Championnat de France de handball masculin de D1 2016-2017

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Starligue 2016-2017
Description de l'image Champion de LidlStarLigue 2016-2017 4 20170608.jpg.
Généralités
Sport Handball
Organisateur(s) Ligue nationale de handball
Édition 65e
Lieu(x) Drapeau de la France France
Date du
au
Participants 14 équipes
Matchs joués 182 matchs
Site web officiel www.lnh.fr
Hiérarchie
Hiérarchie 1er échelon
Niveau inférieur Proligue 2016-2017

Palmarès
Tenant du titre Paris Saint-Germain
Promu(s) en début de saison Saran Loiret HB
et Sélestat Alsace HB
Vainqueur Paris Saint-Germain (4)
Deuxième Handball Club de Nantes
Troisième Montpellier Handball
Relégué(s) Union sportive Créteil
et Sélestat Alsace HB
Buts 10460 buts
Meilleur joueur Drapeau : France Nikola Karabatic
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Allemagne Uwe Gensheimer (167)

Navigation

Le championnat de France de handball masculin 2016-2017 est la soixante-cinquième édition de cette compétition et la première édition depuis que la dénomination de Lidl Starligue a été posée. Il s'agit du plus haut niveau du championnat de France de ce sport.

Quatorze clubs participent à cette édition de la compétition, les douze premiers du précédent championnat ainsi que le champion de France de ProD2 2015-2016 (Saran Loiret Handball) et le vainqueur des barrages d'accession en division 1 (Sélestat AHB).

Lors de cette saison, six clubs représentent la France dans les deux principales coupes européennes. Paris, champion en titre, est qualifié en Ligue des champions et a atteint pour la première fois de son histoire la finale de la compétition. Montpellier et Nantes y ont également participé grâce à une invitation de l'EHF et se sont inclinés respectivement en quart et en huitième de finale. Enfin, trois clubs ont pris part à la Coupe EHF : si Saint-Raphaël a atteint les demi-finales, Chambéry et Créteil ont été éliminés dès les phases préliminaires.

À l'issue de la 24e journée, le Paris Saint-Germain est déclaré champion de France pour la 4e fois de son histoire. Le club de la capitale a également remporté le Trophée des champions puis la Coupe de la Ligue. Le Handball Club de Nantes, également vainqueur de la Coupe de France, termine à la deuxième place et obtient à cette occasion son meilleur classement en championnat.

En bas du classement, le Sélestat Alsace HB a très vite été décroché dans la lutte pour le maintien et retourne en Proligue. Après une lutte à trois avec le Cesson Rennes MHB et le Saran Loiret HB, l'US Créteil, relégable la majeure partie de la saison, est également relégué à l'issue de la dernière journée du championnat.

Modalités[modifier | modifier le code]

Nouvelles règles de jeu 2016[modifier | modifier le code]

À l'occasion des Jeux olympiques 2016, cinq nouvelles règles ont été introduites par la Fédération internationale de handball (7e joueur de champ, joueur blessé devant attendre 3 attaques avant retourner sur le terrain, jeu passif avec 6 passes maximum, fautes intentionnelles dans les 30 dernières secondes du match sanctionnées par un jet de 7 mètres, carton bleu)[1],[2],[3]. Ces règles entrent en vigueur dans le championnat comme dans les autres compétitions nationales et internationales.

Clubs participants[modifier | modifier le code]

Voir l’image vierge
Localisation des clubs engagés dans le championnat. En rouge, le champion.
Légende des couleurs
Club Classement
2015-2016
Entraîneur Salle Capacité
théorique
Saisons
en D1
Paris Saint-Germain Handball 1 Drapeau : Allemagne Zvonimir Serdarušić Stade Pierre-de-Coubertin
Halle Georges-Carpentier
4 016
4 272
29e
Saint-Raphaël Var Handball 2 Drapeau : France Joël da Silva Palais des sports Jean-François Krakowski 2 000 11e
Handball Club de Nantes 3 Drapeau : France Thierry Anti Salle de la Trocardière

