Critical Race Theory

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La critical race theory (littéralement « théorie critique raciale ») est une discipline académique focalisée sur l'application de la théorie critique[1],[2] aux relations entre la race, la loi, et le pouvoir[1],[2].

Les universitaires de cette discipline[Qui ?] s'accordent sur deux choses : premièrement, le suprémacisme blanc et le pouvoir "racial" se maintiennent à travers le temps, en partie grâce aux lois mises en place ; deuxièmement, les disciples de la critical race theory ont montré qu'il était possible de changer les relations entre la loi et le pouvoir dit "racial" (notion peu transposable des US en 'vieille' Europe... tant de Drumont à vichy, en passant par Dreyfus ou les nazis allemands, ce sujet est lourd de multirisques et traumatismes)[pas clair] et, plus généralement, de poursuivre un projet d'émancipation "raciale" [3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Apparue dans les écoles de droit des États-Unis au milieu des années 1980, la critical race thoery naît en réaction aux critical legal studies (en)[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Tara J. Yosso, « Whose culture has capital? A critical race theory discussion of community cultural wealth », Race Ethnicity and Education, vol. 8, no 1,‎ , p. 69–91 (DOI 10.1080/1361332052000341006, lire en ligne).
  2. a et b Lewis R. Gordon, « A Short History of the 'Critical'in Critical Race Theory », American Philosophy Association Newsletter, vol. 98, no 2,‎ (lire en ligne).
  3. Gotanda et al, Critical Race heory: Key Writings That Formed the Movement, New Press (1995), Introduction.
  4. Marxism and educational theory: origins and issues By Mike Cole.