Convention de Constantinople (1888)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La convention de Constantinople est un accord de droit maritime conclu le par l'Allemagne, l'Autriche-Hongrie, l'Empire ottoman, l'Espagne, la France, l'Italie, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et la Russie régissant la liberté de circulation dans le canal de Suez, à l'occasion de l'ouverture de celui-ci 1869.

Le premier article de la convention précise ainsi que « Le Canal Maritime de Suez sera toujours libre et ouvert, en temps de guerre comme en temps de paix, à tout navire de commerce ou de guerre, sans distinction de pavillon. »

Cette convention complète le traité de Paris sur la liberté du trafic maritime.

Elle a été violée plusieurs fois : durant la Première Guerre mondiale, la Deuxième Guerre mondiale et le conflit israélo-arabe de 1956, mais reste toujours en vigueur.

Liens internes[modifier | modifier le code]