Aubigny-les-Pothées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aubigny.
Aubigny-les-Pothées
Image illustrative de l'article Aubigny-les-Pothées
Blason de Aubigny-les-Pothées
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Ardennes
Arrondissement Charleville-Mézières
Canton Signy-l'Abbaye
Intercommunalité Communauté de communes Ardennes Thiérache
Maire
Mandat
Alain Malherbe
2014-2020
Code postal 08150
Code commune 08026
Démographie
Population
municipale
329 hab. (2014 en diminution de 4,91 % par rapport à 2009)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 46′ 37″ nord, 4° 26′ 12″ est
Altitude Min. 177 m
Max. 294 m
Superficie 10,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ardennes

Voir sur la carte administrative des Ardennes
City locator 14.svg
Aubigny-les-Pothées

Géolocalisation sur la carte : Ardennes

Voir sur la carte topographique des Ardennes
City locator 14.svg
Aubigny-les-Pothées

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Aubigny-les-Pothées

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Aubigny-les-Pothées
Liens
Site web site officiel du village

Aubigny-les-Pothées (autrefois « Albiniacum ») est une commune française, située dans le département des Ardennes en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Deux nécropoles mérovingiennes ont été identifiées sur le territoire de cette commune, l'une au lieu-dit Bocmont, l'autre au lieu-dit la Croix-Ancelet. Les corps présentaient la position caractéristique bras le long du corps et jambes écartées prédominante dans la région au VIe siècle et au VIIe siècle[1].

Au XIIIe siècle, le village est le principal bourg au sein d'un domaine ecclésiastique,les Potées (de Potestatibus ou propriété avec la notion de souveraineté), une possession du chapitre de Reims[2] . Une lettre h s'est introduite ultérieurement dans l'orthographe du nom. Aubigny était la principale localité de cette possession.

Très vite, les seigneurs de Rumigny en deviennent les avouées. Un bailliage se constitue.

En 1200, Nicolas IV de Rumigny est excommunié par Guillaume aux Blanches-Mains, évêque de Reims, pour les torts et dommages dont il s’est rendu coupable envers l’église de Reims en outrepassant ses droits (exactions et redevances illégales sur les habitants, pendaison d’un assassin, etc). Le pape Innocent III intervient même par un bref du 21 janvier 1201 et confirme la sentence.. Finalement, le seigneur rend aux chanoines les bois d’Aubigny, de Flaignes, de Logny, de Prez et des Oliviers, et les dédommage pour les dégâts commis dans leurs propriétés; il renonce également aux droits injustes qu’il prélevait sur les habitants et conserve ainsi l’avouerie reçue à la mort de son cousin Geoffroy de Balehan.[3]

Dans les années 1270, Isabelle de Rumigny, héritière de Rumigny, Florennes (Belgique), Boves, etc, épouse Thibaut de Lorraine, fils aîné du duc Ferry III, de sorte que les nombreuses propriétés des Rumigny passent à la maison de Lorraine.

Aubigny est assiégé pas les Armagnacs pendant la Guerre de Cent Ans, en 1436, les Liégeois brûlent le château[4] En 1521, les forces impériales ravagent le village qui subit la peste de 1632[5].

En 1643, lors de la bataille de Rocroi, Aubigny est de nouveau ravagé par les flammes. Riche de 105 feux avant la bataille, elle n'en compte plus que 35 au sortir de celle-ci. Rançons et incendies des ennemis, fouragment des troupes de comte de Guiche[6].

Aux premiers jours de la Première Guerre mondiale, en 1914, l'église du village sert d’hôpital très sommaire. De la paille éparpillée sur le sol sert de lit aux blessés.

Hospital Unpreparedness NGM-v31-p. 343

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
 ?  ? Nicolas Armand Lecerre
né en 1828, décédé en 1883
   
1953   Claude Béroard CNI Notaire
mars 2001 en cours Alain Malherbe[7] Cap21 puis LRC - Cap21  
Les données manquantes sont à compléter.

Aubigny-les-Pothées a adhéré à la charte du Parc naturel régional des Ardennes, à sa création en décembre 2011[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[10].

En 2014, la commune comptait 329 habitants[Note 1], en diminution de 4,91 % par rapport à 2009 (Ardennes (département) : -1,26 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
345 417 378 364 417 380 347 379 401
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
414 419 425 401 402 400 373 382 411
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
418 358 380 362 385 304 350 375 410
1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014 - -
392 360 319 319 324 349 329 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes d’Aubigny les Pothées

Les armes d’Aubigny les Pothées se blasonnent ainsi :

d'azur à la croix d'argent cantonnée de quatre fleurs de lys d'or[13].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Édouard Piette (1827-1906), archéologue et préhistorien né à Aubigny-les-Pothées.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Patrick Perin, Revue Historique Ardennaise, no 5, 1971, p. 22-25
  2. Octave Guelliot, Géographie traditionnelle et populaire des Ardennes, Librairie Emile Nourry, 1931
  3. Chanoine C-G. Roland, Histoire généalogique de la maison de Rumigny-Florennes, Annales de la Sté Archéologique de Namur, 1891, réédition de 1982, p. 175 & 237.
  4. M.Badin, Géographie départementale classique et administrative de la France, département des Ardennes, 1848, p. 163
  5. Site d'Aubigny-les-Pothées
  6. Ecrit de Philippes Ravyneau conseiller du ROi, présidnet en l'élection de Reims, fait par Gobert Deuil notaire royal à Aubigny.
  7. Conseil général des Ardennes consulté le 23 juin (fichier au format PDF)
  8. Création du PNR des Ardennes
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  13. Banque du Blason


Liens externes[modifier | modifier le code]