Cavaliers espagnols

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Cavaliers espagnols
Image dans Infobox.
Artiste
Date
Technique
Dimensions (H × L)
45 × 26 cm
Collection
No d’inventaire
B 1163bVoir et modifier les données sur Wikidata
Localisation

Cavaliers espagnols est une peinture à l'huile sur toile réalisée par Édouard Manet en 1859, conservée au musée des beaux-arts de Lyon.

Description[modifier | modifier le code]

Manet reprend, ici comme dans la Scène d'atelier espagnol[1], des éléments repris de sa copie d'après Le Petits Cavaliers de Vélasquez tel que le tableau était attribué au musée du Louvre à cette époque[2]. On retrouve plusieurs détails issus de Vélasquez : la porte entr'ouverte des Ménines et deux personnages tirés des Petits Cavaliers[3].

Au premier plan, Léon Koëlla-Leenhoff à l'âge d'environ 7 ou 8 ans, costumé en page est le même enfant que celui qui apparaît dans L'Enfant à l'épée, toujours dans la période hispanisante de Manet[4].

Destin du tableau[modifier | modifier le code]

Sans doute acheté directement à la famille du peintre par le collectionneur Cheramy[5], le tableau a été acheté par le docteur Raymond Tripier de Lyon qui l'a légué au musée des beaux-arts de cette ville en 1917. Les catalogues Wildenstein mentionnent parmi les possesseurs du tableau Paul Guillaume, ce qui est peu vraisemblable car Guillaume est né en 1891[6].

Expositions[modifier | modifier le code]

Au Salon d'automne de 1905 il était présenté sous le no 6. Il a été exposé à Marseille au musée Cantini en 1961 sous le no 27[3],[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]


Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]