Canton de Vierzon-1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un canton français image illustrant le Cher
Cet article est une ébauche concernant un canton français et le Cher.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Canton de Vierzon-1
Situation du canton de Vierzon-1 dans le département Cher
Situation du canton de Vierzon-1 dans le département Cher
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Cher
Arrondissement(s) Vierzon
Bureau centralisateur Vierzon
Conseillers
départementaux
Karine Chêne
Mounire Lyame
2015-2021
Code canton 18 18
Histoire de la division
Création 2 août 1973[1]
Modification 1 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 16 029 hab. (2013)
Subdivisions
Communes fraction Vierzon

Le canton de Vierzon-1 est une division administrative française située dans le département du Cher et la région Centre-Val de Loire. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de Vierzon dans l'arrondissement de Vierzon. Son altitude varie de 94 m (Vierzon) à 182 m (Vierzon) pour une altitude moyenne de 122 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton de Vierzon-I a été créé par le décret du 2 août 1973 à la suite du démantèlement de l'ancien canton de Vierzon[1].

Un nouveau découpage territorial du Cher entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 21 février 2014[2], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[3]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 10 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[4]. Dans le Cher, le nombre de cantons passe ainsi de 35 à 19. La composition du canton de Vierzon-1 est remaniée.

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers généraux de l'ancien canton de Vierzon[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1842 1848 M. Lambert   Maire de Vierzon-Ville
1848 1856 Pierre Pétry[5]   Propriétaire, maire de Vierzon-Ville
1856 1871 Alfred Hache   Fabricant de porcelaine à Vierzon
1871 1883 Henri Brisson Républicain Avocat
Député de la Seine (1871-1885)
Député du Cher (1885-1889)
Député de la Seine (1893-1902)
Député des Bouches-du-Rhône (1902-1912)
Chef du Gouvernement (1885 et 1898)
Président du Conseil général du Cher (1880-1883)
1883 1889 François-Xavier Darmet Républicain Maire de Vierzon-Village
Fondateur de la Manufacture Taillemite[6]
1889 1901 M. Goffart Républicain
rallié
Propriétaire à Vierzon
1901 1907 Émile Bodin Socialiste Maire de Vierzon-Village
1907 1925 Émile Péraudin Rad.
(député
NI)
Secrétaire de mairie
Maire de Vierzon (1900-....)
Député (1924-1928)
1925 1937 Émile Charlot Soc.ind.  
1937 1940 Ernest Gazeau PCF Tourneur sur métaux
puis Gérant de coopérative
Adjoint au maire de Vierzon
1945 1949 M. Cutard PCF Ouvrier céramiste
1949 1973 Léo Mérigot PCF Médecin
Maire de Vierzon (1959-1977)

Représentation de 1973 à 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1973 1992 Fernand Micouraud PCF Employé
Maire de Vierzon (1977-1990)
1992 1998 Jean Rousseau Instituteur
Maire de Vierzon (1990-2008)
Député (1981-1986)
1998 1998 Jean-Paul Vadrot UDF Maire-adjoint de Vierzon
1998 2004 François Dumon PCF Conseiller municipal de Vierzon
2004 2012 Nicolas Sansu PCF Permanent politique
Maire de Vierzon depuis 2008
Vice-président du Conseil général
Député depuis 2012
2012 2015 Karine Chêne PCF Adjointe au maire de Vierzon

Représentation après 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Karine Chêne   PCF Adjointe au maire de Vierzon depuis 2008
2015 en cours Mounire Lyame   DVG Militant associatif

