Casque Mk. 6

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Un casque Mk 6 : Comme le couvre-casque est absent, sa surface en nylon balistique est apparente.
Soldats britanniques portant des casques Mk 6, avec le couvre-casque camouflage DPM, lors d'un exercice.
Soldat britannique portant un casque Mk 6, avec le camouflage désert DPM, pendant l'opération Granby.

Le casque Mk. 6 et son remplaçant, le Mk. 7, sont les casques standards des forces armées britanniques. Le Mk6 a remplacé à partir de 1986 le casque Mk III. Il est conçu pour permettre le port de protections auditives modernes, de radios (en), et de masques anti-gaz. Il est fabriqué par NP Aerospace[1], et aurait une « durée de vie quasi illimitée » selon son fabricant.

Le casque est vert foncé. L'armée utilise des couvre-casques pour le camoufler et l'adapter à différents environnements. Les Britanniques utilisent notamment le camouflage Disruptive Pattern Material dans les configurations tempérées et désert, mais aussi un couvre-casque blanc pour les environnements arctiques et pour les missions ONU la couleur bleue. Le Mk. 6 est parfois appelé le « battle bowler » (melon de bataille), un terme d'abord utilisé pour le casque Brodie.

On pense souvent, à tort, que Le Mk 6 est fabriqué à partir de kevlar alors qu'en fait, il est constitué de "nylon balistique" - fibre de nylon[2].

Mk. 6A[modifier | modifier le code]

En 2005, le casque Mk. 6 a commencé à être remplacé par une évolution de la conception originale, le casque Mk. 6A[3],[4]. NP Aerospace fabrique également le Mk 6A[5]. Bien qu'il ressemble beaucoup au Mk. 6, le Mk. 6A dispose d'une protection balistique renforcée et est légèrement plus lourd que son prédécesseur[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]