Bouillie d'avoine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vue rapprochée du yod kerc'h avant service.

La bouillie d'avoine, ou yod kerc'h en breton (de yod = bouillie et kerc'h /kɛrx/, « avoine ») est une bouillie principalement composée d'avoine, consommée en Basse-Bretagne autrefois par les plus pauvres. C'est une bouillie brune, normalement salée, qui se mange trempée dans du lait ribot.

En Bretagne, au moins dans le Finistère, on en trouve dans les grandes surfaces, au rayon frais.

Préparation[modifier | modifier le code]

Autrefois, elle était préparée à partir d'avoine grillée et moulue. On mettait ce mélange de farine et de son à tremper une nuit. Le lendemain, le gras du son flottait à la surface, il était retiré et servait d'aliment pour les cochons (ce surplus s'appelle gwaskin). On ôtait ensuite l'eau par égouttage. Le reste de la farine était délayé avec du lait[1],[2].

De nos jours, on la prépare plus aisément à partir de la crème d'avoine (farine fine d'avoine grillée, moulue et tamisée)[2].

Le mélange est mis à cuire dans un chaudron et, traditionnellement, touillé avec un bâton nommé bazh-yod (le bâton à bouillie)[2].

Le reste de bouillie est consommé le lendemain, froid, ou réchauffé à la poêle[2] ; cette dernière méthode de cuisson est celle pour consommer la bouillie achetée en grandes surfaces.

Culture[modifier | modifier le code]

Le jeu du baz yod, jeu traditionnel breton de force, où deux adversaires assis face à face tentent d'arracher un bâton à l'autre[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La bouillie d'avoine », sur Keldelice.com, gastronomie et terroir (consulté le 17 septembre 2018)
  2. a b c et d « #ChallengeAZ… Y comme Yod Kerc’h… – CIEL ! MES AIEUX », sur www.ciel-mes-aieux.com (consulté le 17 septembre 2018)
  3. « Court-bâton ou Bazh-yod - La Jaupitre », sur jeuxbretons.bzh (consulté le 17 septembre 2018)