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Karine Chêne et Mounire Lyame (FG, 33,05 %) et Bruno Bourdin et Martine Raimbault (FN, 27,7 %). Le taux de participation est de 46,34 % (4 949 votants sur 10 679 inscrits)[7] contre 51 % au niveau départemental[8]et 50,17 % au niveau national[9]. Au second tour, Karine Chêne et Mounire Lyame (FG) sont élus avec 61,96 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 47,12 % (2 823 voix pour 5 032 votants et 10 679 inscrits)[10].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Vierzon-I se composait de la portion de territoire de la ville de Vierzon déterminée par l'axe des voies ci-après : route nationale n° 76 depuis son entrée dans la commune à la limite Est jusqu'au pont de chemin de fer, assiette de la voie ferrée depuis le pont de chemin de fer sur la route nationale n° 76 jusqu'à la hauteur de la rue de la Voûte, pour la partie de la voie ferrée placée sous le tunnel, la limite cantonale emprunterait la place de la Résistance dont l'axe coïncide avec celui du tunnel, rue Célestin-Girard, rue du Bas-de-Grange, petite rue du Chambon, assiette de l'ancien canal du Berry et son prolongement, actuellement place de la République jusqu'à la rue Romain-Rolland, rue Romain-Rolland jusqu'au deuxième bras du Cher bordé par le quai du Cher, rivière le Cher jusqu'à la limite Ouest de la commune de Vierzon et les limites des communes de Saint-Hilaire-de-Court, Méry-sur-Cher, Theillay, Orçay, Saint-Laurent et Vignoux-sur-Barangeon (jusqu'à la route nationale n° 76)[1].

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Vierzon
(chef-lieu)
18279 CC Vierzon-Sologne-Berry Fraction : 16 029 (2013)
Commune : 27 113 (2013)

Le nouveau canton de Vierzon-1 comprend la partie de la commune de Vierzon située au nord d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de Vignoux-sur Barangeon, route départementale 2076 (route de Bourges), rue Étienne-Marcel, rue Pasteur, ligne de chemin de fer, rue de la Voûte, rue Célestin-Gérard, rue du Bas-de-Grange, petite rue du Chambon, ancien canal de Berry et son prolongement, rue Garibaldi, rue François-Mitterrand, rue du 11-Novembre-1918, ancien canal de Berry, rue Voltaire, rue des Ponts, cours du Cher, jusqu'à la limite territoriale de la commune de Saint-Hilaire-de-Court[2].

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
- - 19 468 17 479 16 436 15 700 15 947
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[11] puis population municipale à partir de 2006[12])
Histogramme de l'évolution démographique

En 2013, la population municipale du nouveau canton était de 16 029 habitants[13].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Décret no 73-764 du 2 août 1973 portant création de cantons dans le département du Cher.
  2. a, b et c Décret no 2014-206 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Cher.
  3. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242,‎ (consulté le 29 avril 2014)
  4. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  5. La tombe des deux amants. C’est sans doute l’une des plus remarquables sépultures du cimetière central de Vierzon. Au coin d’une banale allée, la tombe de Catherine Hache et Pierre Pétry est ornée d’un drapé minéral, très ouvragé. Romantique ? Oui, d’autant que ce décor sculpté immortalise une histoire de cœur. Elle nous plonge en plein XIXe siècle. Manufacturier de porcelaine, Pierre Pétry est alors un homme influent. Maire de Vierzon en 1848, il est aussi conseiller général. Un beau jour, il s’éprend d’une femme, Catherine Hache. Ce qui n’est pas sans poser de problème, car le monsieur respectable est marié et son amante n’est autre que… sa domestique. Pour étouffer tout scandale, la relation reste longtemps dissimulée. Mais elle connaît un happy end. « Veuf, Pétry finit par reconnaître les deux enfants naturels qu’il a eus avec Catherine Hache, relate Frédéric Morillon, historien local et grand connaisseur de ce qu’il nomme “le Père-Lachaise vierzonnais”. Leur fils, Adolphe, a gardé le nom de sa mère, Hache, mais son père lui a légué son usine. Il est devenu un des plus grands patrons de la porcelaine vierzonnaise. » Et, après s’être finalement épousés, les deux amants se retrouvent unis dans la même ultime demeure. (source : http://www.leberry.fr/cher/actualite/2015/11/01/droles-dhistoires-dans-les-cimetieres-du-berry_11645507.html)
  6. http://webmuseo.com/ws/musee-vierzon/app/collection/expo/8
  7. « Résultats du 1er tour pour le canton de Vierzon-1 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015)
  8. « Résultats du 1er tour pour le département du Cher », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015)
  9. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  10. « Résultats du second tour pour le canton de Vierzon-1 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 31 mars 2015)
  11. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  12. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  13. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee