Championnat de Belgique de football D2 1961-1962

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Division 2
1961-1962
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) URBSFA
Édition 45e
Lieu(x) Drapeau de la Belgique Belgique
Date du
au
Participants 16
Matchs joués 240 matches
Statut des participants Amateur
Hiérarchie
Hiérarchie 2e niveau
Niveau supérieur Division 1 1961-1962
Niveau inférieur Division 3 1961-1962

Palmarès
Tenant du titre K. FC Diest
Promu(s) en début de saison 2:
K. FC Herentals
AS Oostende KM
Relégué(s) en début de saison 2:
Patro Eisden
R. CS Verviétois
Vainqueur R. Berchem Sport
Relégué(s) 2:
K. St-Niklaasse SK
R. RC Tournaisien
Buts 740 buts
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Allemagne Theo Rossen
Berchem Sport

Navigation

Le Championnat de Belgique de football de Division 2 1961-1962 est la 45e édition du championnat de deuxième niveau national en Belgique. Il oppose 16 équipes, qui s'affrontent deux fois chacune en matches aller-retour. Au terme de la saison, le champion et son dauphin sont promus en Division 1 pour la prochaine saison. Les deux derniers classés sont relégués en Division 3.

Cette compétition est remportée par deux habitués, Berchem est sacré devant Beringen. Ces deux clubs qui avaient été relégués de l'élite ensemble, deux ans auparavant. Les descencants de D1, Eisden et Verviers, ne jouent pas de rôle en vue.

Les nouveaux arrivants de D3 tirent bien leur épingle du jeu. Herentals décrochent une belle 4e place alors que l'AS Ostende finit au milieu du classement. Le RC Tournai et St-Niklaas/Waas sont renvoyés à l'étage inférieur.

Adaptation du règlement[modifier | modifier le code]

La fédération belge de football adapte ses règlements. À partir de cette saison « 61-62 », les égalités de points sont départagées en donnant la prédominance au plus grand nombre de victoires (précédemment plus petit nombre de défaites).

La différence de but a remplacé le goal average depuis longtemps mais elle reste anecdotique et ne sert qu'au classement « de fait ». Elle n'est pas prise en compte si la place est montante ou descendante. Un test-match est organisé en cas d'égalité de points et de victoires. Si plus de deux équipes sont concernées un mini-tournoi est organisé.

Clubs participants[modifier | modifier le code]

Seize clubs prennent part à cette édition, soit le même nombre que lors de la compétition précédente.

Les matricules renseignés en gras existent encore lors de la saison « 2012-2013 ».

Clubs participant à la saison 1961-1962 du championnat de Division 2
# Nom[note 1] Mat. Ville Stades En D2 depuis Total
en D2
Saison
précéd.
1 Royal Club Sportif Verviétois 8 Verviers stade de Bielmont en diminution 1961-1962 (1re) 22 saisons Division 1 15e
2 Patro Eisden 3434 Eisden ?? en diminution 1961-1962 (1re) 5 saisons Division 1 16e
3 Koninklijke Kortrijk Sports 19 Courtrai Guldensporenstadion en augmentation 1943-1944 (18e) 27 saisons 13e
4 Royal Tilleur Football Club 21 Tilleur stade de Buraufosse en diminution 1959-1960 (3e) 27 saisons 10e
5 Royal Charleroi Sporting Club 22 Charleroi stade du Mambourg en diminution 1957-1958 (5e) 16 saisons 6e
6 Koninklijke Football Club Malinois 25 Malines Achter de Kazerne en diminution 1956-1957 (5e) 16 saisons 4e
7 Royal Berchem Sport 28 Berchem Het Rooi en diminution 1960-1961 (2e) 12 saisons 9e
8 Royal Racing Club Tournaisien 36 Tournai Drève de Maire en diminution 1959-1960 (3e) 13 saisons 12e
9 Royal White Star Athletic Club 47 Woluwe-St-L. rue Kelle en diminution 1947-1948 (14e) 25 saisons 14e
10 Royal Football Club Turnhout 148 Turnhout Villapark en augmentation 1960-1961 (2e) 24 saisons 8e
11 Union Royale Namur 156 Namur stade des Champs-Élysées en augmentation 1960-1961 (2e) 7 saisons 5e
12 Koninklijke Sint-Niklaasse Sportkring 221 St-Nicolas/Waas Puyenbeke en diminution 1947-1948 (15e) 17 saisons 7e
13 Koninklijke Beringen Football Club 522 Beringen Mijnstadion en diminution 1960-1961 (2e) 11 saisons 3e
14 Kon. Oude-Leerlingen St-Augustinus Merksem Sportclub 544 Merksem Gemeentelijke en augmentation 1959-1960 (3e) 3 saisons 11e
15 Athletische sportvereniging Oostende Kon. Maatschappij 53 Ostende Albert Park en augmentation 1961-1962 (1re) 26 saisons 1er Div. 3 Série A
16 Koninklijke Football Club Herentals 97 Herentals St-Janneke en augmentation 1961-1962 (1re) 12 saisons 1er Div. 3 Série B