Hall XXL de la Beaujoire

4 500
11 019
09e
Montpellier Handball 4 Drapeau : France Patrice Canayer Palais des sports René-Bougnol
Arena de Montpellier
3 000
9 853
22e
Chambéry Savoie Mont-Blanc Handball 5 Drapeau : Croatie Ivica Obrvan Le Phare 4 500 23e
Union sportive de Créteil 6 Drapeau : France Christophe Mazel Palais des sports Robert-Oubron 2 398 30e
Dunkerque Handball Grand Littoral 7 Drapeau : France Patrick Cazal Salle Dewerdt 2 500 26e
Cesson Rennes Métropole Handball 8 Drapeau : France Yérime Sylla Palais des Sports de la Valette
Parc des expositions de Rennes
1 400
5 500
08e
Fenix Toulouse Handball 9 Drapeau : France Philippe Gardent Palais des sports André-Brouat 3 751 21e
USAM Nîmes Gard 10 Drapeau : France Franck Maurice Le Parnasse 4 191 30e
Union sportive d'Ivry 11 Drapeau : Slovénie Rastko Stefanović Gymnase Auguste Delaune 1 500 59e
Pays d'Aix Université Club handball 12 Drapeau : France Didier de Samie
& Drapeau : France Jérôme Fernandez
Complexe du Val de l'Arc 1 200 05e
Saran Loiret Handball 1 (D2) Drapeau : France Fabien Courtial Halle du Bois Joly 850 01re
Sélestat Alsace Handball 2 (D2) Drapeau : France Christian Gaudin CSI Sélestat
Rhénus Sport
2 300
5 500
22e

Qualifications européennes[modifier | modifier le code]

Conformément au règlement de la Fédération européenne de handball (EHF), les modalités de qualification pour la saison 2016/2017 sont les suivantes :

  • Le champion de France 2016/2017 est qualifié en Ligue des champions,
  • Le vice-champion de France 2016/2017 est qualifié en Coupe EHF 2017-2018,
  • Les vainqueurs des éditions 2016/2017 de la Coupe de la Ligue et de la Coupe de France sont qualifiés en Coupe EHF. Si le vainqueur d’une de ces deux coupe est déjà qualifié via le championnat, cette place qualificative est réattribuée selon le classement du championnat.

Les 3 clubs qualifiés pour la Coupe EHF ont la possibilité de déposer un dossier auprès de l'EHF pour obtenir une place en Ligue des champions, l'EHF statuera lors d'un comité exécutif sur la qualification de ces équipes pour cette dernière.

Effectifs[modifier | modifier le code]

Budgets et salaires[modifier | modifier le code]

Le budget des clubs de D1 est[4] :

Clubs Budget 2016-17
(en millions d'€)
Évolution Budget 2015-16
(en millions d'€)
Paris Saint-Germain Handball 17,4 M€ en augmentation +5,1 % 16,6 M€
Montpellier Handball 7,2 M€ en diminution −3,9 % 7,5 M€
Handball Club de Nantes 4,9 M€ en augmentation +7,7 % 4,6 M€
Chambéry Savoie Mont-Blanc Handball 4,1 M€ en augmentation +7 % 3,8 M€
Pays d'Aix Université Club handball 4,1 M€ en augmentation +1 % 4,1 M€
Saint-Raphaël Var Handball 4,0 M€ en augmentation +7,5 % 3,7 M€
Dunkerque Handball Grand Littoral 4,0 M€ en diminution −4,3 % 4,2 M€
Fenix Toulouse Handball 3,5 M€ en diminution −2,8 % 3,6 M€
USAM Nîmes Gard 3,2 M€ en augmentation +17,2 % 2,7 M€
Union sportive de Créteil 3,1 M€ en diminution −6,6 % 3,3 M€
Union sportive d'Ivry 2,9 M€ en augmentation +6,2 % 2,7 M€
Sélestat Alsace Handball 2,3 M€ en augmentation +53,3 % 1,5 M€
Cesson Rennes Métropole Handball 2,1 M€ en augmentation +2,9 % 2,0 M€
Saran Loiret Handball 1,9 M€ en augmentation +111,1 % 0,9 M€
Budget moyen 4,62 M€ en augmentation +14,4 % 4,37 M€
Budget moyen (hors PSG) 3,63 M€ en augmentation +15,1 % 3,43 M€

