Ambroise (trouvère)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ambroise.

Ambroise est un trouvère normand de la fin du XIIe siècle, auteur d'un poème intitulé Estoire de la guerre sainte, en français donc, et composé à la gloire du roi Richard Cœur de Lion, et après la délivrance de celui-ci.

Il semble avoir accompagné le roi tout au long de la Troisième croisade, de Londres à Chypre et Acre.

L’œuvre[modifier | modifier le code]

Son poème est un long poème historique de 12 352 octosyllabes rimant deux par deux.

Un seul manuscrit en a été conservé. Mais l’Estoire a été traduite en latin sous le titre d’Itinerarium ... Regis Ricardi.

Parmi les événements relatés dans le poème, celui du massacre de 2 500 prisonniers dans la ville d’Acre, ordonné par Richard.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Colker 1992] (en) Marvin L. Colker, « A newly discovered manuscript leaf of Ambroise’s l’Estoire de la Guerre Sainte », Revue d’histoire des textes, no 22,‎ , 1re partie (« Articles »), art. no 7, p. 159-168 (DOI 10.3406/rht.1992.1372, lire en ligne [PDF]).
  • [Croizy-Naquet 1998] Catherine Croizy-Naquet, « Les figures du jongleur dans l’Estoire de la guerre sainte », Le Moyen Âge, vol. CIV, no 2/1998,‎ , p. 229-256 (résumé).
  • [Croizy-Naquet 2002] Jean-Jacques Croizy-Naquet, « Les festivités dans l’Estoire de la guerre sainte d’Ambroise », Le Moyen Âge, vol. CVIII, no 1/2002,‎ , p. 61-82 (DOI 10.3917/rma.081.0061, lire en ligne [html]).
  • [Croizy-Naquet 2011] Catherine Croizy-Naquet, « Légende ou histoire ? : les assassins dans l’Estoire de guerre sainte d’Ambroise et dans la Chronique d’Ernoul et de Bernard le Trésorier », Le Moyen Âge, vol. CXVII, no 2/2011,‎ , p. 237-257 (DOI 10.3917/rma.172.0237, lire en ligne [html]).

Liens externes[modifier | modifier le code]