Atlantique (baliseur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Atlantique
Image illustrative de l’article Atlantique (baliseur)
Le baliseur Atlantique en 2017.
Autres noms Saint Antoine Marie II (2004-2013)
Type baliseur
Histoire
Chantier naval Piriou, Concarneau
Statut actif
Équipage
Équipage 10
Caractéristiques techniques
Longueur 43 m
Maître-bau 10 m
Tirant d'eau 3,3 m
Carrière
Affréteur Affaires maritimes
Pavillon Drapeau de la France France
Port d'attache Saint-Nazaire
IMO 9305817

Le baliseur océanique Atlantique (anciennement le thonnier Saint Antoine Marie II) est affecté au Service des phares et balises de Saint-Nazaire par la Direction des affaires maritimes.

Il a succédé aux baliseurs Roi Gradlon de Lorient et Charles Babin de Saint-Nazaire, qui dataient respectivement de 1948 et 1949.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Saint Antoine Marie II est construit par les chantiers Piriou à Concarneau en 2004. Immatriculé PV 916346, il est utilisé pour la pêche au thon dans la région de Sète[1].

Le Saint Antoine Marie II à Port-Vendres en 2010 (en arrière-plan, le Saint Antoine Marie).

Après un périple depuis la mer Méditerranée en 2012[2], il revient à Concarneau pour être transformé par ces mêmes chantiers et devenir un baliseur océanique[3]. Dans le cadre de ces travaux, les équipements sont renforcés, et les quartiers de l’équipage réaménagés[1]. Le pont a également été ouvert sur le côté bâbord, pour rendre les tâches de manutention plus aisées[4].

Service[modifier | modifier le code]

Il porte sur sa proue le marquage AEM (Action de l'État en mer)[5] sous la forme de trois bandes inclinées bleu, blanc et rouge.

Équipement technique[modifier | modifier le code]

  • Treuil
  • Guindeau (à l'avant)
  • Grue

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Les Phares et balises veillent sur leur Atlantique », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. « L'Atlantique relève le baliseur Charles-Babin. Info », sur www.saint-nazaire.maville.com, (consulté le )
  3. « Phares et Balises : L'Atlantique opérationnel, ses aînés en vente », Mer et Marine,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. Claire Marion, « Phares et balises. Première mission lorientaise pour L'Atlantique », Le Telegramme,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. Service public : Le marquage AEM

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :