Canton de Chevagnes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canton de Chevagnes
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne
Département Allier
Arrondissement(s) Moulins
Chef-lieu Chevagnes
Conseiller général Alain Lognon
2008-2015
Code canton 03 04
Disparition mars 2015
Démographie
Population 7 121 hab. (2012)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Superficie 385,09 km2
Subdivisions
Communes 10

Le canton de Chevagnes est une ancienne division administrative française située dans le département de l'Allier et la région Auvergne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton était organisé autour de Chevagnes dans l'arrondissement de Moulins. Son altitudait varie de 193 m (Gannay-sur-Loire) à 286 m (Thiel-sur-Acolin) pour une altitude moyenne de 226 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton a été supprimé fin mars 2015 à la suite des élections départementales[1].

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1852
(démission)
Victor Destutt de Tracy Extrême gauche
puis Gauche
Propriétaire à Paray-le-Frésil
Député de l'Allier (1822-1823 et 1827-1834)
Ministre de la Marine (1848-1849)
1852 1870 Baron Jean
de Labrousse de Veyrazet
  Ancien officier
Propriétaire, maire de Saint-Martin-des-Lais
1870 1871 Jacques Henrion
Staal de Stutt
de Magnoncour de Tracy
Conservateur Propriétaire à Paray-le-Frésil
Nommé Préfet en 1871
1871 1883
(décès)
M. Bayon Droite Propriétaire et maire de Chevagnes
1883 1895 M. de Labrousse Droite Ancien officier
Propriétaire et maire de Saint-Martin-des-Lais
1895 1899
(décès)[2]
M. Desvernois Républicain Docteur en médecine
Maire de Beaulon
1899[3] 1900
(annulation)[4]
M. Tourneux Républicain Docteur en médecine
Maire de Thiel-sur-Acolin
1900[5] 1901 M. Blazin Rad. Propriétaire
Adjoint au maire de Lusigny
1901 1913 M. Rogier Droite Agriculteur - Maire de Beaulon
1913 1919
(décès)
M. Defos Républicain Docteur en médecine à Chevagnes
1919 1924
(décès)[6]
Achille Meunier   Huissier à Chevagnes
1924[7] 1925 M. Talpin Rad. Artisan rural
Adjoint au maire de Beaulon
1925 1940 Emile Verrier SFIO Médecin
Maire de Chevagnes
1945 1970 Francis Maguet SFIO Artisan retraité
Maire de Thiel-sur-Acolin
1970 1976 Marius Laloi DVD Docteur en médecine
Maire de Beaulon
1976 1982 René Migeon PS Docteur en médecine à Thiel-sur-Acolin
1982 2007 Jean-Marie Potin URB Employé de bureau
Maire de Chevagnes
2007 2015 Alain Lognon PCF Agriculteur
Maire de Beaulon depuis 2001
Vice-président du Conseil général

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Chevagnes regroupe dix communes et comptait 7 121 habitants (population légale de 2012 - population municipale).

Après les élections départementales de 2015, les dix communes ont rejoint le canton de Dompierre-sur-Besbre[1].

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Chevagnes
(chef-lieu)
03074 CC du Pays de Chevagnes en Sologne Bourbonnaise 49,78 673 (2014) 14
Beaulon 03019 CC Val de Besbre - Sologne Bourbonnaise 63,98 1 666 (2014) 26
La Chapelle-aux-Chasses 03057 CC du Pays de Chevagnes en Sologne Bourbonnaise 25,96 213 (2014) 8,2
Chézy 03076 CA de Moulins 36,53 227 (2014) 6,2
Gannay-sur-Loire 03119 CC du Pays de Chevagnes en Sologne Bourbonnaise 32,29 403 (2014) 12
Garnat-sur-Engièvre 03120 CC du Pays de Chevagnes en Sologne Bourbonnaise 18,74 687 (2014) 37
Lusigny 03156 CC du Pays de Chevagnes en Sologne Bourbonnaise 44,55 1 719 (2014) 39
Paray-le-Frésil 03203 CC du Pays de Chevagnes en Sologne Bourbonnaise 37,30 382 (2014) 10
Saint-Martin-des-Lais 03245 CC du Pays de Chevagnes en Sologne Bourbonnaise 18,25 131 (2014) 7,2
Thiel-sur-Acolin 03283 CC du Pays de Chevagnes en Sologne Bourbonnaise 57,71 1 082 (2014) 19

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
7 776 7 678 7 558 7 539 7 423 6 743 6 971 7 132 7 121
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[8] puis population municipale à partir de 2006[9])
Histogramme de l'évolution démographique

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]