Aller au contenu

Château de Semblançay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Semblançay
Image illustrative de l’article Château de Semblançay
Donjon.
Début construction xe siècle
Propriétaire initial Foulques Nerra
Destination initiale Forteresse
Propriétaire actuel Personne privée
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1947)
Coordonnées 47° 29′ 56″ nord, 0° 34′ 59″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Touraine
Région Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire
Commune Semblançay
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Semblançay

Le château de Semblançay, est un ancien château fort édifiée à la fin du Xe siècle par Foulques Nerra, dont les vestiges se dressent sur la commune française de Semblançay dans le département d'Indre-et-Loire.

Les vestiges du château font l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques.

Localisation[modifier | modifier le code]

Les vestiges du château sont situés sur un promontoire rocheux surplombant un étang de nos jours asséché, sur la commune de Semblançay, dans le département français d'Indre-et-Loire.

Historique[modifier | modifier le code]

Foulque Nerra, comte d'Anjou entreprend durant son règne la construction de nombreux ouvrages de défense dont le château de Semblançay.

Le château est rénové et renforcé par une seconde enceinte par Jacques de Beaune.

Selon l'érudit Carré de Busserolle[2], les seigneurs ou châtelains de Semblançay sont connus depuis le XIe siècle :

Description[modifier | modifier le code]

Un îlot calcaire d'une cinquantaine de mètres de diamètre sert d'assise au château de plan centré. Sa partie la plus ancienne est un donjon carré du XIIe siècle de 13 m de côté à contreforts plats, placé au centre. Deux enceintes concentriques furent dressées autour au cours des siècles. La plus proche du donjon épouse les contours du rocher, alors que la seconde, la plus récente, de plan polygonal régulier, disparue de nos jours, fut construite sur le fond de l'étang ceinturant le rocher[3].

Les étages du donjon étaient desservis par un escalier droit construit le long du mur[4].

Protection[modifier | modifier le code]

Les vestiges du château sont inscrits aux monuments historiques par arrêté du [5].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées vérifiées sur Géoportail et Google Maps
  2. « Semblançay, p. 35-41 », sur Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine, t. VI, par Jacques-Xavier Carré de Busserolle, chez Rouillé-Ladevèze, à Tours, 1884
  3. André Châtelain, L'évolution des châteaux forts dans la France au Moyen Âge, Éditions Publitotal, , 319 p. (ASIN B004Z1ACJ4), p. 22-23.
  4. André Châtelain, Châteaux forts : Images de pierre des guerres médiévales, Éditions Desclée de Brouwer, coll. « Patrimoine Vivant », , 8e éd., 116 p. (ISBN 978-2-220-03936-7), p. 20.
  5. « Vestiges du château », notice no PA00098106, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative à l'architectureVoir et modifier les données sur Wikidata :