Localisation[modifier | modifier le code]

Championnat[modifier | modifier le code]

  • Le nom des clubs est celui employé à l'époque
  • À partir de cette saison, en cas d'égalité de points, la prédominance est donnée « au plus grand nombre de victoires ».
Légende
  •      Champion et promu en Division 1 la saison suivante
  •      Promu en Division 1 la saison suivante
  •      clubs relégués en Division 3 la saison suivante
Abréviations

en diminution : Relégué de Division 1
en augmentation : Promu de Division 3

Classement final[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 R. BERCHEM SPORT 43 30 17 9 4 53 27 +26
2 K. Beeringen FC 42 30 18 6 6 59 31 +28
3 K. FC Malinois 38 30 16 6 8 66 38 +28
4 K. FC Herentals en augmentation 35 30 15 5 10 52 37 +15
5 R. Tilleur FC 33 30 15 3 12 58 61 -3
6 R. Charleroi SC 33 30 13 7 10 45 40 +5
7 K. FC Turnhout 32 30 13 6 11 58 38 +20
8 R. White Star AC 31 30 14 3 13 50 50 0
9 Patro Eisden en diminution 29 30 11 7 12 42 43 -1
10 AS Oostende KM en augmentation 28 30 11 6 13 45 43 +2
11 R. CS Verviétois en diminution 26 30 10 6 14 32 51 -19
12 UR Namur 26 30 9 8 13 40 47 -7
13 K. Kortrijk Sport 25 30 8 9 13 38 56 -18
14 K. OLSE Merksem SC 24 30 9 6 15 48 64 -16
15 K. Sint-Niklaasse SK 19 30 4 11 15 27 52 -25
16 R. RC Tournai 16 30 4 8 18 27 62 -35

Leader du classement journée par journée[modifier | modifier le code]

La « ligne du temps » ci-dessous renseigne le premier du classement « à la fin des journées effectives » et « ce chronologiquement par rapport au plus grand nombre de parties jouées ». Concrètement cela signifie l'équipe totalisant le plus de points quant au moins une formation a disputé le nombre de journées en question, que ce leader ait ou pas joué ce nombre de matches. Cela essentiellement en cas de remises partielles ou de rencontres décalées.

  • En cas d'égalité de points et de victoires, le leader donné est l'équipe ayant la meilleure différence de buts, même si pour rappel ce critère n'est pas pris en compte pour départager les formations en cas de montée ou descente.
K Berchem SportK Beringen FCK Berchem SportK Beringen FCKV Turnhout

Résultats des rencontres[modifier | modifier le code]

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) BSP BER CHA HER KOR MAL MER NAM OST PAT STN TIL RCT TUR VER WST
K. Berchem Sport 4-1 3-0 2-0 0-0 1-1 1-2 1-1 3-1 3-1 1-1 0-1 3-0 2-0 3-0 2-1
K. Beringen FC 0-0 3-3 2-1 1-0 4-1 0-1 4-2 1-3 3-0 4-0 5-1 2-0 2-1 4-0 4-1
R. Charleroi SC 1-2 1-1 1-0 4-0 1-0 1-1 2-0 2-1 1-0 2-0 0-1 3-1 1-0 3-4 3-2
K. FC Herentals 0-0 0-1 0-0 2-1 2-0 2-1 2-0 2-2 1-1 2-1 6-0 4-0 1-0 1-2 4-1
K. Kortrijk Sport 3-1 2-1 1-3 3-4 2-3 3-2 3-3 1-0 1-2 2-0 2-1 3-0 0-2 3-0 2-2
R. FC Malinois 0-1 1-0 3-1 3-0 7-0 5-1 3-2 2-2 0-0 1-0 3-1 7-0 2-4 5-2 2-1
K. OLSE Merksem SC 1-2 2-6 1-2 0-2 0-0 1-2 1-2 1-0 2-1 1-1 2-3 2-2 4-2 4-0 0-3
UR Namur 0-2 0-1 3-1 1-0 1-1 1-1 2-2 3-0 4-0 3-3 1-1 4-1 1-0 1-0 0-1
AS Oostende KM 0-1 1-2 2-2 3-1 3-1 1-1 4-0 4-0 3-1 3-2 4-1 0-1 1-1 0-2 2-0
Patro Eisden 1-2 0-1 1-0 1-3 2-0 4-2 5-2 1-1 2-0 2-1 4-0 1-1 1-0 1-1 4-1
K. St-Niklaasse SK 1-4 0-0 0-0 1-2 1-1 0-1 0-2 1-0 0-1 2-1 2-4 3-2 0-0 4-1 0-0
R. Tilleur FC 3-0 2-3 3-2 4-0 4-1 2-1 4-4 2-1 2-1 4-2 1-1 4-0 1-2 2-1 0-3
R. RC Tournaisien 2-2 0-1 1-1 1-1 1-1 1-1 1-3 1-2 0-1 1-2 0-0 2-0 4-1 0-1 3-1
K. FC Turnhout 3-3 1-1 2-3 3-2 0-0 1-5 4-0 4-1 4-0 1-1 6-1 4-0 4-0 1-0 4-0
R. CS Verviétois 1-1 2-0 3-1 1-2 1-1 0-3 0-3 2-0 0-0 0-0 1-1 3-2 2-1 1-0 1-3
R. White Star AC 1-3 1-1 1-0 1-5 5-0 1-0 4-2 2-0 4-2 2-0 4-0 1-3 2-0 0-3 1-0
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Résumé[modifier | modifier le code]

