Emma de Blois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Emma de Blois
Titres de noblesse
comtesse de Poitiers
Biographie
Naissance
Vers ou vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Vers ou vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
InconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Enfant

Emma de Blois (née vers 948 ou vers 950, morte vers 1003 ou vers 1005) est une dame de la haute aristocratie de la France de l'Ouest de la seconde moitié du Xe siècle, fille du comte de Blois Thibaud le Tricheur, devenue duchesse d'Aquitaine et comtesse de Poitiers par son mariage en 967 ou 968 avec Guillaume IV d'Aquitaine, dit Fier à Bras. Fondatrice de l'abbaye de Maillezais et de celle de Bourgueil, elle est aussi connue pour la longue querelle qui l'opposa à son époux à la suite de la liaison de celui-ci avec la « vicomtesse de Thouars »[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

A l'occasion de son mariage, elle hérite par son père du château de Chinon et le la ville de Bourgueil[2]. Elle a un fils, Guillaume V, surnommé le Grand, qui succède à son père dans les comté de Poitiers et duché d'Aquitaine[3].

Le conflit qui l'oppose à son mari est connu par plusieurs sources : actes et fouilles archéologiques, mais surtout par une source narrative appelée communément L’histoire du moine Pierre de Maillezais[4], rédigé un siècle après les faits. Le conflit a laissé des traces très profondes dans les mémoires[5],[6], la faisant même appeler parfois la comtesse diabolique[7].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Élisabeth Carpentier, « Un couple tumultueux en Poitou à la fin du Xe siècle : Guillaume de Poitiers et Emma de Blois », dans Michel Rouche, dir., Mariage et sexualité au Moyen âge: accord ou crise? : colloque international de Conques, Presses de l'Université de Paris-Sorbonne, , p. 203-215. Extraits sur Google Livres
  • (en) Mickey Abel, « Emma of Blois as Arbiter of Peace and the Politics of Patronage », dans Therese Martin, éd., Reassessing the Roles of Women as 'Makers' of Medieval Art and Architecture, vol. 2, Leyde/Boston, Brill, (lire en ligne), p. 823-861.
  • Yves Chauvin et Georges Pon (édition et traduction), La fondation de l’abbaye de Maillezais : Récit du moine Pierre, La-Roche-sur-Yon, Centre vendéen de recherches historiques, .
  • Alfred Richard, Histoire des comtes du Poitou, Paris, Picard, (lire en ligne).
    2 tomes
  • Jean-Hervé Foulon, « Pouvoir pontifical, rivalités politiques et exemption autour de l’an Mil : les fondations de Bourgueil et de Beaulieu-lès-Loches », dans Le pouvoir au Moyen Âge : Idéologies, pratiques, représentations, Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, (DOI 10.4000/books.pup.5852, lire en ligne).
  • Emmanuelle Santinelli-Foltz, « Le couple dans les stratégies compétitives de la Francie occidentale du XIe siècle », Médiévales, no 65,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Élisabeth Carpentier et Georges Pon, « Emma de Blois », notice biographique, Dictionnaire des femmes de l'Ancien Régime, Société internationale pour l'étude des femmes de l'Ancien Régime (SIEFAR), (consulté le ).
  2. ToursEtCulture, « Illustres inconnues, portraits de femmes en Touraine », sur Tours et culture, (consulté le )
  3. « Généalogie de Emma de BLOIS », sur Geneanet (consulté le )
  4. « Emma de Blois — SiefarWikiFr », sur siefar.org (consulté le )
  5. « Emma comtesse de Blois et duchesse d’Aquitaine fondatrice des Abbayes Saint Pierre de Maillezais et de Bourgueil - PHystorique- Les Portes du Temps », sur www.lesportesdutemps.com, (consulté le )
  6. « Emma de Blois. Origine, Biographie, enfants, notes, bibliographie, sources primaires », sur boowiki.info (consulté le )
  7. « Emma de Blois, la comtesse diabolique », sur fr.anecdotrip.com (consulté le )