Droits TV et marketing[modifier | modifier le code]

Avec l'arrivée cette saison d'un partenariat de naming (Lidl) et la saison dernière d'un nouveau diffuseur TV (beIN Sports), une enveloppe d'environ 5 000 000 € est à répartir entre les clubs du championnat. Un mode de répartition est mis en place avec une partie fixe assurée avec les droits marketing (41 600 €) et des droits TV de 127 175 € dont 50 000 € au titre de l'« Enveloppe Développement »[5],[6]. De plus, les droits TV comportent une partie variable indexée sur le classement à l'issue de la saison, comprise entre 97 241 et 0 €[5],[6].

Rang en
championnat
Droits
marketing
Droits TV Total
Part fixe Part variable
1 41 600 € 127 175 € 97 241 € 266 016 €
2 41 600 € 127 175 € 83 349 € 252 124 €
3 41 600 € 127 175 € 74 088 € 242 863 €
4 41 600 € 127 175 € 50 936 € 219 711 €
5 41 600 € 127 175 € 37 044 € 205 819 €
6 41 600 € 127 175 € 32 414 € 201 189 €
7 41 600 € 127 175 € 27 783 € 196 558 €
8 41 600 € 127 175 € 18 522 € 187 297 €
9 41 600 € 127 175 € 13 892 € 182 667 €
10 41 600 € 127 175 € 11 576 € 180 351 €
11 41 600 € 127 175 € 9 261 € 178 036 €
12 41 600 € 127 175 € 6 946 € 175 721 €
13 41 600 € 127 175 € 0 € 168 775 €
14 41 600 € 127 175 € 0 € 168 775 €

Tableau de affluences 2016/2017[modifier | modifier le code]

Le taux de remplissage général est de 82 % hors délocalisations et une affluence moyenne de 2403 spectateurs[7]. Les délocalisations ont une nouvelle fois permis de gonfler les chiffres, avec Nantes (106 %), Saran (128 %), Montpellier (129 %) et Cesson (138 %) qui possèdent un taux de remplissage supérieur à la capacité générale de leur salle principale !

Rang Clubs Affluence Taux de
remplissage
Évolution
Total Par match
1 Handball Club de Nantes 63 682 4899 106 % en augmentation+14,53 %
2 Montpellier Handball 48 657 3743 129 % en diminution-3,35 %
3 Chambéry Savoie Mont-Blanc Handball 45 768 3521 80 % en augmentation +7,94 %
4 USAM Nîmes Gard 34 478 2652 78 % en augmentation +0,52 %
5 Paris Saint-Germain Handball 34 061 2620 77 % en diminution -1,15 %
6 Fenix Toulouse Handball 33 224 2556 61 % en augmentation +0,50 %
7 Dunkerque Handball Grand Littoral 28 584 2199 92 % en augmentation +3,50 %
8 Sélestat Alsace Handball 27 313 2101 91 % en augmentation +2,49 %
9 Cesson Rennes Métropole Handball 25 200 1938 138 % en diminution -3,96 %
10 Saran Loiret Handball 23 981 1845 128 % en augmentation +43,15 %
11 Saint-Raphaël Var Handball 20 258 1558 78 % en diminution -4,95 %
12 Pays d'Aix Université Club handball 20 100 1546 99 % en diminution -0,50 %
13 Union sportive de Créteil handball 19 594 1507 60 % en diminution -7,76 %
14 Union sportive d'Ivry handball 12 443 957 64 % en diminution -5,50 %
Total 437 343 2715 89 % en augmentation +5,63 %

