Constance d'Antioche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Unique héritière de la principauté d'Antioche, la princesse Constance, née au Moyen-Orient vers 1127 où elle décède en 1163, est la fille de Bohémond II d'Antioche, prince de Tarente, et d'Alix de Jérusalem, princesse d'Antioche et de Laodicée. Son père est un petit-fils de Philippe Ier, roi de France, sa mère la fille du roi de Jérusalem Baudouin de Rethel et de son épouse arménienne, Morfia de Malatya.

Dans la fiction[modifier | modifier le code]

L'écrivaine Marina Dédéyan a fait de Constance d'Antioche l'héroïne et la narratrice de son premier roman, Moi, Constance, princesse d’Antioche[1], paru en 2005.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Marina Dédéyan, Moi, Constance, princesse d’Antioche, Paris, Stock, 2005 (ISBN 978-2234057623); Livre de poche, 2007 (ISBN 978-2253122029).