Cherville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cherville (homonymie).

Cherville
Cherville
L'entrée du village par le sud.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Châlons-en-Champagne
Canton Châlons-en-Champagne-2
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Châlons-en-Champagne
Maire
Mandat
Brigitte Guérin
2014-2020
Code postal 51150
Code commune 51150
Démographie
Gentilé Chervillois
Population
municipale
79 hab. (2014)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 01′ 10″ nord, 4° 09′ 52″ est
Altitude Min. 73 m
Max. 90 m
Superficie 3,76 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 14.svg
Cherville

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Cherville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cherville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cherville

Cherville est une commune française, située dans le département de la Marne en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cherville est une commune de la Champagne crayeuse, proche de la vallée de la Marne. Le village se situe à l'extrême nord du territoire de la commune, qui s'étend sur 376 hectares [1]. Cherville est limitrophe de Jâlons, à l'est, et d'Athis, à l'ouest. La commune est desservie par la route départementale 3, reliée au village par laRD 637. La ligne ferroviaire Paris-Strasbourg traverse également Cherville[2].

À l'ouest de la comme, se trouvent les marais d'Athis-Cherville. Il s'agit d'un site d'importance communautaire du réseau Natura 2000. Les marais sont constitués de tourbières alcalines très bien conservées[3].

Communes limitrophes de Cherville
Athis Cherville Jâlons
Champigneul-Champagne

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Lors de sa création, la commune est intégrée au sein du canton de Jalons, dans le district de Châlons. C'est en 1801 qu'elle rejoint le canton d'Écury-sur-Coole dans l'arrondissement de Châlons-en-Champagne[1]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune fait désormais partie du canton de Châlons-en-Champagne-2.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Conformément au schéma départemental de coopération intercommunale de la Marne du 15 décembre 2011[4], la commune antérieurement membre de la communauté de communes de Jâlons, est désormais membre de la nouvelle communauté d'agglomération Cités-en-Champagne.

Celle-ci résulte en effet de la fusion, au 1er janvier 2014, de l'ancienne communauté d'agglomération de Châlons-en-Champagne, de la communauté de communes de l'Europort, de la Communauté de communes de Jâlons (sauf la commune de Pocancy qui a rejoint la Communauté de communes de la Région de Vertus) et de la Communauté de communes de la Région de Condé-sur-Marne[5],[6].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie de Cherville.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1865 1869 Antoine Huart    
1869 1871 Léon Geoffroy    
1872 1877 Joseph Rigobert Rolle    
1877 1891 Jacques Bonnaire    
1892 1903 Pierre Louis Pérot    
    Ernest Brodier    
2001 2014 Claudine Desmichel-Vauzelle[7]    
2014[8] En cours
(au 4 juillet 2014)
Brigitte Guérin    

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Cherville sont les Chervillois et Chervilloises[9].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[11],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 79 habitants, en diminution de -14,13 % par rapport à 2009 (Marne : 0,82 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8377857592941059192
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
908185837980726670
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
657868575045455050
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
3935389610891927979
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Basle.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église de Cherville est dédiée à saint Basle et remonte aux débuts de l'architecture gothique. Elle fait partie de la paroisse « Saint Ephrem de la Berle aux Tarnauds »[13]. On y trouve un tableau de saint Basle du début du XIXe siècle. Il est orné d'un cadre en bois doré datant du XVIIIe siècle. L'ensemble est classé monument historique au titre d'objet depuis 1966[14].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. « Carte IGN de Cherville » sur Géoportail (consulté le 24 mars 2013).
  3. « Marais d'Athis-Cherville », sur Natura 2000 (consulté le 29 mars 2013).
  4. « Schéma départemental de coopération intercommunale de la marne » [PDF], Tout savoir sur votre SDCI, Association nationale des Pôles d'équilibre territoriaux et ruraux et des Pays (ANPP), (consulté le 19 juillet 2015), p. 2.
  5. « Cités en Champagne », Les intercommunalités, Syndicat Mixte du SCoT et du Pays de Châlons-en-Champagne (consulté le 18 juillet 2015).
  6. « La communauté d'agglomération passera de 14 à 38 communes en 2014 Le financement de la future intercommunalité fait débat : De Vatry à Aigny, en passant par La Veuve, le futur établissement public, dont la création vient d'être validée par le préfet, aura des allures de géant. Mais la définition de ses compétences, notamment en zone rurale, suscite des craintes », L'Union,‎ (lire en ligne).
  7. [xls]« Liste des maires de la Marne au 1er août 2008 », sur site de la préfecture de la Marne (consulté le 22 décembre 2008).
  8. « Liste des maires du département de la Marne » [PDF], Renouvellement des exécutifs locaux, Préfecture de la Marne, (consulté le 19 juillet 2015).
  9. « Cherville », sur site du Pays de Châlons-en-Champagne (consulté le 29 mars 2013).
  10. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  13. « Présentation », sur site du Diocèse de Châlons-en-Champagne, (consulté le 29 mars 2013).
  14. Notice no PM51000288, base Palissy, ministère français de la Culture. Consulté le 29 mars 2013.