Compétition[modifier | modifier le code]

Classement[modifier | modifier le code]

  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Dép
1 Paris Saint-Germain T S L 48 26 24 0 2 899 729 170 -
2 HBC Nantes C 45 26 22 1 3 843 732 111 -
3 Montpellier Handball 40 26 20 0 6 848 704 144 -
4 Saint-Raphaël VHB 35 26 16 3 7 746 691 55 -
5 Chambéry SMB HB 26 26 13 0 13 727 702 25 +7b
6 Dunkerque HGL 26 26 12 2 12 699 711 -12 -7b
7 Fenix Toulouse 25 26 11 3 12 749 779 -30 -
8 Pays d'Aix UCH 22 26 10 2 14 761 769 -8 6pts
9 US Ivry 22 26 9 4 13 705 740 -35 4pts
10 USAM Nîmes Gard 22 26 10 2 14 703 733 -30 2pts
11 Cesson Rennes MHB 16 26 6 4 16 681 748 -67 +6b
12 Saran Loiret HB P 16 26 6 4 16 745 845 -100 -1b
13 US Créteil 16 26 7 2 17 738 815 -77 -5b
14 Sélestat Alsace Handball P 5 26 2 1 23 616 762 -146 -
Ligue des champions 2017-2018
  •      Champion et qualifié
  •      Invité sur dossier
Coupe EHF 2017-2018
  •      Qualifié (2e et vainqueurs des coupes)
  •      Invité sur dossier


Relégation en Proligue 2017-2018
  •      Relégué


Abréviations

Matchs[modifier | modifier le code]

Résultats (dom.\ext.) Aix CesR Chamb Crét Dunk Ivry Montp Nant Nîm Paris Saran St-Ra Sél Toul
Pays d'Aix UCH 34-25 25-32 32-22 31-35 28-30 22-31 33-38 32-27 28-30 27-30 29-29 33-28 38-35
Cesson Rennes MHB 31-34 22-33 33-23 23-22 31-26 28-37 27-33 24-24 22-28 26-25 25-22 22-24 26-26
Chambéry SMB HB 27-25 27-25 29-30 29-20 29-25 33-30 32-34 17-22 26-33 26-28 28-23 36-23 30-29
US Créteil 27-27 28-27 31-29 31-34 29-29 24-32 26-32 25-29 28-29 35-36 31-37 30-24 27-29
Dunkerque HGL 27-21 27-25 24-22 34-30 31-20 26-31 26-34 23-23 27-37 27-29 27-23 29-21 24-24
US Ivry 23-28 27-27 27-24 27-28 28-21 30-29 29-30 33-23 21-31 35-31 21-28 27-22 32-28
Montpellier HB 36-32 35-28 29-25 35-27 38-26 32-27 25-26 37-30 33-34 42-28 33-25 31-20 31-29
HBC Nantes 34-28 29-25 30-27 35-29 27-23 30-30 30-33 29-33 37-31 34-25 38-33 40-29 42-27
USAM Nîmes Gard 25-29 30-24 23-25 30-26 26-23 29-27 21-34 31-34 33-36 25-28 26-28 31-20 22-27
Paris SG 34-32 41-28 31-25 39-32 36-29 40-26 31-25 37-38 37-23 30-29 28-24 38-25 42-31
Saran Loiret 26-28 30-26 33-36 32-37 23-37 32-32 20-37 27-31 31-39 32-44 27-44 28-28 28-29
St-Raphaël VHB 31-29 29-29 30-25 39-28 26-21 27-21 27-26 23-21 29-25 29-32 30-30 25-18 31-25
Sélestat AHB 28-29 19-21 20-27 26-27 24-26 24-25 27-34 19-27 22-25 19-32 30-27 24-28 26-32
Toulouse 28-27 35-31 30-28 30-27 29-30 28-27 28-32 24-30 33-28 27-38 30-30 24-26 32-26
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Évolution du classement[modifier | modifier le code]

