Marlemont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Marlemont
Marlemont
Blason de Marlemont
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Ardennes
Arrondissement Arrondissement de Charleville-Mézières
Canton Signy-l'Abbaye
Intercommunalité Communauté de communes Ardennes Thiérache
Maire
Mandat
Dominique Davenne
2014-2020
Code postal 08290
Code commune 08277
Démographie
Population
municipale
140 hab. (2017 en diminution de 4,76 % par rapport à 2012)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 45′ 02″ nord, 4° 22′ 29″ est
Superficie 10,06 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Marlemont
Géolocalisation sur la carte : Ardennes
Voir sur la carte topographique des Ardennes
City locator 14.svg
Marlemont
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Marlemont
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Marlemont

Marlemont est une commune française, située dans le département des Ardennes en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Marlemont est un village construit en 1216 par le chapitre de la cathédrale de Reims dans son domaine  des Potées (ou Pothées) — qui tient son nom de « de Potestatibus » ou propriétés, avec la notion de souveraineté.

C’est donc un des 17 villages édifiés dans la forêt du même nom, avec Aubigny, Blombay, Cernion, Chilly, Ecle (sous Marby), Étalles, Flaignes-les-Oliviers, Justine, Laval-Morency, Lépron, Logny, Marby, Maubert-Fontaine, Prez, Sévigny-la-Forêt et Vaux-Villaines.

Nicolas V de Rumigny — et par la suite ses successeurs — en devient l’avoué à qui le chapitre accorde dès 1215 douze deniers blancs et une poule ou un chapon à recevoir annuellement de chaque famille des villages nouveaux. De son côté, l’avoué promet aux chanoines aide et assistance pour les constructions projetées et aux habitants son appui et protection.

Par la suite, ce seigneur arrête illégalement le doyen du chapitre de Reims — Thomas de Beaumetz, qui deviendra archevêque — qui s’était réfugié à Aubigny et le tient deux ans en captivité. Aussi, en 1239, les responsables religieux le menacent d’excommunication. Nicolas de Rumigny perd de sa morgue et fait profil bas. C’est alors qu’il reconnaît, entre autres, aux habitants de Marlemont et de Maubert-Fontaine qui passent à Rumigny, à Aubenton et Martigny l’exemption du winage ou taxe sur les marchands et les marchandises.[1]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
vers 1868 .... Charles Adolphe Poussard    
? ? Henri Dégalle
(1880-?)
RG puis DVD Conseiller général du canton de Rumigny (1937-1940 et 1945-1955)
1995 En cours
(au 3 avril 2014)
Dominique Davenne   Réélu pour le mandat 2014-2020[2]

Marlemeont a adhéré à la charte du parc naturel régional des Ardennes, à sa création en décembre 2011[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

En 2017, la commune comptait 140 habitants[Note 1], en diminution de 4,76 % par rapport à 2012 (Ardennes : -3,25 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
343381441389406427421438456
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
435408417383371386353333303
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
265246240226205191228187168
1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2017 -
156142112110131145142140-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Marlemont

Les armes de Marlemont se blasonnent ainsi :

d’or à la merlette de sable, mantelé d’azur aux deux fleurs de lys d’or.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Chanoine C-G. Roland, Histoire généalogique de la maison de Rumigny-Florennes, Annales de la Sté Archéologique de Namur, 1891, réédition de 1982, pp 207 à 218.
  2. « Installation des nouveaux conseils municipaux », La Semaine des Ardennes, no 238,‎ , p. 22 (ISSN 0753-3454)
  3. Création du PNR des Ardennes
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.


Liens externes[modifier | modifier le code]