Carl Icahn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (août 2008).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Carl Icahn
Naissance (79 ans)
Queens, New York, État de New York, États-Unis.
Nationalité Américain
Profession
Famille
Liba Trejbal (divorcée)
Gail Golden (depuis 1999)
Brett Icahn (avec Trejbal)
Michelle Icahn (avec Trejbal)

Carl Celian Icahn, né en 1936, est un homme d'affaires et milliardaire américain. Sa fortune est évaluée à environ 20 milliards de dollars par le magazine américain Forbes[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Icahn vient d'une famille juive du quartier de Queens à New York. Sa mère était institutrice et son père chanteur en synagogues. Il étudia à l'université de Princeton et la médecine à l'université de New York qu'il abandonna avant d'obtenir son diplôme. Comme beaucoup d'autres dans les années 1980, il a constitué sa fortune en partie grâce aux junk bonds du financier Michael Milken. Sa participation à cet épisode célèbre de l'histoire financière américaine a inspiré Oliver Stone pour l'un de ses personnages, dans le film Wall Street.

Icahn a été membre du conseil d'administration de Blockbuster, est propriétaire d'American Real Estate Partners, XO Communications et American Railcar et possède des actions dans bon nombre d'autres sociétés comme National Energy Group, Hollywood Entertainment ou Yahoo!.

En 2005, Icahn porta sa participation dans le capital de Time Warner à hauteur de 3,3 % et essaya de mener une partie des actionnaires contre le projet de l'actuel PDG, Mr. Parsons. Ceci échoua et, en 2006, Icahn jette désormais son dévolu sur une entreprise de tabac sud-coréenne en lançant une OPA à 10 milliards de dollars.

En 2008, étant un important actionnaire de Yahoo!, il manifeste son mécontentement à la suite du refus de l'OPA, proposée par Microsoft, pour le moteur de recherche. Le , il devient membre du conseil d'administration de Yahoo[2].

En 2014, étant actionnaire de eBay à hauteur de 0,82 %, il demande à eBay que sa filiale Paypal devienne une société autonome pour maximiser le potentiel de cette dernière[3]. À l'origine, Paypal était la solution de paiement du site d'enchères eBay, depuis elle s'est beaucoup diversifiée.

En 2016, il reproduit la même stratégie chez Xerox, dont il détient plus de 8% : la société est scindée en deux, dont l'activité historique de spécialiste du traitement documentaire d'un côté, et les services aux entreprises de l'autre[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]