  • Leader du classement
CHA Paris SG
01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26
  • Journée par journée
Club 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26
Paris SG 3 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
Nantes 2 4 2 2 2 2 3 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2
Montpellier 4 8 6 3 4 4 4 3 4 4 3 4 4 4 3 4 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3
St-Raphaël 8 5 3 5 3 3 2 4 3 3 4 3 3 3 4 3 4 4 4 4 4 4 4 4 4 4
Chambéry 1 6 4 8 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 6 5 5 5 5 5 6 6 6 5 5 5
Dunkerque 14 9 11 11 13 13 13 12 12 12 12 12 11 11 12 12 12 11 10 10 10 10 10 8 6 6
Toulouse 10 13 9 10 11 10 9 7 8 8 8 7 6 6 5 6 7 7 8 8 8 7 7 6 7 7
Aix 6 2 5 6 7 8 8 6 7 6 7 9 9 9 8 7 6 6 6 6 7 8 9 7 8 8
Ivry 11 7 8 9 8 9 11 10 10 10 10 10 10 10 10 10 9 9 9 9 9 9 8 10 9 9
Nîmes 5 3 7 4 6 7 6 8 6 7 6 6 7 7 9 9 8 8 7 7 5 5 5 9 10 10
Cesson 13 12 14 13 9 6 7 9 9 9 9 11 12 12 11 11 11 12 12 12 11 11 11 11 11 11
Saran 7 10 12 12 12 11 10 11 11 11 11 8 8 8 7 8 10 10 11 11 12 12 12 12 13 12
Créteil 12 14 10 7 10 12 12 13 13 13 13 13 13 13 13 13 13 13 13 13 13 13 13 13 12 13
Sélestat 9 11 13 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14
Légende :      : leader (1re place) —      : qualification européenne (2e place) —      : places de relégable (13e et 14e places)

Statistiques et récompenses[modifier | modifier le code]

Élection du joueur du mois[modifier | modifier le code]

Chaque mois, l'Association des joueurs professionnels de handball (AJPH) désigne trois joueurs parmi lesquels les internautes élisent le meilleur du mois en championnat :

Mois Joueur Autres nommés
Septembre[8] Jean-Jacques Acquevillo (56 %, Saran Loiret HB) Yann Genty (34 %, Chambéry SMBH) Snorri Steinn Guðjónsson (10 %, USAM Nîmes Gard)
Octobre[9] Matthieu Drouhin (62 %, Saran Loiret HB) Vincent Gérard (20 %, Montpellier Handball) Uwe Gensheimer (18 %, Paris St-Germain)
Novembre[10] Nicolas Claire (42%, HBC Nantes) Rémi Desbonnet (33%, USAM Nîmes Gard) Nikola Karabatic (25%, Paris St-Germain)
Décembre[11] Cyril Dumoulin (74 %, HBC Nantes) Raphaël Caucheteux (19 %, Saint-Raphaël VHB) Morten Vium (7 %, US Ivry)
Février[12] Jean-Loup Faustin (70 %, Montpellier Handball) Mihai Popescu (19 %, Saint-Raphaël VHB) Nemanja Ilić (11 %, Fenix Toulouse)
Mars[13] Hugo Descat (55 %, US Créteil) Ferran Solé Sala (23 %, Fenix Toulouse) Mikkel Hansen (22 %, Paris St-Germain)
Avril[14] Jure Dolenec (78 %, Montpellier Handball) Raphaël Caucheteux (13 %, Saint-Raphaël VHB) Nedim Remili (9 %, Paris St-Germain)
Mai[15] David Balaguer (62 %, HBC Nantes) Ludovic Fabregas (30 %, Montpellier Handball) Uwe Gensheimer (8 %, Paris St-Germain)

Meilleurs handballeurs de l'année[modifier | modifier le code]

