Avrilly (Eure)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Avrilly.

Avrilly
Avrilly (Eure)
La motte castrale  Inscrit MH (2010).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Évreux
Canton Verneuil-sur-Avre
Intercommunalité Communauté de communes Normandie Sud Eure
Maire délégué Francis Flamen
2016-2020
Code postal 27240
Code commune 27032
Démographie
Population 1 318 hab. (2014)
Densité 183 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 55′ 51″ nord, 1° 08′ 41″ est
Altitude Min. 137 m
Max. 159 m
Superficie 7,19 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Chambois
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 15.svg
Avrilly

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 15.svg
Avrilly

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Avrilly

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Avrilly

Avrilly est une ancienne commune française, située dans le département de l'Eure en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Chambois[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Avrilly est une commune du sud-est du département de l'Eure, localisée entre Évreux et Damville. Elle appartient à la région naturelle de la campagne de Saint-André, laquelle se caractérise par de grandes étendues planes très largement vouées aux grandes cultures (openfield)[2]. Ainsi, sur le territoire de la commune d'Avrilly, seule la frange ouest présente de larges parcelles boisées, le reste étant consacré à la culture. À vol d'oiseau, la commune est à 8 km au nord-est de Damville[3], à 10,5 km au sud d'Évreux[4], à 27,5 km au nord-ouest de Dreux[5] et à 57 km au sud de Rouen[6].

Communes limitrophes d’Avrilly[7]
Le Plessis-Grohan Le Plessis-Grohan Grossœuvre
Le Plessis-Grohan Avrilly[7] Grossœuvre
Sylvains-lès-Moulins (comm. dél. de Sylvains-les-Moulins) Thomer-la-Sôgne (comm. nouv. de Chambois)

Histoire[modifier | modifier le code]

Au moyen-âge, le château fort d'Avrilly passait pour être l’un des plus importants de la contrée. Au milieu du XVe siècle la ville était encore le siège d'une baronnie du bailliage d'Évreux[8],[9].

1943 - Le 3 septembre 1943 a lieu le crash d'un B-17 Fortress[10].

1944 - Le 12 juin 1944 a lieu le crash d'un P-47 Thunderbolt au sud d'Avrilly, abattu en combat aérien[11].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 31/12/2016 Francis Flamen SE agriculteur retraité

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[13],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 318 habitants, en augmentation de 213,81 % par rapport à 2009 (Eure : 2,59 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
185155179183171187188192199
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
176185165156163151154176177
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
183184180176152148147190168
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
1771552673123263233464421 318
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La motte castrale et le château féodal (ruines) datent des XIIe et XIIIe siècles. L'ensemble du site est inscrit au titre des monuments historiques depuis 2010[16]. Le site se compose de la motte féodale surmontée d'un ancien donjon, d'une basse-cour, de plusieurs pans de murs, de deux tours et deux fossés.

La forteresse d'Avrilly défendait la ville d’Évreux. Ses défenses étaient considérables avec sa largeur intérieure de 23 mètres sur 21, ses murs épais de 2 mètres, ses tours hautes de plus de 15 mètres et larges de 7 mètres, et ses fossés de 10 mètres de profondeur[17]. La forteresse a été détruite à partir de 1418 par les troupes anglaises. Le château n'a pas été reconstruit depuis mais l'ensemble reste particulièrement bien conservé.

En juillet 2017, l'Association Nationale Chantiers histoire et architecture médiévales lui consacre une campagne de sauvegarde[18].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Foucault III dit Fouques du Merle seigneur d'Avrilly, baron du Merle, Messei et Gacé, capitaine de Falaise, époux d'Alix fille du maréchal de la Ferté-Fresnel, combat les Anglais qui le font prisonnier à Fougères en 1353.
  • Alphonse-Georges Poulain (1875 à Avrilly-1966), archéologue.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « recueil des actes administratifs du 19 octobre 2015 » (consulté le 22 octobre 2015).
  2. « La plaine de Saint-André », sur Atlas des paysages de la Haute-Normandie (consulté le 4 septembre 2017).
  3. « Distance à vol d'oiseau entre Avrilly et Damville », sur www.lion1906.com (consulté le 4 septembre 2017)
  4. « Distance à vol d'oiseau entre Avrilly et Évreux », sur www.lion1906.com (consulté le 4 septembre 2017)
  5. « Distance à vol d'oiseau entre Avrilly et Dreux », sur www.lion1906.com (consulté le 4 septembre 2017)
  6. « Distance à vol d'oiseau entre Avrilly et Rouen », sur www.lion1906.com (consulté le 4 septembre 2017).
  7. « Géoportail (IGN), couche « Communes 2016 » activée ».
  8. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch. Delagrave, 1876, p. 190.
  9. Une histoire plus élaborée se trouve dans Dictionnaire historique de toutes les communes du département de l'Eure, par M. Charpillon avec la collaboration de l'abbé Caresme, pp. 180-182, lire en ligne.
  10. (en) Daniel Carville, « Recherche de France-Crashes 39-45 », sur francecrashes39-45.net (consulté le 1er avril 2017).
  11. (en) Daniel Carville, « Recherche de France-Crashes 39-45 », sur francecrashes39-45.net (consulté le 1er avril 2017).
  12. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  16. « Château médiéval », notice no PA27000080, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  17. Le fief d’Avrilly et ses seigneurs par L. Chanoine Davranches, Cagniard 1891. Voir également haute-normandie.culture.gouv-.fr/pdf/avrilly.pdf.
  18. « Château fort d'Avrilly, XIIe - XVIe siècles », sur Chantiers, Histoire et Architecture Médiévales (consulté le 4 septembre 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]