Canton de Bourges-3

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Canton de Bourges-3
Canton de Bourges-3
Situation du canton de Bourges-3 dans le département du Cher.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Cher
Arrondissement(s) Bourges
Bureau centralisateur Bourges
Conseillers
départementaux
Zéhira Ben Ahmed
Hugo Lefelle
2021-2028
Code canton 18 05
Histoire de la division
Création 2 août 1973[1]
Modification 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 14 450 hab. (2018)
Géographie
Subdivisions
Communes fraction Bourges

Le canton de Bourges-3 est une circonscription électorale française située dans le département du Cher et la région Centre-Val de Loire. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton de Bourges-III a été créé par le décret du à la suite du démantèlement de l'ancien canton de Bourges[1].

Un nouveau découpage territorial du Cher entre en vigueur en , défini par le décret du 21 février 2014[2], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[3]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[4]. Dans le Cher, le nombre de cantons passe ainsi de 35 à 19. La composition du canton de Bourges-3 est remaniée.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de Bourges dans l'arrondissement de Bourges. Son altitude varie de 120 m (Bourges) à 169 m (Bourges) pour une altitude moyenne de 153 m.

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1973 1982 Marguerite Renaudat
(1924-2016)
PCF Professeur
Première adjointe au maire de Bourges
1982 1983
(annulation)
François Deschamps RPR Informaticien chez Aérospatiale
Conseiller régional
1983 2001 Marguerite Renaudat[5] PCF Professeur
Première adjointe au maire de Bourges
2001 2008 Roland Chamiot[6] RPR Cadre technique d'EDF-GDF
Maire de Bourges (2004-2005)
2008 2015 Yann Galut PS Avocat
Député du Cher (1997-2002, 2012-2017)
Vice-président du Conseil général
Elu en 2015 dans le Canton de Bourges-1

Représentation après 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 2021 Zehira Ben Ahmed   PS Juriste, conseillère municipale de Bourges
2015 2019
(démission)[7]
Jean-Pierre Saulnier   PS Président du conseil général (2013-2015)
Ancien conseiller général du canton de Bourges-5 (1998-2015)
2019 en cours Hugo Lefelle   PS Adjoint au maire de Bourges
2021 2028[Note 1] 2021 en cours Zéhira Ben Ahmed   PS Juriste, conseillère municipale de Bourges
2021 en cours Hugo Lefelle   PS Adjoint au maire de Bourges

Résultats détaillés[modifier | modifier le code]

Élections de mars 2015[modifier | modifier le code]

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballottage : Audrey Di Prima et Wladimir D'Ormesson (Union de la Droite, 33,18 %) et Zehira Ben Ahmed et Jean-Pierre Saulnier (PS, 30,53 %). Le taux de participation est de 41,39 % (4 125 votants sur 9 966 inscrits)[9] contre 51 % au niveau départemental[10]et 50,17 % au niveau national[11].

Au second tour, Zehira Ben Ahmed et Jean-Pierre Saulnier (PS) sont élus avec 52,23 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 41,61 % (1 912 voix pour 4 147 votants et 9 966 inscrits)[12].

Élections de juin 2021[modifier | modifier le code]

Le premier tour des élections départementales de 2021 est marqué par un très faible taux de participation (33,26 % au niveau national)[13]. Dans le canton de Bourges-3, ce taux de participation est de 22,24 % (2 123 votants sur 9 546 inscrits)[14] contre 32,99 % au niveau départemental[15]. À l'issue de ce premier tour, deux binômes sont en ballottage : Zéhira Ben Ahmed et Hugo Lefelle (PS, 52,78 %) et Corine Malroux et Philippe Mercier (Union au centre et à droite, 47,22 %)[14].

Le second tour des élections est marqué une nouvelle fois par une abstention massive équivalente au premier tour. Les taux de participation sont de 34,3 % au niveau national[16], 34,03 % dans le département[15] et 25,84 % dans le canton de Bourges-3[14]. Zéhira Ben Ahmed et Hugo Lefelle (PS) sont élus avec 55,44 % des suffrages exprimés (1 234 voix pour 2 467 votants et 9 549 inscrits)[14],[17],[18].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Bourges-III se composait de la portion de territoire de la ville de Bourges déterminée par l'axe des voies ci-après : route nationale n° 153 Moulins—Bourges, depuis son entrée au Sud-Est dans la commune de Bourges, avenue de Dun-sur-Auron, rue Jean-Baffier jusqu'à la place du 8-Mai, rampe Marceau, boulevard Lamarck, quai d'Auron, pont sur l'Auron, rivière l'Auron jusqu'à sa jonction en aval avec l'ancien canal du Berry, assiette de l'ancien canal du Berry jusqu'au pont de l'Industrie, boulevard de l'Industrie jusqu'au carrefour du Beugnon, assiette de la voie de l'ancien chemin de fer économique boulevard de l'Avenir jusqu'à la rue Jean-Jacques-Rousseau, route de la Chapelle-Saint-Ursin, prolongée par le chemin départemental n° 16 jusqu'à la limite Ouest de la commune de Bourges et les limites des communes de La Chapelle-Saint-Ursin, Subdray, Trouy, Plaimpied et Soye-en-Septaine jusqu'à la route nationale n° 153[1].

