Blague

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Blague à tabac
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Une blague, aussi nommé histoire drôle ou gag, est une mise en scène sous forme d'histoire ou de devinette, généralement assez courte, qui déclenche le rire.

Les jeux de mots et les calembours sont également considérés comme des blagues.

L'histoire drôle[modifier | modifier le code]

Une histoire drôle s'articule, bien souvent, en deux parties. Il y a d'abord la montée d'une tension. La seconde partie de l'histoire drôle est appelée la chute : le danger est passé, ou un changement de perspective dans l'histoire révèle que le danger était faux ou ridicule. La relâche brutale de la tension déclenche le rire.[interprétation personnelle]

Il y a deux ingrédients importants dans une histoire drôle :

– la tension, plus elle est forte plus le rire sera fort. Pour instaurer une tension forte, on peut utiliser des sujets tendus, comme la politique, la religion, les relations homme-femme, le sexe. L'homme pouvant s'identifier à n'importe quel personnage, la mise en place de situations tendues n'est pas limitée ;
– la chute, la relâche brutale de la tension. Une histoire drôle expliquée fait rarement rire. La personne à qui on l'explique peut même être vexée de ne pas l'avoir comprise sans aide.[interprétation personnelle]

La devinette[modifier | modifier le code]

Dans le cas des devinettes, la montée de la tension vient de la nécessité de trouver la réponse, à cause d'une compétition entre plusieurs personnes ou d'une contrainte de temps. Le rire est déclenché par l'impossibilité de trouver la réponse.[interprétation personnelle]

Une devinette est plus drôle quand celui qui l'a posée donne la réponse. De plus, la réponse à une devinette est souvent un jeu de mots, ce qui renforce l'effet comique. Celui qui pose la devinette peut renforcer la tension en sous-entendant que la réponse est évidente : « Mais voyons, celle-là, elle est facile ! » ou « Même ma cousine qui a cinq ans connaît la réponse ! »[interprétation personnelle]

Le « jeu des combles » est un cas particulier de devinettes, c'est un jeu d'esprit répandu en France vers la fin du XIXe et au XXe siècle, consistant à poser une question demandant l’indication d'un comble ; par exemple : « Quel est le comble pour le teinturier ? C’est de mourir à la tâche ».

Le jeu de mots[modifier | modifier le code]

Article détaillé : jeu de mots.

Le jeu de mots consiste à avoir deux significations pour les mêmes sons. Les jeux de mots approximatifs peuvent utiliser un défaut de prononciation ou des consonances voisines.

Certains comiques, comme Raymond Devos, sont réputés pour faire des jeux de mots. Le public va donc naturellement chercher les jeux de mots. Lorsque le comique a dit un jeu de mots difficile à comprendre, il peut marquer une pause pour signifier au public qu'il y en avait un, renforçant la tension avant le rire.[interprétation personnelle]

La provocation : utilisation des interdits[modifier | modifier le code]

La blague « trash » est basée sur l'inconvenance ou les interdits sociaux pour créer la tension, et la relâcher immédiatement puisque l'inconvenance est déjà faite. Les blagues du type paf le chien en sont une illustration. C'est le même mécanisme qui fait rire un enfant jeune ou de faible maturité, quand il dit ou entend le mot « pipi » ou « caca ».[interprétation personnelle]

Les insultes[modifier | modifier le code]

Les comiques insultants (en anglais insult comics), qui insultent les personnes connues et surtout le public lui-même, utilisent aussi l'inconvenance. Aristide Bruant et les chansonniers du Chat noir étaient de tels comiques. Ce type d'humour est encore très utilisé aux USA, où lors de remises de récompenses, un comique insultant peut insulter une vedette, en faisant rire le public, sans qu'elle ne se sente offusquée[1],[2].

La contrepèterie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Contrepèterie.

La contrepèterie est « l'art de décaler les sons que débite la bouche ». Elle consiste à évoquer une phrase d'apparence anodine mais qui par permutation de sons permet d'obtenir une autre phrase, généralement grivoise ou inconvenante.

Les blagues avec bouc émissaire[modifier | modifier le code]

De nombreuses blagues s'appuient sur un type de personnages brocardés : les blondes, les Belges pour les Français, les Français pour les Belges, les Libyens pour les Tunisiens, les Newfies pour les Canadiens, les Rednecks pour les Américains, les Brésiliens pour les Argentinsetc..

Blagues racistes[modifier | modifier le code]

Certaines blagues sont considérées comme racistes, notamment les blagues « antijaunes » [3]. Ainsi, certains asiatiques considèrent que «les réflexions qui moquent nos yeux bridés ou les nems qu’on mangerait tous les jours, on les subit à l’école, à la fac, au travail. Nos aînés avaient l’habitude de faire semblant d’en rigoler mais ça fait mal» [3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Video Triumph The Insult Comic Dog @ American - triumph, insult, do, american, idol - Dailymotion Share Your Videos[Quoi ?]
  2. Robert Smigel[Quoi ?]
  3. a et b À Paris, manifestation massive de la communauté chinoise contre le « racisme envers les Asiatiques » www.lemonde.fr/societe/article/2016/09/04/manifestation-a-paris-de-la-communaute-chinoise-contre-le-racisme-envers-les-asiatiques_4992321_3224.html

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Thèmes de blagues

Lien externe[modifier | modifier le code]