Le , les Trophées LNH 2017 ont été décernés[16],[17]. La liste des nommés a été dévoilé le 23 mai[18] et les votes se sont déroulés du 23 mai au 2 juin sur le site de la LNH :

Catégorie Joueur Catégorie Joueur
Meilleur joueur : Nikola Karabatic (Paris Saint-Germain, 24 %)
Meilleur gardien de but Vincent Gérard (Montpellier Handball, 52 %) Meilleur défenseur Ludovic Fabregas (Montpellier Handball, 61 %)
Thierry Omeyer (Paris Saint-Germain) Luka Karabatic (Paris Saint-Germain)
Mihai Popescu (Saint-Raphaël VHB) Carl-Olivier Konan (Pays d'Aix UCH)
Meilleur ailier gauche Uwe Gensheimer (Paris Saint-Germain, 64 %) Meilleur ailier droit David Balaguer (HBC Nantes, 69 %)
Raphaël Caucheteux (Saint-Raphaël VHB) Fahrudin Melić (Chambéry SMB HB)
Hugo Descat (US Créteil) Morten Vium (US Ivry)
Meilleur arrière gauche Mikkel Hansen (Paris Saint-Germain, 72 %) Meilleur arrière droit Jure Dolenec (Montpellier Handball, 48 %)
Jérémy Suty (Cesson Rennes MHB) Eduardo Gurbindo (HBC Nantes)
Jonas Truchanovičius (Montpellier Handball) Nedim Remili (Paris Saint-Germain)
Meilleur demi-centre Nikola Karabatic (Paris Saint-Germain, 44 %) Meilleur pivot Ludovic Fabregas (Montpellier Handball, 59 %)
Romain Briffe (Chambéry SMB HB) Luka Karabatic (Paris Saint-Germain)
Nicolas Claire (HBC Nantes) Nicolas Tournat (HBC Nantes)
Meilleur espoir Melvyn Richardson (Chambéry SMB HB, 42,5%) Meilleur entraîneur Thierry Anti (HBC Nantes, 52 %)
Jean-Loup Faustin (Montpellier Handball) Patrice Canayer (Montpellier Handball)
Artsem Karalek (Saint-Raphaël VHB) Zvonimir Serdarušić (Paris Saint-Germain)
Johannes Marescot (Chambéry SMB HB) -
Aymeric Minne (Pays d'Aix UCH) -

Meilleurs buteurs[modifier | modifier le code]

À l'issue de la compétition, les meilleurs buteurs sont[19] :

# Joueur Club Buts / Tirs % Tir MJ BPM 7m
1 Drapeau : Allemagne Uwe Gensheimer Paris Saint-Germain 167 / 231 72,29 % 24 6,96 55 / 66
2 Drapeau : France Hugo Descat US Créteil 158 / 221 71,49 % 26 6,08 65 / 90
3 Drapeau : Danemark Morten Vium US Ivry 152 / 198 76,77 % 26 5,85 73 / 90
4 Drapeau : France Raphaël Caucheteux Saint-Raphaël VHB 150 / 212 70,75 % 26 5,77 58 / 71
5 Drapeau : Espagne David Balaguer HBC Nantes 138 / 196 70,41 % 25 5,52 33 / 44
6 Drapeau : Slovénie Jure Dolenec Montpellier Handball 132 / 168 78,57 % 26 5,08 36 / 39
7 Drapeau : Monténégro Fahrudin Melić Chambéry SMBH 130 / 194 67,01 % 26 5 30 / 42
8 Drapeau : Serbie Nemanja Ilić Fenix Toulouse Handball 130 / 206 63,11 % 26 5 37 / 55
9 Drapeau : Islande Snorri Steinn Guðjónsson USAM Nîmes Gard 127 / 234 54,27 % 24 5,29 56 / 74
10 Drapeau : France Nicolas Claire HBC Nantes 125 / 194 64,43 % 25 5 39 / 48

