Les Croisades vues par les Arabes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Les Croisades vues par les Arabes
Langue
Auteur
Sujet
Date de parution
Lieu de publication
Pays
Éditeur

Les Croisades vues par les Arabes est le premier essai écrit par Amin Maalouf. Il a été publié pour la première fois en 1983. Il est traduit en plusieurs langues.

Contenu[modifier | modifier le code]

Comme son nom l'indique, le livre raconte le point de vue des Arabes sur les Croisés et les croisades, entre 1096 et 1291[1], Amin Maalouf puisant chez des historiens et des chroniqueurs arabes de l'époque, en particulier Ibn al-Qalanisi, Oussama Ibn Mounqidh, Ibn Jubair ou encore Ibn al-Athîr. Il a donné une nouvelle image des croisades en Occident[2].

Maalouf, libanais de religion chrétienne[2], raconte les pillages et les massacres perpétrés par les Franjs, terme qui désigne indistinctement les peuples européens dans le vocabulaire arabe médiéval[1]. On y voit les contrastes de l'époque entre Orient et Occident[1]. Il apporte en plus une réflexion sur l'inversion de la domination de l'Orient sur l'Occident ces derniers siècles à cause des croisades, et malgré la victoire arabe. L'une des causes avancées par l'auteur est la capacité des Occidentaux à s'organiser sur place autour de la notion de droit pour établir des règles efficaces de dévolution du pouvoir.

Éditions[modifier | modifier le code]

Audio[modifier | modifier le code]

  • Amin Maalouf (auteur), Floriane Gaber (conarratrice) et Philippe Lejour (conarrateur), Les Croisades vues par les Arabes, Paris, Livraphone, (ISBN 978-2-87809-183-0, BNF 38550238)
    Support : 6 cassettes audio ; durée : 10 h 20 min environ ; référence éditeur : Livraphone vox libri LIV 333.
  • Amin Maalouf (auteur), Floriane Gaber (conarratrice) et Philippe Lejour (conarrateur), Les Croisades vues par les Arabes, Paris, Livraphone, (EAN 335-89-500-0050-0, BNF 40071736)
    Support : 9 disques compacts audio ; durée : 10 h 20 min environ ; référence éditeur : Livraphone LIV 333C.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Khaled 2017, p. 16.
  2. a et b Nader 2015, p. 10.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maya Khaled, L'écriture d'Amin Maalouf à la lisière de deux langues : Une approche pluridisciplinaire, Paris, L'Harmattan, coll. « Histoire, Textes, Sociétés », , 382 p. (ISBN 978-2-343-11296-1, lire en ligne).
  • (en) Laura Nader, What the Rest Think of the West : Since 600 AD, University of California Press, , 472 p. (ISBN 978-0-520-28577-4, lire en ligne), chap. 2 (« From The Crusades trough Arab Eyes »).
  • Bernadette Rey Mimoso-Ruiz, « Amin Maalouf et la littérature médiévale : Regards croisés pour une définition de la barbarie d'hier et d'aujourd'hui », dans Rachel Bouvet et Soundouss El Kettani (dirs.), Amin Maalouf : Une œuvre à revisiter, Presses de l'Université de Québec, (ISBN 978-2-7605-4109-2), p. 79-102.
  • (en) Carine Bourget, « The Rewriting of History in Amin Maalouf's The Crusades Through Arab Eyes », Studies in 20th & 21st Century Literature, vol. 30, no 2,‎ (ISSN 2334-4415, lire en ligne, consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]