Chigy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chigy
Chigy
Siphon de l'aqueduc de la Vanne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Yonne
Arrondissement Sens
Canton Brienon-sur-Armançon
Intercommunalité CC de la Vanne et du Pays d'Othe
Statut Commune déléguée
Maire délégué Luc Maudet
Code postal 89190
Code commune 89107
Démographie
Population 315 hab. (2013)
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 12′ 01″ nord, 3° 28′ 41″ est
Altitude Min. 90 m
Max. 211 m
Superficie 11,76 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Les Vallées-de-la-Vanne
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Yonne
Voir sur la carte administrative de l'Yonne
City locator 15.svg
Chigy
Géolocalisation sur la carte : Yonne
Voir sur la carte topographique de l'Yonne
City locator 15.svg
Chigy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Chigy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Chigy
Liens
Site web Site de la mairie

Chigy est une ancienne commune française, située dans le département de l'Yonne en région Bourgogne-Franche-Comté, devenue, le , une commune déléguée de la commune nouvelle des Vallées-de-la-Vanne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Vanne et le Ruisseau des Sièges sont les principaux cours d'eau traversant la commune.

Hameaux[modifier | modifier le code]

La paroisse de Chigy englobe quelques maisons du hameau des Clérimois (une en 1567 puis cinq en 1687), ce hameau étant principalement dans la dépendance de la paroisse de Foissy.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Les Clérimois Foissy-sur-Vanne Rose des vents
Pont-sur-Vanne N
O    Chigy    E
S
Vareilles Les Sièges

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • étymologie ⇒ Du latin Chigiacum (1276)
  • des habitats sont cités sur les lieu-dits Marmande, La Folie, La Grenouillère et Champblanc en 1567 ; puis La Grenouillère et Champblanc en 1687.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • La voie romaine de Sens à Troyes, qui relie la vallée de la Loire à Trèves (capitale administrative de la Gaule) passe sur le finage, sur la rive droite de la Vanne.
  • Des fouilles ont mis en évidence un moulin à eau du Haut Moyen-Age (lieu-dit Le Canard)[1].
  • Les premières attestations du Chigy datent du milieu du XIIe siècle. Eudes doyen du Chapitre de la cathédrale de Sens et archidiacre de Troyes, par ailleurs neveu de l'évêque de Troyes Haton (+1145), débute une longue série de donations en ce lieu, au profit du Chapitre de la cathédrale de Sens. Le village finira ainsi par devenir une seigneurie de ce Chapitre, en faisant disparaître le souvenir de chevaliers locaux possesseurs de différents lots (principalement les familles de Mauny et de Courgenay)[2].
  • En 1537, le village est fortifié, suite aux désordres graves provoqués par le désastre de Pavie. En 1567, l'enceinte protège 79 maisons. Après les guerres civiles dites de religion et la Fronde, la même enceinte ne protège plus que 40 maisons en 1687. Le village a alors perdu la majorité de ses marchands et artisans.
  • Pillages et massacres fin du XVIe siècle sous l'assaut des armées du maréchal de Biron lors de violentes guerres de religions qui enflamment le pays.
  • Au XVIIIe siècle, le village est sous la coupe du patriciat de Sens, et des marchands des villages environnants (surtout Rigny-le-Ferron)[3].
  • De 1873 à 1938, la gare de Chigy-Sièges accueille les voyageurs de la ligne de Coolus à Sens[4]. Le bâtiment, construit en partie en pans de bois[5], existe toujours[6].
  • En 1888, la commune des Clérimois est créée par démembrement de Chigy et de Foissy-sur-Vanne[7].
  • 1894, déluge et inondation à Chigy
  • Le 19 mars 1945, une forteresse volante El Lobo II du 457th BG, gravement endommagé après un bombardement sur Fullda-Plauen, se pose au lieudit Champmot à Chigy[8].

Économie[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
env.1946 1989 Gabriel Laurent DVG Conseiller Général du Canton de Villeneuve-l'Archevêque
(1945-1951, 1958-1970)
juin 1989 mars 2001 Michel Vincent    
mars 2001 mars 2008 Jean Stenuit    
mars 2008 En cours Luc Maudet[9]   Président de la Communauté de communes

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[11],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 315 habitants, en augmentation de 17,54 % par rapport à 2008 (Yonne : -0,46 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
352334353389470440473518563
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
558540554542512501494363352
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
341318283271275249265260230
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2013
211234227210195201263300315
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Loup de style gothique XIXe siècle, construite par Lefort, architecte à Sens.
  • Lavoir et abreuvoir à moutons : à la fin du XIXe siècle, la ville de Paris transforme le moulin sur la Vanne en station élévatoire pour les eaux de sources locales. Elle crée un pont de silex, un abreuvoir, un lavoir à linge et un lavoir à moutons. Ce dernier, maintenant restauré, constitue une curiosité exceptionnelle pour la région.
  • Usine des eaux de Paris : il existe une usine de relèvement dont les pompes sont mues hydrauliquement grâce à une roue à aubes, à l'instar des anciens moulins.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[13][modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Didier Perrugot. Aux origines d'un village : Chigy. AU courant de la Vanne, n° 17,2017, p. 13 à 20.
  2. Etienne Meunier. Notes pour servir à l'histoire de Chigy. Au courant de la Vanne, n° 17, 2017, p. 103 à 120.
  3. Etienne Meunier. Les terriers de Chigy de 1567 et 1687. Au courant de la Vanne, n° 17, 2017, p. 121 à 139
  4. Jean-Marie Létienne. La Gare. Au courant de la Vanne, n° 17, 2017, p. 65 à 67.
  5. « Chigy : 89 - Yonne | Cartes Postales Anciennes sur CPArama », sur www.cparama.com (consulté le 3 février 2019)
  6. « Photo à Chigy (89190) : Gare de CHIGY-SIEGES, 47699 Communes.com », sur www.communes.com (consulté le 3 février 2019)
  7. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Jean Stenuit. El Lobo II : 1945 - 2003. Au courant de la Vanne, n° 17, 2017, p. 47 à 49.
  9. Conseil général de l’Yonne, Ma Commune, consulté le 16 décembre 2013.
  10. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .
  13. « Patrimoine-Vanne », sur les Amis du Patrimoine de la Vallée de la Vanne