Bohémond III d'Antioche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bohémond III d'Antioche
Bohemond III.jpg
denier à l'effigie de Bohémond III
Titre de noblesse
Prince d'Antioche
-
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Sépulture
Activité
Famille
Père
Mère
Fratrie
Philippa d'Antioche (en)
Agnès de Châtillon-Antioche
Marie d'Antioche
Jeanne de Châtillon-Antioche (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Orgueilleuse de Harenc (de à )
Théodora Comnène (de à )
Sibylle (d) (de à )
Isabelle (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Raymond IV de Tripoli
Alix d'Antioche (d)
Guillaume d'Antioche (d)
Bohémond de Botron (d)
Manuel d'Antioche (d)
Constance d'Antioche (d)
Philippe d'Antioche (d)
Bohémond IV d'Antioche
Eschive d'Antioche (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Conflit
Armoiries Albret.svg
de gueules plein

Bohémond III dit le Bègue, né entre 1142 et 1149, mort en 1201, prince d'Antioche (1163-1201), fils de Raymond de Poitiers, prince d'Antioche, et de Constance d'Antioche.

Vie[modifier | modifier le code]

Il succède à sa mère en 1163, son beau-père Renaud de Châtillon étant prisonnier à Alep depuis trois ans et devant le rester encore seize ans. Au cours d'un engagement contre Nur ad-Din, il fut lui-même fait prisonnier, mais fut libéré l'année suivante, sur une intervention diplomatique de l'empereur Manuel Ier Comnène. Bohémond fit une visite de reconnaissance à Byzance (1165) et, au cours des entrevues avec Manuel Ier, accepta de recevoir à Antioche un patriarche grec, qui fut Athanase II. Mécontent, le patriarche latin Aymeri de Limoges quitta la ville en jetant l'interdit sur la ville. Ce n'est qu'à la mort d'Athanase (1170) qu'il reviendra dans la ville.

Après la Bataille de Hattin (1187), Saladin envahit les états croisés, néanmoins Bohémond résista victorieusement aux assauts de celui-ci grâce à l'aide d'une flotte sicilienne. Raymond III de Tripoli mourut peu après, ayant nommé comme héritier Raymond IV, le fils aîné de Bohémond, mais, au bout de deux ans, Bohémond préféra rappeler son héritier auprès de lui et nommer son second fils Bohémond IV à la tête du comté de Tripoli. Malheureusement, Raymond mourut en 1199.

En 1194, Bohémond fut capturé par Léon II, roi d'Arménie, qui voulut le libérer seulement en échange de la ville, mais le patriarche Aymeri de Limoges, soutenu par les populations latine et grecque, refusa de livrer la ville et repoussa une attaque arménienne. Le conflit se termina par le mariage de Raymond IV avec Alix d'Arménie, nièce de Léon II, et par la libération de Bohémond.

Bohémond III mourut en 1201, et la lutte pour la succession d'Antioche s'ouvrit entre Bohémond IV et Raymond-Roupen d'Antioche, le fils de Raymond IV.

Mariages et enfants[modifier | modifier le code]

Bohémond épousa en premières noces vers 1169 Orgueilleuse de Harenc (décédée vers 1175) et eut :

Veuf il se remaria vers 1176 avec Théodora Comnène, et eut :

  • Constance qui mourut en bas âge,
  • Philippe, mariée à Baudoin Patriarch
  • Manuel de Poitiers, né en 1176, mort en 1211.

En 1180, il se sépara de Théodora pour épouser Sibylle dont il eut :

Ayant été excommunié pour sa séparation et son troisième mariage, il dut se séparer de Sibylle. En 1195 il épouse Isabelle et eut :

  • Guillaume de Poitiers, cité en 1194.
  • Bohémond de Poitiers, mort en 1244, qui fut seigneur de Botron, ayant épousé l'héritière de la seigneurie.
  • Eschive d'Antioche

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]