Jacques Oudart Fourmentin (DF P1)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fourmentin.

Jacques Oudart Fourmentin (DF P1)
Image illustrative de l’article Jacques Oudart Fourmentin (DF P1)
Type patrouilleur garde-côtes
Histoire
A servi dans Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale
Chantier naval Socarenam Boulogne-sur-Mer
Lancement
Statut en service
Équipage
Équipage 16 à 22
Caractéristiques techniques
Longueur 43,3 m
Maître-bau m
Tirant d'eau m
Déplacement 412 tonnes
Propulsion 2 moteurs diesels Caterpillar3516 BHD
Puissance 2 x 2 500 cv
Vitesse 18 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement
  • 2 mitrailleuses de 12,7 mm
  • 2 mitrailleuses de 7,62 mm
Rayon d'action 2 000 milles à 12 nœuds
Aéronefs non
Carrière
Port d'attache Boulogne-sur-Mer

Le Jacques Oudart Fourmentin (DF P1) est un patrouilleur de la Garde-Côtes des douanes françaises.
Ce premier grand patrouilleur garde-côtes fait partie des moyens nautiques et aériens des garde-côtes de la douane française pour la zone maritime Manche-Mer du Nord depuis 2007.

Il porte le nom du célèbre corsaire boulonnais Jacques-Oudart Fourmentin dit Baron Bucaille, né le .

Conception[modifier | modifier le code]

Service[modifier | modifier le code]

Sa zone de patrouille s’étend de la frontière belge à Saint-Malo jusqu’à 24 miles des côtes françaises. Sa base est le port de Boulogne car la densité de passage est ici la plus conséquente. Ses trois missions principales sont :

  • la réglementation sur les zones de pêche et la fiscalité des bâtiments commerciaux ;
  • le contrôle de l’immigration illégale ;
  • le trafic de drogue.

Il porte sur sa proue le marquage AEM (Action de l'État en Mer) [1], les trois bandes inclinées bleu, blanc, rouge.

Drôme[modifier | modifier le code]

Sur le pont arrière :

  • un zodiac pour les visites de petits navires
  • un semi-rigide d'interception "Hurricane" (490 cv pour une vitesse de 40 nœuds)

Notes et références [modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]