Le FC Turnhout prend le meilleur départ avec quatre victoires de rang. Mais lors de la 5e journée, une défaite à Beringen (2-1) replace les Campinois sur la même ligne que les Limbourgeois. Ces deux formations sont en compagnie de Tilleur, qui comparativement à la saison précédente ne chaloupe pas son entame de compétition. Ostende et le Patro Eisden sont un point derrière le trio de tête. Quatre clubs n'ont pas encore gagné. Si le RC Tournai est en milieu de tableau, avec quatre partages en cinq sorties, Herentals (3), St-Nicolas/Waas (2) et Merksem (1) sont nettement moins bien lotis tout comme le White Star, lequel ne compte que 2 points, mais un succès (4-0 contre St-Nicolas).

Ce championnat se dessine assez clairement « à deux vitesses ». Jusqu'au premier tiers, trois formations (Turnhout, Beringen et Berchem) mènent le bal devant un autre trio (Ostende, Charleroi, Namur). Au soir de la 10e journée, les « Rouges et Noirs de Beringen » s'isolent aux commandes avec 16 points soit deux de mieux que Turnhout et Berchem respectivement battus à Namur et contre Merksem. St-Nicolas (6), le White Star (5, 2v) et Le RC Tournai (5) ferment la marche. Les « Rats » n'ont pas encore obtenu de victoire.

Alors que FC Turnhout doit lâcher un peu de lest, le duo Beringen-Berchem Sport s'installe en tête et se montre intransigeant jusqu'à la mi-parcours. L'AS Oostende s'accroche bien mais doit s'incliner à domicile (1-2) lors de la venue du leader à la 15e journée. Le Sporting de Charleroi reste proche du podium, par contre Tilleur et surtout Namur régresse dans le classement. Longtemps derniers, le White Star termine le premier tour par un 6 sur 6 (victoire à 2 points) et grimpe à 11 points et 5 victoires. Cela lui permet de laisser quatre clubs derrière: Kortijk Sport (11, 3v), St-Nicolas (9), Merksem (8) et surtout le RC Tournai 6 points en autant de partages.

Classement « à mi-parcours »
P Clubs J P V P Clubs J P V P Clubs J P V P Clubs J P V
1. Beringen FC 13 24 12 X 5. AS Oostende 15 19 8 X 9. FC Malinois 15 16 6 X 13. Kortrijk Sport 15 11 3
2. Berchem Sport 15 23 11 X 6. Tilleur FC 15 17 8 X 9. UR Namur 15 14 6 X 14. St-Niklaasse SK 15 9 2
3. FC Turnhout 15 20 10 X 7. FC Herentals 15 16 6 X 11. CS Verviétois 15 13 5 X 15. OLSE Merksem 15 8 2
4. Charleroi SC 13 20 8 X 8. Patro Eisden 15 15 6 X 12. White Star AC 158 11 5 X 16. RC Tournai 15 6 0

À partir du mois de janvier 1962, plusieurs remises perturbent le déroulement du championnat. Il faut attendre le mois de mars afin d'avoir un classement dans lequel, à l'exception de Verviers et Berchem, toutes les équipes ont joué le même nombre de rencontres. La situation ne redevient en parfait équilibre qu'à la veille des deux dernières journées.Fin janvier, Beringen conserve deux longueurs d'avance sur Berchem mais avec une rencontre jouée en plus. Les équipes en forme sont pourtant le Club Malinois qui effectue une remontée vers la 3e place ex-aequo avec Turnhout, à 8 points du leader limbourgeois. La belle série des « Sang & Or » est stoppée (1-0) par un tonitruant White Star qui aligne 7 victoires depuis le 3 décembre. Son dernier revers date de la fin novembre 2-1 au... FC Malinois. Les « Étoilés » pointent au 7e rang. La situation se complique pour le RC Tournai (8) qui reste englué à la dernière place malgré une toute première victoire (contre Turnhout). St-Nicolas (12) et Merksem (10) précèdent directement les « Rats ».

À la fin février, Beringen totalise le plus de points (35), mais à jouer deux rencontres de plus que Berchem (34). Les « Mineurs » se sont fait d'abord accrocher à domicile par Charleroi (3-3) puis surprendre par le mal-classé Merksem (0-1). En bas de tableau, la lutte pour le maintien se résume à trois clubs devancés par Courtrai qui compte 17 unités. Il s'agit d'OLSE Merksem (14) placé juste devant St-Nicolas/Waas et le RC Tournai (12). La première quinzaine de mars est consacrée à des rencontres d'alignements. Berchem loupe une première possibilité de prendre la tête en étant battu à domicile par Tilleur (0-1). Merksem engrange 3 précieux points sur 4 en partageant à Namur (2-2) puis en battant Turnhout (4-2).

À la fin mars, Berchem semble ne pas vouloir passer ! Les Anversois concèdent deux partages (contre Turnhout et à Tilleur), laissant Beringen, vainqueur de Namur (4-2) conserver un point d'avance. À l'autre extrémité de la grille, Merksem a fait le trou et laisse St-Nicolas et Tournai en virtuels relégués.

Une première passation de pouvoir a lieu au soir du 8 avril. Berchem Sport (victorieux 1-2) à Charleroi prend un point d'avance sur Beringen dont le match (à Tilleur) a été reporté. Les deux premiers campent respectivement à 39 et 38 points. Malines est sur la troisième matche du podium avec 33 unités alors que les « Zèbres carolos » sont à 32 et ont laissé filer leurs dernières illusions en s'inclinant contre les Anversois. St-Nicolas bat le RC Tournai (3-2). Un résultat qui devient anecdotique car les deux formations sont mathématiquement reléguées en « D3 ». OLSE Merksem a battu le Patro Eisden (2-1). Cela place les « Rats tournaisiens » à 8 points. Si les Waeslandiens ne sont retardés que de 6 unités, ils sont une victoire trop courts pour forcer un test-match.

Le , Beringen ne fait pas dans le détail contre Verviers (4-0) et reprend la tête car Berchem est tenu en échec (0-0) par Kortrijk Sport. Le FC Malinois dispose de Charleroi (3-1) et conforte sa 3e place, mais la montée est déjà assurée pour les deux premiers. Le samedi suivant, Beringen va gagner son match de retard à Tilleur (2-3). Les Mineurs ont deux points et deux victoires d'avance sur Berchem Sport à deux journées de la fin.

L'avant-dernier rendez-vous du championnat propose le choc au sommet au Rooi. Berchem prolonge le suspense en s'imposant nettement (4-1). Les deux meneurs sont à égalité de points (42), mais Beringen reste devant avec une victoire de mieux. Le titre se joue lors de la toute dernière journée. Un retournement de situation se produit. Beringen est surpris à domicile par Ostende et laisse filer le titre à Berchem qui n'a pourtant pas fait mieux qu'un partage au RC Tournai la lanterne rouge !

Meilleur buteur[modifier | modifier le code]

Récapitulatif de la saison[modifier | modifier le code]

Répartition des clubs partitipants par province
Drapeau de la Région flamande Région flamande (10) Province de Brabant (1)[noteDuModele 1] Drapeau de la Région wallonne Région wallonne (5)
Drapeau de la province d'Anvers Province d'Anvers 5 Drapeau de la Région de Bruxelles-Capitale Région de Bruxelles-Capitale 1 Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut 2
Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale 2 Drapeau du Brabant flamand Province du Brabant flamand 0 Drapeau de la province de Liège Province de Liège 2
Drapeau de la province de Flandre-Orientale Province de Flandre-Orientale 1 Drapeau de la province du Brabant wallon Province du Brabant wallon 0 Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg 0
Drapeau de la Province de Limbourg Province de Limbourg 2   Drapeau de la province de Namur Province de Namur 1
  1. Au niveau footballistique, la province de Brabant est toujours unitaire malgré sa partition territoriale en 1995.


Admission et relégation[modifier | modifier le code]

Sacré champion pour la 3e fois au 2e niveau, Berchem Sport remonte en Division 1 dont il était descendu deux ans auparavant en compagnie de Beringen FC qui…reprend l’ascenseur également puisqu’il termine à la deuxième place.

La saison suivante, ces deux formations promus remplacent Alost et Waterschei relégués de l’élite.

Le RC Tournaisien descend en Division 3 en compagnie du SK Saint-Nicolas/Waas qui venait de passer 15 saisons consécutives en D2. Ces deux équipes cèdent leur place au Racing de Malines et au Crossing de Molenbeek qui montent depuis l’étage inférieur.


Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le nom des clubs est celui employé à l'époque.



Sources et Liens externes[modifier | modifier le code]