Championnat de Belgique de football D2 1960-1961

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Division 2
1960-1961
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) URBSFA
Édition 44e
Lieu(x) Drapeau de la Belgique Belgique
Date du au
Participants 16 clubs
Matchs joués 240 matches
Statut des participants Amateur
Hiérarchie
Hiérarchie 2e niveau
Niveau supérieur Division 1 1960-1961
Niveau inférieur Division 3 1960-1961

Palmarès
Tenant du titre K. SC Eendracht Aalst
Promu(s) en début de saison 2:
UR Namur
K. FC Turnhout
Relégué(s) en début de saison 2:
R. Berchem Sport
K. RC Beeringen
Vainqueur K. FC Diest
Promu(s) 2:
K. FC Diest
+
R. CS Brugeois
Relégué(s) 2:
R. Racing CB
K. Lyra
Buts TOTAL: 823 buts
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Belgique J. Van Roosbroeck
FC Diest

Navigation

Le Championnat de Belgique de football D2 1960-1961 est la 44e édition du championnat de deuxième niveau national en Belgique. Il oppose 16 équipes, qui s'affrontent deux fois chacune en matches aller-retour. Au terme de la saison, le champion et son dauphin sont promus en Division 1 pour la prochaine saison. Les deux derniers classés sont relégués en Division 3.

La lutte pour le titre est rapidement réduite à deux équipes, le K. FC Diest et le Cercle de Bruges. Ce dernier, après avoir échoué à la troisième place les deux saisons précédentes, se pose comme le favori pour la montée en première division. Néanmoins, c'est Diest qui décroche le titre de champion, et accède ainsi pour la première fois de son Histoire à l'élite nationale. Le Cercle doit se contenter de la deuxième place, qui lui permet également d'être promu au niveau supérieur. Après quinze années passées en deuxième et troisième division, le Cercle remonte ainsi en Division 1.

Le Beringen FC, relégué de première division en début de saison, complète le podium. L'autre relégué, Berchem Sport, se classe seulement neuvième, loin des meilleurs et à l'abri des places dangereuses. Il termine dans la foulée du K. FC Turnhout, promu de Division 3 en compagnie de l'Union Royale Namur, qui conclut la saison à une belle cinquième place.

En bas de classement, le Lyra est distancé d'entrée de jeu, et ne reviendra jamais sur ses concurrents. Le club est ainsi relégué pour la première fois en troisième division. On assiste à un duel bruxellois pour éviter l'avant-dernière place, également relégable, entre le Racing de Bruxelles et le White Star. Au terme de la saison, les deux équipes finissent à une stricte égalité de points et de défaites concédées, ce qui donne lieu à un match de barrages pour déterminer le second relégué. Le White Star s'impose et sauve sa place, renvoyant le Racing en Division 3. Deux ans plus tard, ces deux clubs fusionneront.

Clubs participants[modifier | modifier le code]

Seize clubs prennent part à cette édition, soit le même nombre que lors de la compétition précédente.

Les matricules renseignés en gras existent encore lors de la saison « 2012-2013 ».

Clubs participant à la saison 1960-1961 du championnat de Division 2
# Nom[note 1] Mat. Ville Stades En D2 depuis Total
en D2
Saison
précéd.
1 Royal Berchem Sport 28 Berchem Het Rooi en diminution 1960-1961 (1re) 11 saisons Division 1 15e
2 Koninklijke Beringen Football Club 522 Beringen Mijnstadion en diminution 1960-1961 (1re) 10 saisons Division 1 16e
3 Royal Racing Club de Bruxelles 6 [note 2] Bruxelles stade du Heysel en augmentation 1959-1960 (2e) 15 saisons 8e
4 Royal Cercle Sportif Brugeois 12 Bruges stade E. De Smedt en augmentation 1956-1957 (5e) 13 saisons 3e
5 Koninklijke Kortrijk Sports 19 Courtrai Guldensporenstadion en augmentation 1943-1944 (17e) 26 saisons 11e
6 Royal Tilleur Football Club 21 Tilleur stade de Buraufosse en diminution 1959-1960 (2e) 26 saisons 13e
7 Royal Charleroi Sporting Club 22 Charleroi stade du Mambourg en diminution 1957-1958 (4e) 15 saisons 9e
8 Koninklijke Football Club Malinois 25 Malines Achter de Kazerne en diminution 1956-1957 (4e) 15 saisons 5e
9 Royal Racing Club Tournaisien 36 Tournai Drève de Maire en diminution 1959-1960 (2e) 12 saisons 14e
10 Koninklijke Football Club Diest 41 Diest De Warande en augmentation 1957-1958 (4e) 4 saisons 7e
11 Royal White Star Athletic Club 47 Woluwe-St-L. rue Kelle en diminution 1947-1948 (13e) 24 saisons 12e
12 Koninklijke Lyra 52 Lierre Lyrastadion en diminution 1954-1955 (7e) 28 saisons 6e
13 Koninklijke Sint-Niklaasse Sportkring 221 St-Nicolas/Waas Puyenbeke en diminution 1947-1948 (14e) 16 saisons 10e
14 Kon. Oude-Leerlingen St-Augustinus Merksem Sportclub 544 Merksem Gemeentelijke en augmentation 1959-1960 (2e) 2 saisons 4e
15 Royal Football Club Turnhout 148 Turnhout Villapark en augmentation 1960-1961 (1re) 23 saisons 1er Div. 3 Série A
16 Union Royale Namur 156 Namur stade des Champs-Élysées en augmentation 1960-1961 (1re) 6 saisons 1er Div. 3 Série B

Localisation[modifier | modifier le code]

Championnat[modifier | modifier le code]

  • Le nom des clubs est celui employé à l'époque
  • Pour la dernière fois cette saison, en cas d'égalité de points, la prédominance est donnée « au plus petit nombre de défaites ».
Légende
  •      Champion et promu en Division 1 la saison suivante
  •      Promu en Division 1 la saison suivante
  •      Clubs devant disputer un test-match pour assurer leur maintien
  •      clubs relégués en Division 3 la saison suivante
Abréviations

en diminution : Relégué de Division 1
en augmentation : Promu de Division 3

Classement final[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 K. FC DIEST 44 30 19 6 5 93 37 +56
2 R. CS Brugeois 41 30 17 7 6 54 36 +18
3 K. Beringen FC en diminution 37 30 13 11 6 54 36 +18
4 R. FC Malinois 35 30 12 11 7 57 44 +13
5 UR Namur en augmentation 35 30 15 5 10 61 46 +15
6 R. Charleroi SC 35 30 16 3 11 59 43 +16
7 K. Sint-Niklaasse SK 32 30 13 6 11 41 43 -2
8 R. FC Turnhout en augmentation 30 30 13 4 13 50 59 -9
9 R. Berchem Sport en diminution 29 30 13 3 14 51 51 0
10 R. Tilleur FC 29 28 12 4 14 56 59 -3
11 K. OLSE Merksem SC 27 30 11 5 14 60 73 -13
12 R. RC Tournaisien 25 30 7 11 12 36 40 -4
13 K. Kortrijk Sport 25 30 9 7 14 44 59 -15
14 R. Racing CB 21 30 8 5 17 37 58 -21
15 R. White Star AC 21 30 8 5 17 31 64 -33
16 K Lyra 15 30 5 5 20 39 75 -36

Résultats des rencontres[modifier | modifier le code]

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) BSP BER CSB RCB CHA DIE KOR LYR MAL MER NAM STN TIL RCT TUR WST
K. Berchem Sport 1-2 1-2 2-0 1-2 0-1 1-0 3-1 4-1 3-1 0-1 2-3 2-2 3-0 5-1 2-0
K. Beringen FC 6-2 0-0 0-0 5-1 3-2 2-0 4-1 1-1 4-1 3-2 3-0 2-1 1-1 4-0 0-0
R. CS Brugeois 2-1 1-1 3-0 2-2 0-1 1-0 1-0 4-2 1-4 2-1 0-1 2-1 0-0 5-3 3-1
R. Racing CB 0-1 0-0 0-3 0-0 2-2 4-0 6-2 2-4 3-1 2-2 0-1 4-1 0-1 1-3 2-0
R. Charleroi SC 1-3 2-1 1-3 3-1 3-0 2-0 1-4 1-0 2-1 1-0 4-0 7-1 2-0 8-0 6-0
K. FC Diest 8-1 1-1 2-2 4-0 4-0 9-1 6-1 4-3 7-1 4-1 2-0 3-0 2-1 1-0 4-0
K. Kortrijk Sport 2-2 2-1 1-2 4-2 0-1 1-4 5-3 1-1 2-3 1-4 0-0 2-2 1-1 2-2 2-0
K. Lyra 1-0 0-1 1-1 5-1 3-1 0-0 1-5 1-1 0-2 0-2 1-3 1-4 4-1 1-2 1-3
R. FC Malinois 3-0 2-2 2-1 2-0 2-1 1-4 2-2 4-1 3-1 1-0 2-1 5-0 0-0 0-1 3-3
K. OLSE Merksem SC 4-3 2-2 5-1 4-1 4-2 0-6 1-0 1-1 4-4 2-4 1-3 3-1 1-0 0-2 5-1
UR Namur 1-0 2-0 0-1 1-2 1-0 2-2 2-1 5-3 0-2 2-2 2-1 1-0 2-1 3-3 2-3
K. St-Niklaase SK 3-1 6-0 0-2 2-0 0-0 2-2 4-2 1-0 0-0 2-2 1-6 1-0 2-0 0-1 3-0
R. Tilleur FC 1-1 2-1 4-2 4-0 0-2 6-2 0-2 6-0 3-2 2-1 2-4 0-0 4-2 0-4 1-0
R. RC Tournaisien 0-1 1-1 1-1 0-1 2-1 4-1 0-1 1-1 1-1 4-0 3-2 4-0 3-1 2-2 1-1
K. FC Turnhout 1-3 1-3 0-2 2-0 5-1 1-0 1-2 3-1 1-3 4-2 0-3 3-0 0-3 1-1 3-1
R. White Star AC 1-2 1-0 0-4 1-3 0-1 0-5 1-2 1-0 0-0 3-1 3-3 3-1 0-4 2-0 2-0
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Test-match pour désigner le 2e descendant[modifier | modifier le code]

Le R. RC de Bruxelles et le White Star AC terminent à égalité de points et de défaites à la 14e place. Alors qu'un accord semble se dessiner en coulisses en vue d'une fusion prochaine entre les deux clubs, un « test-match » est joué sur terrain neutre pour les départager et désigner le second relégué. Le White Star s'impose 2-1, et renvoie ainsi le Racing en Division 3. La fusion évoquée a lieu, mais deux ans plus tard.

Dates Domicile Déplacement Résultat Remarques
R. White Star AC R. Racing CB 2-1 Terrain de l'Union St-Gilloise
R. Racing CB relégué

Résumé[modifier | modifier le code]

Turnhout réussit le meilleur départ avec 9 points sur 10. Les Campinois sont suivis par Beringen (7) et d'un quintette (Merksem, Berchem, CS Brugeois, St-Nicolas et Courtrai) qui compte 6 unités. En l'autre bout du classement le Racing CB (1) et Tilleur (0) tardent à engranger leur premier succès.

Le CS Brugeois prend les commandes avec 15 points, au soir de la 9e journée, soit une unité devant le duo St-Nicolas/Turnhout. Beringen semblait le plus costaud, mais les Limbourgeois ont subi deux revers. Il y a d'abord une défaite surprise (2-1) à Tilleur, qui empoche là ses premiers points, avant un autre faux-pas (1-0) au White Star. Alors que le Racing CB (6) a conquis deux victoires (au RC Tournai et contre Tilleur), Merksem (8) et le Lyra (6) ont sérieusement dégringolé dans le tableau.

L'année civile se termine après la 14e journée jouée les 24 et 25 décembre 1960. La 11e, prévue le , a été remise et sera jouée tout en fin de parcours et devient, de fait, la dernière. Après une défaite (3-0) à Charleroi, Diest se reprend, aligne quatre succès de rang et se hisse en tête avec une victoire de mieux que les « Verts & Noirs brugeois », lesquels n'ont gagné aucune de leurs trois dernières parties (défaite au Club Malinois et partages contre Tournai et Charleroi). En fond de grille, c'est le Lyra et Tilleur qui ferment la marche, alors que le Racing CB s'est donné un peu d'air.

Classement « à mi-parcours »
P Clubs J P V P Clubs J P V P Clubs J P V P Clubs J P V
1. FC Diest 13 17 7 X 3. FC Turnhout 13 16 7 X 8. FC Malinois 13 13 5 X 13. Racing CB 13 11 4
2. CS Brugeois 14 17 6 X 6. Berchem Sport 13 15 7 X 8. UR Namur 13 13 5 X 14. White Star 13 9 4
3. Beringen FC 12 16 7 X 7. RC Tournai 13 14 4 X 11. OLSE Merksem 13 12 5 X 15. Lyra 13 7 2
3. St-Niklaasse SK 13 16 7 X 8. Charleroi 13 13 5 X 12. Kortrijk Sport 12 12 4 X 16. Tilleur FC 12 6 3

À la fin du mois de janvier 1961, le duo de tête confirme ses prétentions malgré des contre-performances étonnantes. Ainsi le FC Diest (23) est nettement défait (6-2) à Tilleur. Les « Métallos » précédemment vainqueur du RC Tournai voient leur lutte pour le maintien entravée par une correction (7-1) reçue au Mambourg. Le CS Brugeois (21) perd des points mais gagne le choc contre l'UR Namur (0-1) tenant les « Merles » (19) écartés du podium par Beringen et Turnhout (20). Berchem (15-7v) glisse dans le classement et est rejoint par le Racing CB (15-6v) et Tournai (15-6v) mais devance encre Tilleur (12), alors que le Lyra (11) et le White Star (9) ferment la marche. Les « Étoilés » avec 4 défaites de rang n'ont plus gagné depuis la fin novembre.

Ce qui devait être la 23e journée se déroule le . Mais en raison des journées remises ou des matches décalés, aucune formation n'a disputé 23 rencontres. L'échelonnement va de 19 à 22 parties. Diest et le CS Brugeois gardent la mainmise sur le championnat. Les Brabançons totalisent 30 points, soit deux de mieux que les Flandriens qui ont joué un match de plus. Beringen (26) et le FC Malinois (25) sont les premiers poursuivants. Vient ensuite Charleroi, mais il est déjà à 7 longueurs des leaders. La lutte pour le maintien a rebondit avec les trois succès consécutifs remportés par le White Star. Berchem et le RAcing CB (17), Merksem (16) précèdent de peu les «  Etoilés » (15), alors que Tilleur (14) et le Lyra (12) occupent les sièges basculants.

Lors de la journée de championnat suivante, le , Diest est surpris (1-0) à Turnhout alors que le CS Brugeois s'impose (2-1) contre Berchem. Les deux premiers sont à égalité de points, mais les pensionnaires de la Warande restent devant car ils comptent une victoire de plus. Le même jour, Beringen et Malines se neutralisent (1-1). De maîtresse façon, Tilleur va chercher deux points importants au White Star (0-4). Les « Métallos » font la bonne opération car Merksem et Le Lyra partagent (1-1) entre eux et le Racing CB s'incline (2-0) à St-Nicolas/Waas. Les deux semaines suivantes sont consacrées à plusieurs matchs d'alignement. Diest conforte sa première place en prenant sa revanche sur Turnhout (1-0). Charleroi monte sur le podium, car Malines et Beringen ne se départagent de nouveau pas (1-1). OLSE Merksem va gagner au Lyra et Tilleur bat une deuxième fois le White Star (1-0).

C'est à trois journées de la fin que tombe la première décision. Le Lyra est mathématiquement relégué en « D3 » après une défaite contre Turnhout. Le « matricule 52 » compte 7 points de retard sur le Racing CB, « premier sauvé » à ce moment. Un nul à Berchem (2-2) apporte à Tilleur, longtemps « dans le rouge », le point suffisant pour être assuré du maintien. La bagarre pour la seconde place descendante oppose principalement les deux cercles bruxellois de la série à Kortrijk Sport qui piétine avec un dangereux 2 sur 12, sans oublier le RC Tournaisien qui se montre fort irrégulier. Les Racingmen sont allés gagner au White Star (1-3), mais a ensuite concédé deux défaites. Pendant ce temps, les résidents du stade Fallon ont été grappiller des unités à Malines et à Beringen, deux formations du haut du tableau. Un « haut » où Diest et le CS Brugeois évitent les impairs et conservent une légère marge sur Charleroi et Beringen.

L'avant-dernière journée semble redistribuer les cartes pour le titre. Diest est accroché (2-2) à St-Nicolas/Waas alors que le CS Brugeois s'impose à Charleroi. Les Flandriens reviennent à un point. Ils peuvent encore enlever les lauriers ou forcer un test-match. On a cependant la confirmation que la cause est entendue pour la montée que plus aucune autre formations ne peut contester aux deux meneurs. En bas de tableau, le Racing de Bruxelles prend un point qu'il espère décisif contre Namur (2-2) car le White Star s'est incliné à Berchem Sport.

Le K. FC Diest ne faiblit pas et coiffe la couronne en gagnant aisément son dernier match (4-1) contre l'UR Namur. On n'a donc pas de suspense d'autant que ce le CS Brugeois est battu (4-2) à Tilleur. Le Racing CB dominé par Turnhout (1-3) doit subir le retour du White Star auteur d'un partage spectaculaire (3-3) au Club Malinois. Les deux clubs bruxellois doivent être départager par un test-match. Une semaine plus tard, au Parc Duden, le Racing de Bruxelles, qui a pourtant battu deux fois le White Star pendant le championnat, doit s'incliner (2-1) et descendre en Division 3.

Meilleur buteur[modifier | modifier le code]

Récapitulatif de la saison[modifier | modifier le code]

Répartition des clubs partitipants par province
Drapeau de la Région flamande Région flamande (9) Province de Brabant (3)[noteDuModele 1] Drapeau de la Région wallonne Région wallonne (4)
Drapeau de la province d'Anvers Province d'Anvers 5 Drapeau de la Région de Bruxelles-Capitale Région de Bruxelles-Capitale 2 Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut 2
Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale 2 Drapeau du Brabant flamand Province du Brabant flamand 1 Drapeau de la province de Liège Province de Liège 1
Drapeau de la province de Flandre-Orientale Province de Flandre-Orientale 1 Drapeau de la province du Brabant wallon Province du Brabant wallon 0 Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg 0
Drapeau de la Province de Limbourg Province de Limbourg 1   Drapeau de la province de Namur Province de Namur 1
  1. Au niveau footballistique, la province de Brabant est toujours unitaire malgré sa partition territoriale en 1995.


Admission et relégation[modifier | modifier le code]

Sacré champion, leK. FC Diest remporte le droit de monter en Division 1 pour la première fois de son histoire. Le club du stade de la Warande devient le 51e club différent à atteindre l'élite du football belge, le 17e cercle brabançon différent (le 3e du Brabant flamand).

L'autre promu vers la plus haute division est le Cercle de Bruges qui en était absent depuis 1946. Les deux descendants de D1 sont Verviers et Eisden.

Le Lyra et le Racing CB quittent définitivement la Division 2. Le premier disparaît dans une fusion avec son rival voisin du Lierse en 1972. L'autre échange son matricule deux ans plus tard, juste avant de fusionner avec le White Star AC. Les montants du 3e niveau sont l'AS Ostende et le FC Herentals. Ces deux cercles retrouvent la D2, respectivement 3 et 5 saisons auparavant.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le nom des clubs est celui employé à l'époque.
  2. Le Racing CB fusionne en 1963 avec le White Star AC (matricule 47) pour former le R. Racing White. La veille de la fusion, le Racing échange son matricule avec le FC La Rhodienne (matricule 1274), pour ne pas voir le matricule 6 disparaître. Il est donc toujours « actif », mais n'est plus porté par le même club.



Sources et Liens externes[modifier | modifier le code]