Cheval de la Giara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cheval de la Giara
Cheval de la Giara noir sur le Plateau de la Giara de Gesturi
Cheval de la Giara noir sur le Plateau de la Giara de Gesturi
Région d’origine
Région Sardaigne, Drapeau de l'Italie Italie
Caractéristiques
Morphologie cheval
Taille Entre 1,26 m et 1,38 m
Poids Entre 170 kg et 200 kg
Robe bai, noir ou alezan
Caractère Vif, Très nerveux, très agile et souvent ombrageux, mais cependant très sociable
Autre
Utilisation Le plus souvent à l'état sauvage

Le cheval de la Giara (italien : Pony della Giara / Cavallino della Giara) est une race de chevaux rare, qui vit à l'état semi-sauvage sur le plateau de la Giara de Gesturi, en Sardaigne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il est également connu sous le nom d'« Achetta »[1]. Les origines de ce cheval sont anciennes et incertaines. Il aurait été probablement importé en Sardaigne par les Grecs au Ve ou IVe siècle av. J.-C.[2]. S'il était utilisé pour les travaux des champs, il ne l'était que quelques mois dans l'année ; le reste du temps il revenait à son état sauvage. Avec l'arrivée de la mécanisation agricole, il risque l'extinction. L'Institut d'Accroissement Hippique de la Sardaigne (Istituto di Incremento Ippico della Sardegna) à Orzier créé, en 1971, à Foresta Burgos, un centre d'élevage et de repeuplement où sont élevés des sujets sélectionnés d'après les critères précis de la race[3].

Description[modifier | modifier le code]

La base de données DAD-IS indique une taille moyenne de 1,30 m chez les juments et 1,35 m chez les mâles[4].

Rustique, robuste et agile de par son habitat d'origine, il est remarquable par sa robe sombre et son crin fourni[2]. Ses membres sont fins et ses articulations sèches. Sa tête est grande, carrée avec des ganaches prononcées[2] et ses deux oreilles « en amande ».

La robe est unie et de teinte sombre, généralement baie, noire ou alezane[4].

Il est adapté à son environnement rude et sec[4].

Sélection[modifier | modifier le code]

Chaque année, les troupeaux sont rassemblés et les poulains marqués et enregistrés. Le croisement entre un Giara et le cheval arabe donne un Giarab[1].

Utilisations[modifier | modifier le code]

Même si on le rencontre le plus souvent à l'état semi-sauvage, on l'utilise aussi, s'il est bien dressé, comme monture pour les enfants[2], notamment pour les sports équestres sur poney[4].

Diffusion de l'élevage[modifier | modifier le code]

Cette race native et indigène de la Sardaigne est indiquée comme rare sur DAD-IS[4]. On dénombre en 2013 environ 500 sujets[4].

Un musée du Cheval de la Giara se trouve à Genoni, dans la Province d'Oristano.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Valerie Porter et Ian Lauder Mason, Mason's world dictionary of livestock breeds, types, and varieties, CABI Publishing Series, (ISBN 9780851994307, lire en ligne), p. 181.
  2. a, b, c et d Ravazzi 2002, p. 75.
  3. (it) « Fiche du cheval de la Giara », sur Agraria.org.
  4. a, b, c, d, e et f DAD-IS.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]