Boulet à la liégeoise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Boulet à la liégeoise
Image illustrative de l’article Boulet à la liégeoise
Plat de boulets à la liégeoise.

Autre(s) nom(s) Boulet sauce lapin, Boulet (sauce) chasseur
Lieu d’origine Blason de Liège Liège
Place dans le service Plat principal
Température de service Chaud
Ingrédients Hachis, pain de mie, oignons
Accompagnement Frites

Le boulet à la liégeoise[1] est une spécialité culinaire traditionnelle belge de la région de Liège. C'est une préparation de viande hachée façonnée en grosses boulettes (d'où le nom du plat), qui sont dorées sur les faces puis mijotées dans une sauce aigre-douce au sirop de Liège.

Description[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une ou deux grosses boulettes (le calibrage permet de différencier un boulet, plus gros, d'une boulette, plus petite) préparées à base de hachis de viandes de porc et de veau, ou de porc et de bœuf, de mie de pain, d'oignons et de persil, dorées à la poêle, puis cuites à feu doux dans une sauce aigre-douce particulière à base d'oignons, de vinaigre, de sirop de Liège, de cassonade et raisins de Corinthe[2]. Cette sauce porte le nom de « sauce Lapin », qui ne contient pas de lapin, mais tiendrait son nom de madame Géraldine Lapin[3], née Corthouts, épouse d’Ernest Lapin (1868-1922), receveur des contributions directes dans la banlieue de Liège.

Véritable institution des brasseries et friteries liégeoises, connu dans toute la Belgique, ce plat est traditionnellement servi accompagné de frites, (on parle alors de « boulets-frites »), de mayonnaise et de crudités peu assaisonnées ou de compote de pommes.

Différents établissements liégeois proposent ce plat comme spécialité presque unique. Il est à la carte de la plupart des friteries et restaurants liégeois. Une société commerciale le fabrique industriellement.

Confrérie du Gay Boulet et Boulet de cristal[modifier | modifier le code]

Depuis le , la Confrérie du Gay Boulet[4] décerne un Boulet de cristal au restaurateur dont la recette serait la plus proche de la tradition du terroir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il est parfois aussi nommé plus régionalement « boulet sauce lapin » ou « boulet (sauce) chasseur », ou, encore plus simplement, « boulet ».
    En wallon liégeois, on dit dès boulèts (au pluriel car ils sont souvent servis par paire).
  2. « Les bons plans gourmands de Jean-Philippe Watteyne à Liège (cœur historique et coteaux) », sur www.rtbf.be, (consulté le ).
  3. Pierre-Brice Lebrun, Petit traité de la boulette, Méolans-Revel, Éditions Le Sureau, , 127 p. (ISBN 978-2-911328-45-9).
  4. Site de la confrérie, www.gayboulet.be (consulté le 7 janvier 2019).
  5. « Voici la recette du boulet de Cristal «Aux Chandelles» », sur La Meuse, (consulté le )
  6. « Le Boulet de Cristal 2019 pour la recette familiale de la friterie du Baty à Beyne-Heusay », sur RTBF Info, (consulté le )
  7. « Liège : la brasserie restaurant "Côté Cour – Côté Jardin" remporte le Boulet de Cristal 2021 », sur RTBF Info, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • La recette (Confrérie gastronomique du Gay Boulet de Boncelles)