Carl Icahn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carl Icahn
Defaut.svg
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Famille
Liba Trejbal (divorcée)
Gail Golden (depuis 1999)
Brett Icahn (avec Trejbal)
Michelle Icahn (avec Trejbal)
Enfant
Brett Icahn (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Arme
Site web
signature de Carl Icahn
signature

Carl Celian Icahn, né en 1936, est un homme d'affaires milliardaire américain. Sa fortune est évaluée à environ 20 milliards de dollars par le magazine américain Forbes[1]. Au 27 août 2019, la valeur nette de l'activiste investisseur était estimée à près de 17,5 milliards de dollars par Forbes[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Icahn vient d'une famille juive du quartier de Queens à New York. Sa mère était institutrice et son père chanteur en synagogues. Il étudia à l'université de Princeton et la médecine à l'université de New York qu'il abandonna avant d'obtenir son diplôme. Après avoir abandonné, il a rejoint l'armée en 1960[3]. Comme beaucoup d'autres dans les années 1980, il a constitué sa fortune en partie grâce aux junk bonds du financier Michael Milken. Sa façon de procéder est bien connue : il acquiert entre 5 % et 10 % des actions d’une entreprise, envoie une lettre méprisante à l’endroit de la direction actuelle de la société, la lettre faisant également valoir qu’il détient la solution à toutes les difficultés qu’il perçoit dans l’entreprise en question. Si l’entreprise n’obtempère pas immédiatement, il menace de tenir une course aux procurations (proposition d’une liste de candidats — favorables à l’activiste — à l’élection des administrateurs), et si aucune entente n’est possible, il met sa menace à exécution et en sort habituellement gagnant[4].

Icahn a été membre du conseil d'administration de Blockbuster, est propriétaire d'American Real Estate Partners (en), XO Communications et American Railcar et possède des actions dans bon nombre d'autres sociétés comme National Energy Group, Hollywood Entertainment ou Yahoo!.

Le 20 juin 1997, Icahn parvint à s'emparer du conseil d'administration de Marvel et occuper le poste de PDG pendant quelques mois[5].

En 2005, Icahn porta sa participation dans le capital de Time Warner à hauteur de 3,3 % et essaya de mener une partie des actionnaires contre le projet de l'actuel PDG, Mr. Parsons. Ceci échoua et, en 2006, Icahn jette désormais son dévolu sur une entreprise de tabac sud-coréenne en lançant une OPA à 10 milliards de dollars.

En 2008, étant un important actionnaire de Yahoo!, il manifeste son mécontentement à la suite du refus de l'OPA, proposée par Microsoft, pour le moteur de recherche. Le , il devient membre du conseil d'administration de Yahoo[6].

En 2011, il fait l'acquisition de Commercial Metals, dont il est déjà le principal actionnaire[5].

En 2013, il rachète pour un peu plus d’un milliard de dollars d’actions Apple, il en devient un des principaux actionnaires[5].

Carl Icahn est également le propriétaire d'American Real Estate Partners, XO Communications et d'American Railcar.

Par ailleurs, il possède des actions dans plusieurs autres sociétés comme National Energy Group, Hollywood Entertainment ou Yahoo!.

Icahn Enterprises L.P. est une société holding diversifiée qui opère dans plusieurs secteurs tels que l'investissement, l'automobile, l'énergie, les métaux, l'immobilier…[1]

En 2014, étant actionnaire de eBay à hauteur de 0,82 %, il demande à eBay que sa filiale Paypal devienne une société autonome pour maximiser le potentiel de cette dernière[7]. À l'origine, Paypal était la solution de paiement du site d'enchères eBay, depuis elle s'est beaucoup diversifiée.

En 2015, il réalise un profit de 1,6 milliards de dollars en revendant ses parts acquises quelques années plus tôt dans Netflix[5]. Il avait acquis fin 2012 5,5 millions d'actions NFLX au prix de 58 dollars unitaires[8].

En 2016, il reproduit la même stratégie chez Xerox, dont il détient plus de 8 % : la société est scindée en deux, dont l'activité historique de spécialiste du traitement documentaire d'un côté, et les services aux entreprises de l'autre[9].

En 2016 , il est nommé conseiller du président Donald Trump[10].

En mars 2016, Carl Icahn sort la Trump Entertainment Resorts de la faillite en la rachetant pour $82,5 millions[11]. Il est nommé par la suite, le 21 décembre 2016, conseiller spécial de Donald Trump pour l'assister dans la réforme des régulations de l'économie américaine. Il quitte ce poste le 18 août 2017[12],[13].

Pour situer il est l'un de ceux qui ont inspiré Oliver Stone pour son film Wall Street, tourné à la fin des années 1980[5].

Vie Privée[modifier | modifier le code]

Il est marié depuis mai 1999, Gail Golden il vit dans le Queens à New York City, New York, États-Unis[14] .

Il a eu plusieurs enfants: Brett et Michelle. Carl Icahn est de religion juive[14].

Philanthropie[modifier | modifier le code]

En 2010, Carl Icahn s'est joint à la fondation "the giving pledge" avec le PDG de Facebook Mark Zuckerberg ainsi que Bill Gates (Microsoft) et le financier Warren Buffet pour une œuvre philanthropique.

Carl Icahn à donc publié une lettre signifiant qu'il participait à une donation au profit de cette association[15].

"Les gens attendent tard dans leur vie professionnelle pour rendre un peu de ce qu'ils ont reçu" d'après Mark Zuckerberg

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Profile de Carl Icahn, Forbes.
  2. (en) Leah Zitter, « How Did Carl Icahn Get Rich? », sur Investopedia (consulté le 27 novembre 2019)
  3. (en-GB) Josh Lee, « Carl Icahn: The Queens boy who made $21 billion | Gentleman's Journal », sur The Gentleman's Journal (consulté le 27 novembre 2019)
  4. « Carl Icahn, un loup dans la bergerie? », sur Le Devoir (consulté le 22 novembre 2019)
  5. a b c d et e Philippe Guedj, « Carl Icahn, gourou de Wall Street et ex-PDG de Marvel, recruté pour conseiller Trump », sur Le Point, (consulté le 22 novembre 2019)
  6. (fr) « Carl Icahn entre au conseil d'administration de Yahoo », Reuters.
  7. (fr) « Le milliardaire Carl Icahn veut qu’eBay se sépare de sa filiale PayPal ».
  8. lefigaro fr avec AFP, « Netflix: pactole pour l'investisseur Carl Icahn », sur Le Figaro.fr, (consulté le 22 novembre 2019)
  9. (fr) « Xerox se scinde en deux, séparant traitement des documents et services ».
  10. Par JTA, « Carl Icahn nommé conseiller spécial de Trump », sur fr.timesofisrael.com (consulté le 29 novembre 2019)
  11. (en) Brendan Byrne, « Trump Entertainment Resorts Exits Bankruptcy With A Little Help From Icahn », Vale Walk,‎ (lire en ligne)
  12. Carl Icahn Issues Statement
  13. Jackie Wattles, « Billionaire Carl Icahn steps down as adviser to President Trump », sur CNNMoney, (consulté le 18 août 2017)
  14. a et b « Carl Icahn: rélation, fortune, taille, tatouage, voiture 2019 », sur Taddlr (consulté le 29 novembre 2019)
  15. « Philanthropie : le mouvement de Bill Gates et Warren Buffet s'amplifie », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne, consulté le 29 novembre 2019)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]