Claude de Lorraine (1578-1657)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Claude de Lorraine
Image dans Infobox.
Frans Pourbus le Jeune, Claude de Lorraine, duc de Chevreuse (1578-1657) (1610), Althorp.
Fonction
Grand chambellan de France
Titre de noblesse
Duc de Chevreuse
-
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Environ Marie de Rohan (environ depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Autres informations
Distinctions
Coats of Arms of Claude of Lorraine, duke of Chevreuse.svg
Armoiries du duc de Chevreuse

Claude de Lorraine, prince de Joinville et duc de Chevreuse (Joinville, - Paris, ) est un prince de la maison de Guise, contemporain des rois Henri IV et Louis XIII.

Il était l'époux de Marie de Rohan, la duchesse de Chevreuse, célèbre intrigante de la cour de France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Claude de Lorraine est le septième enfant et cinquième fils de Henri Ier de Lorraine-Guise dit le Balafré, duc de Guise et de Catherine de Clèves. Prince de Joinville, il est fait duc de Chevreuse et pair de France par Louis XIII en 1611 et Grand Fauconnier de France en 1622 après les rébellions huguenotes, où il participe au siège de Montpellier.

il est fait aussi grand chambellan de France (1621-1643), pair de France, gouverneur et lieutenant-général en haute et basse Marche, puis en haute et basse Auvergne (1612-1631), puis gouverneur et lieutenant général en Picardie (1631-1633)[1].

Il épouse le Marie de Rohan, fille d'Hercule de Rohan, duc de Montbazon et de Madeleine de Lenoncourt. Elle est veuve depuis 1621 de Charles d'Albert, premier duc de Luynes, favori du Roi, dont elle a eu un fils, Louis Charles d'Albert, deuxième duc de Luynes, dont le roi est le parrain.

Marie de Rohan mène successivement plusieurs intrigues tendant à essayer d'influencer la politique de Richelieu, puis celle de Mazarin, intrigues avec lesquelles Claude de Lorraine sut garder ses distances.

Descendance[modifier | modifier le code]

Ils ont trois filles, toutes sans alliance ni postérité [2] :

Toutes trois étant sans descendance, le duché de Chevreuse et le château de Dampierre, près de Chevreuse, passent à leur demi frère, Louis Charles d'Albert de Luynes, Le château de Dampierre sera reconstruit dans le dernier quart du XVIIe siècle par l'architecte Jules Hardouin-Mansart.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Christophe Levantal, Ducs et pairs et duchés-pairies laïques à l'époque moderne (1519-1790), Paris, Maisonneuve et Larose, , 1218 p. (ISBN 2-7068-1219-2), p. 519-521
  2. Georges Poull, La Maison ducale de Lorraine, Nancy, Presses Universitaires de Nancy, , 592 p. (ISBN 2-86480-517-0), p. 425-426.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]