SCh-40

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le SCh-40 (en russe : стальной шлем образца 1940 года / stalnoï chlem, ou casque en acier modèle 1940) est un casque soviétique, utilisé par l'Armée Rouge durant la Seconde Guerre mondiale et dans la période d'après-guerre. Ce casque a été d'une importance capitale durant le conflit pour les Russes, puisqu'il équipe une grande partie des troupes soviétiques, que ce soit l'infanterie ou les soldats motorisés. Dans un autre mesure, le SCh-40 pourrait être comparé au M-1 américain. Il est décliné en 2 couleurs, le vert kaki et le vert olive[1].

Deux soldats russes s'entraînant à tirer, le soldat à terre est équipé du SCh-68 et le soldat accroupis porte un SCh-40.

Le SCh-40 est distribué dans 3 tailles : P1 (petit-moyen), P2 (grand) et P3 (extra-large)[2]. Aujourd'hui encore, il reste en service dans la majorité des pays du Pacte de Varsovie et d'ex-URSS.

Soldat russe se cachant de l'ennemi. On peut noter qu'il porte un Ssh-40 ainsi qu'une armure type SN-42.

Début dans l'Armée Rouge[modifier | modifier le code]

Un SCh-39 rouillé et abîmé par le temps, on peut voir un des rivets sur le côté. La sangle est relevé sur la visière.

Le SCh-40 désigne casque d'acier-40 en russe (Stal chlem veut dire casque d'acier et le 40 désigne l'année de sortie du casque, 1940)[1]. Ce casque ressemble beaucoup au SCh-39. La principale différence est la place des rivets sur le casque. Le SCh-39 possède seulement 3 rivets de maintient du casque tandis que le Ssh-40 en compte 6[1]. De plus, la coiffe des deux casques et plutôt différente : dans le SCh-39, la coiffe est constituée d'un cercle de toile, tandis que dans le SCh-40, elle est constituée de 3 morceaux de cuir[3]. C'est un changement plutôt bien accueilli par les soldats car la coiffe en cuir est plus confortable que la coiffe en toile.

Le casque est très vite produit à grande échelle afin de remplacer le SCh-36 totalement obsolète dans ce nouveau type de conflit. Le Ssh-40 fait son baptême lors de la Guerre d'Hiver ainsi que dans l'invasion des pays baltes en 1940 et 1941.

Après-Guerre[modifier | modifier le code]

Après la Seconde Guerre Mondiale, le casque est longtemps resté en service dans l'Armée Rouge et dans les pays du Pacte de Varsovie, il est tellement utilisé qu'il est encore en service dans ces pays en 2010 !

Durant cette période de paix, le casque évolue de différentes manières : il est dans un premier temps remplacé par la version 1947/1960 qui est identique à la version 1941/1945.

Puis dans un deuxième temps, il est remplacé par le SCh-60 (sorti en 1960 et produit en 1961). Il se diffère des autres versions par l'utilisation de cuir synthétique pour la coiffe ainsi qu d'un quatrième morceau de cuir pour la coiffe. Les rivets sont disposés différemment sur le SCh-60. Le SCh-60 est le premier casque soviétique à pouvoir être utilisé avec un couvre-casque, amélioration qui permet de mieux camoufler le casque et de moins l'abîmer.

Dans les années 1970/1980, il partage sa place avec un nouveau casque, le SCh-68 mais reste majoritaire dans L'Armée Rouge jusqu'à la chute de l'URSS.

Même aujourd'hui, si une guerre venait à éclater dans ces pays, il équiperait la majorité des soldats de secondes lignes et les civils.

Caractéristiques Techniques[modifier | modifier le code]

Nom du Casque Année de sortie Année de production Nombre de casque produit Matériaux Poids Autres Caractéristiques
SCh-39 1939 1940, 1941 N/A Feuilles d'acier pour le casque, toile pour la coiffe et toile pour la jugulaire. 1300g Coiffe en toile, presque pas de production P3.
SCh-40 (1941/1945) 1940 1940, 1941, 1942, 1943, 1944, 1945 N/A Feuilles d'acier pour le casque, cuir pour la coiffe et toile pour la jugulaire . 1280g Peinture plus brune utilisé pour le casque, acier de meilleure qualité.
SCh-40

(1947/1960)

1940 1947, 1948, 1949, 1950, 1951, 1952, 1953, 1954 N/A Feuilles d'acier pour le casque, cuir pour la coiffe et toile pour la jugulaire. 1280g Cuir de meilleure qualité, couture de meilleure qualité, jugulaire plus fiable, peinture plus verte (nitrokaska).
SCh-40M 1950 1950, 1951, 1952, 1953, 1954, 1955, 1956, 1957 N/A Feuilles d'acier pour le casque, cuir pour la coiffe et toile pour la jugulaire. 1310g Jugulaire en 4 points au lieu de 2. Utilisé pour les troupes motorisés.
SCh-60 1959 1960, 1961 N/A Feuilles d'acier pour le casque, faux-cuir pour la coiffe et toile pour la jugulaire. entre 1120g et 1190g suivant les tailles. Coiffe en 4 points, meilleure qualité de tous les composants.

Résistance aux Balles[modifier | modifier le code]

Le SCh-40 est fait d'une feuille d'acier, relativement épaisse comparée au Stalhelm allemand ou à l'Adrian Français : il résiste donc à certaines balles de pistolets et même à certains sharpnel, selon l'angle de tir. Il résiste aussi aux éclats moyens d'un grenade à main M24 allemande, principale grenade sur le front de l'est avec la F-1 soviétique.

Le SCh-40 résiste notamment aux balles de (les tests des balles sont réalisés à bout portant) :

Par contre il ne permet pas d'arrêter les balles de[4] :

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Ce casque connaît un grand succès dans les armées des pays communistes. Il est notamment utilisé en :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « World War Helmets - Référence de casques de 1915 à nos jours. Casque Russe Ssh 40 », sur www.world-war-helmets.com (consulté le )
  2. (en) « Soviet SCh-40/60 Steel Helmet », sur Mike's Militaria (consulté le )
  3. « World War Helmets - Référence de casques de 1915 à nos jours. », sur www.world-war-helmets.com (consulté le )
  4. (en) Mike .B, « SSH-40 balistic test », sur Youtube.com
  5. « North Korea's Slow Motion Military - North Korea parade in Slow Motion »

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]