rouen à partir de 2015 comme chargé d’offres au service marketing[3].

Séduit par la personnalité d'Emmanuel Macron, il adhère rapidement au mouvement « Les Jeunes avec Macron » avant de devenir militant du parti fondé par celui qui est encore ministre de l'Économie, En marche !, au mois d'. Créateur du comité local de Rouen, le premier de Seine-Maritime, il devient ensuite référent départemental du mouvement. Il concourt à la campagne présidentielle d'Emmanuel Macron, finalement élu président de la République française le [4].

Investi candidat aux élections législatives consécutives à la présidentielle par La République en marche !, Damien Adam est élu député de la 1re circonscription de Seine-Maritime par 54,68 % des voix face à l'ex-ministre et députée socialiste sortante Valérie Fourneyron[5],[6].


Polémiques[modifier | modifier le code]

Le , il accorde un entretien au journal Paris Normandie, dans lequel il déclare que « certaines personnes (...) partent en vacances aux Bahamas ou en Chine grâce à l'assurance chômage »[7],[8]. Dans le contexte des Paradise Papers, des révélations d'évasion fiscale de la part des multinationales et d'individus riches vers les paradis fiscaux dont entre-autres Les Bahamas, ces propos font scandale. Le , il est revenu sur ses propos et s'est excusé : « Le mot ‘certains’ n’était pas adapté, puisqu'il s’agit d’une minorité. Je ne voulais pas pointer du doigt les demandeurs d’emploi dans leur ensemble ». Damien Adam admet que « la fraude fiscale est bien plus grave que la fraude sociale. Les sommes en jeu sont bien plus importantes et nous luttons contre[9] ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « INFOGRAPHIES. Législatives : l'Assemblée prend un coup de jeune historique avec l'arrivée de 28 députés vingtenaires », Franceinfo,‎ (lire en ligne, consulté le 19 juin 2017)
  2. Alumni Toulouse business school, 2014
  3. « Damien Adam, député LREM de Seine-Maritime : « Les jeunes ont quelque chose à apporter à l’Assemblée » », sur Actu.fr,
  4. « Présidentielle 2017. À Rouen, pour sa première campagne, il se met En marche ! avec Macron », sur actu.fr,
  5. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).
  6. « Damien Adam (LREM) chipe la 1re circonscription de la Seine-Maritime à Valérie Fourneyron », sur Paris Normandie,
  7. « Chômeurs «qui partent en vacances aux Bahamas»: nouveau malaise chez LREM », sur lefigaro.fr, (consulté le 9 novembre 2017)
  8. « Le député LREM Damien Adam dénonce ceux "qui partent en vacances aux Bahamas grâce à l'assurance chômage" », sur huffingtonpost.fr, (consulté le 9 novembre 2017)
  9. « Polémique. Les chômeurs « qui partent en vacances aux Bahamas » : Damien Adam, député de Rouen, regrette », 76actu,‎ (lire en ligne, consulté le 11 mai 2018)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]