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Liste de la fraction du canton de Bourges-3 au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Bourges
(bureau centralisateur)
18033 CA Bourges Plus 68,74 Fraction : 14 450 (2018)
Commune : 64 668 (2018)
941 modifier les donnéesmodifier les données
Canton de Bourges-3 1805 14 450 (2018) modifier les données

Le nouveau canton de Bourges-3 comprend la partie de la commune de Bourges située à l'est d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de Fussy, avenue du Général-Charles-de-Gaulle, passerelle, chemin des Quatre-Pelles, cours de l'Yèvre, cours d'eau du cours de l'Yèvre au cours de la Voiselle, cours de la Voiselle, boulevard du Général-Chanzy, boulevard Georges-Clemenceau, place Philippe-Devoucoux, cours Anatole-France, ruelle de Nevers, rue de Sarrebourg, place Malus, boulevard Auger, place Pierre-Hervier, rue de la Salle-d'Armes, rue des Fonds-Gaidons, avenue des Dumones, rue du Colonel-Filloux, ligne droite de l'extrémité de la rue du Colonel-Filloux à l'angle de la rue du Lieutenant-Arnaud-Lefebvre et de la rue du Général-Weygand, rue du Lieutenant-Arnaud-Lefebvre, rue du Lieutenant-Colonel-Roger-Gaucher (incluse), ligne droite entre la rue du Lieutenant-Colonel-Roger-Gaucher et la rue du Général-Marchand, rue du Général-Marchand (incluse), rue Eric-Tabarly (incluse), chemin de la Folie-Bâton, ligne droite de l'extrémité du chemin de la Folie-Bâton à la route nationale 142, route nationale 142, jusqu'à la limite territoriale de la commune de Saint-Germain-du-Puy[2].

Démographie[modifier | modifier le code]

Démographie avant 2015[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
--20 19820 88221 21919 82220 083
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[19] puis population municipale à partir de 2006[20])
Histogramme de l'évolution démographique

Démographie depuis 2015[modifier | modifier le code]

En 2018, le canton comptait 14 450 habitants[Note 2], en diminution de 7,88 % par rapport à 2013 (Cher : −2,64 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2018
15 68614 450
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[21].)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pour éviter une trop forte concentration des scrutins, la loi du 22 février 2021 a reporté les élections régionales et départementales de juin 2027 à mars 2028[8].
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Décret no 73-764 du 2 août 1973 portant création de cantons dans le département du Cher.
  2. a b et c Décret no 2014-206 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Cher.
  3. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 29 avril 2014)
  4. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  5. Seule femme élue conseillère générale du Cher en 1983. Source : Brigitte Coulon, Gérard Coulon, « Les femmes à la conquête de leurs droits : autour d'une polémique dans la presse locale en 1913 », Berry no 7, automne 1988, ISSN 0985-1569, p. 8
  6. http://www.encyclopedie-bourges.com/chamiot.htm
  7. https://www.politiquemania.com/forum/modification-f14/demission-jean-pierre-saulnier-cher-t8069.html
  8. Loi du 22 février 2021 portant report, de mars à juin 2021, du renouvellement général des conseils départementaux, des conseils régionaux et des assemblées de Corse, de Guyane et de Martinique.
  9. « Résultats du 1er tour pour le canton de Bourges-3 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015)
  10. « Résultats du 1er tour pour le département du Cher », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015)
  11. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  12. « Résultats du second tour pour le canton de Bourges-3 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 31 mars 2015)
  13. Erwan Alix, « CARTES. Abstention record : où a-t-on le moins voté aux élections régionales et départementales ? », sur www.ouest-france.fr, (consulté le 24 juin 2021)
  14. a b c et d « Résultats pour le canton de Bourges-3 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le 26 juin 2021)
  15. a et b « Résultats pour le département du Cher », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 26 juin 2021)
  16. « Résultats des élections départementales 2021 : la liste des départements qui ont basculé », sur lemonde.fr, (consulté le 29 juin 2021)
  17. « Professions de foi des binômes en lice au premier tour des élections départementales de 2021 dans le canton de Bourges-3. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le 29 juin 2021)
  18. « Professions de foi des binômes en lice au second tour des élections départementales de 2021 dans le canton de Bourges-3. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le 29 juin 2021)
  19. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  20. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2011, 2012
  21. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

Voir aussi[modifier | modifier le code]