Casque danois M1923

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Casque M1923
Image illustrative de l’article Casque danois M1923
Vue avant, de côté et arrière du casque M/23.
Présentation
Pays d'origine Drapeau du Danemark Danemark
Batailles Seconde Guerre mondiale
Époque 1923-1945
Utilisateur(s) Drapeau du Danemark Danemark

Le casque M/23 était un casque de combat donné en dotation aux troupes danoises pendant l'entre-deux-guerres et qui connu le combat durant la Seconde Guerre mondiale. C'était le premier casque des forces de défense danoises. Il était produit localement par la société Glud und Marstrands Fabriker.[1]

Histoire et utilisation[modifier | modifier le code]

Soldats danois portant des casques M/23 à côté d’un canon anti aérien.

À la suite du carnage de la Première Guerre mondiale, le gouvernement danois, comme celui d’autres d'autres pays industrialisés, commença à équiper ses soldats de casques en acier. Cette nouvelle tendance était apparue dans les tranchées durant la Première Guerre mondiale, où les casques en acier avaient considérablement réduit les pertes. L'armée danoise valida les plans du casque du capitaine de l'armée, HE. Johnsen, et commença à les distribuer aux troupes avant la Seconde Guerre mondiale.[2] Le casque connu ses premiers combats lors de l'invasion allemande du Danemark, (opération Weserübung), le 9 avril 1940. Après la fin de la guerre en 1945, le Danemark remplaça progressivement le M/23 en faveur du casque en acier M/48, conçut sur le modèle du casque américain M1. Ce changement coïncida avec de nombreux autres membres de l'OTAN qui adoptèrent la même conception.[1] Le M/23 est unique, en ce sens, qu'il n'a jamais été exporté à l'étranger et que le Danemark fut le seul pays à l'utiliser. Cela contraste avec d'autres casques de l'époque, tels le casque français Adrian et le casque britannique Brodie, largement distribués dans le monde entier. De plus, l’aspect distinctif de ce casque le rendait facilement reconnaissable d'autres casques en acier de l'entre-deux-guerres.

Conception[modifier | modifier le code]

Des armes et des casques danois abandonnés suite à l'invasion allemande.

Le M/23 était fabriqué à partir d'une seule pièce d'acier suédois et était produit dans des versions militaires et civiles.[3] La version militaire comprenait soit un emblème de l'armée soit de la marine sur la face avant, selon la branche à laquelle il était destiné, et beaucoup étaient recouverts de peinture grise texturée. L'intérieur du casque était équipé d'une jugulaire en cuir et d'une doublure composée de huit volets. À l'arrière du M/23, une fente horizontale à la base servait à l’accrocher. La version civile fut livrée à diverses organisations non militaires telles que la police et les pompiers, et n'avait pas d'emblème sur le face avant. Il était fabriqué à partir d'un acier plus léger et avait une doublure et une jugulaire de qualité inférieure. Contrairement à la version militaire, elle resta en service dans ces organisations longtemps après la guerre.[4]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Don Barnes, « Helmet Collection, Helmet Denmark » (consulté le 20 avril 2012)
  2. (en) Peter Sciu, « Military Collection of Peter Sciu » (consulté le 27 avril 2012)
  3. (en) Brandon Dade, « Denmark M23/39 » (consulté le 27 avril 2012)
  4. (en) Samuel Grubb, « Danish M-23 Navy Helmet »