Meilleurs gardiens de buts[modifier | modifier le code]

À l'issue de la compétition, les meilleurs gardiens de buts de la saison sont[19] :

# Joueur Club Arrêts / Tirs % arrêts MJ APM 7 m
1 Drapeau : France Yann Genty Chambéry SMBH 243 / 721 33,70 % 25 9,72 10 / 56
2 Drapeau : France Cyril Dumoulin HBC Nantes 240 / 693 34,63 % 25 9,60 14 / 49
3 Drapeau : France Thierry Omeyer Paris Saint-Germain 235 / 674 34,87 % 26 9,04 13 / 64
4 Drapeau : France François-Xavier Chapon US Ivry 235 / 702 33,48 % 26 9,04 13 / 67
5 Drapeau : France Mickael Robin US Créteil 234 / 759 30,83 % 24 9,75 21 / 66
6 Drapeau : France Vincent Gérard Montpellier Handball 224 / 611 36,66 % 21 10,67 14 / 60
7 Drapeau : Autriche Thomas Bauer Pays d'Aix UCH 199 / 645 30,85 % 25 7,96 8 / 58
8 Drapeau : Serbie Aljoša Rezar USAM Nîmes Gard 198 / 559 35,42 % 26 7,62 15 / 54
9 Drapeau : Roumanie Mihai Popescu Saint-Raphaël Var Handball 193 / 549 35,15 % 20 9,65 7 / 36
10 Drapeau : France Kevin Bonnefoi Cesson Rennes MHB 189 / 571 33,10 % 19 9,95 16 / 57

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Tableau d'honneur de la saison 2016-2017
Compétition Vainqueur Commentaire
Championnat de France Paris Saint-Germain Handball 4e victoire
Coupe de France HBC Nantes 1re victoire
Coupe de la Ligue Paris Saint-Germain 1re victoire
Trophée des champions Paris Saint-Germain 3e victoire
Bilan en coupes d'Europe 2016-2017
Compétition Qualifiés Commentaire
Ligue des champions, poule haute Paris Saint-Germain Finaliste
Ligue des champions, poule basse Montpellier Handball éliminé en quarts de finale
Handball Club de Nantes éliminé par le PSG en huitièmes de finale
Coupe EHF Saint-Raphaël Var Handball 4e place
Chambéry Savoie Mont-Blanc Handball Éliminé au deuxième tour
Union sportive de Créteil handball Éliminé au premier tour
Qualifications européennes 2017-2018
Compétition Qualifiés Commentaire
Ligue des champions, poule haute Paris Saint-Germain Handball Champion de France
HBC Nantes (invité) Vainqueur de la Coupe de France
Ligue des champions, poule basse Montpellier Handball (invité) 3e du championnat
Coupe EHF Saint-Raphaël Var Handball 4e du championnat
Chambéry SMB HB (invité) 5e du championnat
Promotions et relégations
Relégués en Championnat de France de D2 Union sportive de Créteil handball Après 3 saisons en D1
Sélestat Alsace Handball Après 1 saison en D1
Promu : Champion de France de D2 Tremblay-en-France Handball Retour après 1 saison en D2
Promu : Vainqueur des barrages d'accession Massy Essonne Handball Retour après 18 saisons en D2 et N1

Qualifications sur dossier en coupes d'Europe[modifier | modifier le code]

Les clubs qualifiés pour la Coupe EHF ont la possibilité de déposer un dossier auprès de l'EHF pour prendre part à la Ligue des champions. Le HBC Nantes (vice-champion de France) et le Montpellier Handball (3e du championnat) ont ainsi fait une demande et ont été retenus : Nantes en poule haute et Montpellier en poule basse[20],[21]. En revanche, le Saint-Raphaël VHB, 4e du championnat mais non retenu la saison précédente bien qu’étant alors vice-champion, n’a pas déposé de dossier.

De même, les clubs non qualifiés pour la Coupe EHF ont la possibilité de déposer un dossier auprès de l'EHF pour prendre part à la compétition. Ainsi, le dossier du Chambéry SH a été retenu pour participer à la Coupe EHF mais pas celui du Dunkerque HGL[22].

Équipe Statut Décision
HBC Nantes 2e du Championnat de France et vainqueur de la coupe de France  : retenu en poule haute de la Ligue des Champions
Montpellier Handball 3e du Championnat de France  : retenu en poule basse de la Ligue des Champions
Chambéry SH 5e du Championnat de France  : retenu pour les tours de qualification de la coupe EHF
Dunkerque Handball Grand Littoral 6e du Championnat de France Stop Non retenu pour les tours de qualification de la coupe EHF

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Modifications relatives aux règles de jeu 2016 » [PDF], sur Site officiel de l'IHF, (consulté le 11 août 2016)
  2. « Des nouvelles règles du jeu dès les Jeux ! », sur Site officiel de la FFHB (consulté le 11 août 2016)
  3. « Les nouvelles règles appliquées dès les JO de Rio », sur Handzone.net, (consulté le 11 août 2016)
  4. E. Delanzy et D. Mercadier, « Handball / Reprise de la D1 : Montpellier et Nîmes en quête de lumière », sur midilibre.fr, (consulté le 20 septembre 2016)
  5. a et b « Handball – Droits TV, Marketing… Ce que verse la LNH à chaque club de la Lidl Starligue cette saison », sur sportbuzzbusiness.fr, (consulté le 28 novembre 2016)
  6. a et b « Starligue - La répartition des droits TV et Marketing », sur handnews.fr, (consulté le 28 novembre 2016)
  7. « Starligue - Une affluence en hausse ! », sur handnews.fr, (consulté le 8 septembre 2017)
  8. « Acquevillo élu meilleur joueur du mois de septembre ! », sur Site officiel de la Lidl Starligue, (consulté le 6 décembre 2016)
  9. « Drouhin élu meilleur joueur du mois de d'octobre ! », sur Site officiel de la Lidl Starligue, (consulté le 6 décembre 2016)
  10. « Claire élu meilleur joueur du mois de novembre ! », sur Site officiel de la Lidl Starligue, (consulté le 6 décembre 2016)
  11. « Dumoulin élu meilleur joueur du mois de décembre ! », sur Site officiel de la Lidl Starligue, (consulté le 26 décembre 2016)
  12. « Faustin élu meilleur joueur du mois de mars ! », sur Site officiel de la Lidl Starligue, 6 amrs 2017 (consulté le 12 avril 2017)
  13. « Descat élu meilleur joueur du mois de mars ! », sur Site officiel de la Lidl Starligue, (consulté le 12 avril 2017)
  14. « Dolenec élu meilleur joueur du mois d'avril ! », sur Site officiel de la Lidl Starligue, (consulté le 10 mai 2017)
  15. « Balaguer élu meilleur joueur du mois d'avril ! », sur Site officiel de la Lidl Starligue, (consulté le 9 juin 2017)
  16. « Trophées LNH : Et les lauréats 2017 sont... », sur Site officiel de la LNH, (consulté le 10 juin 2017)
  17. « Les Trophées LNH de la saison 2016-2017 », sur handzone.net, (consulté le 10 juin 2017)
  18. « Trophées LNH 2017 : découvrez les nommés et votez », sur Site officiel de la LNH, (consulté le 23 mai 2017)
  19. a et b « Statistiques du championnat de France », sur Site officiel de la LNH (consulté le 9 juin 2017)
  20. (en) « Exec confirms the 2017/18 starting grid », sur Site officiel de l'EHF, (consulté le 28 juin 2017)
  21. « LDC M: le PSG et Nantes en poules hautes », sur Handzone.net, (consulté le 28 juin 2017)
  22. « Coupe EHF M: Seulement deux clubs français engagés », sur Handzone.net, (consulté le 28 juin 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :