Anuman Interactive

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anuman Interactive
Description de l'image Logonew2.jpg.
Création 2000
Dates clés 2005 : Début dans le jeu vidéo
Fondateurs Stéphane Longeard, Axel Chambily et Marc Laumet
Forme juridique Société anonyme
Siège social Drapeau de France Montreuil[1] (France)
Direction Stéphane Longeard (DG)
Activité Édition de logiciel
Industrie vidéoludique
Produits Logiciels
Jeux vidéo
Applications mobiles
Société mère Média participations
Filiales Microïds (label)
Effectif 25 (2014)[1]
SIREN 431 395 094[1]
Site web www.anuman-interactive.com
Chiffre d’affaires 4,22 M (2014)[1]
Résultat net - 643 000 € (2014)[1]

Anuman Interactive est une entreprise française d'édition et de distribution de logiciels, d'applications et de jeux vidéo, créée en 2000 par Stéphane Longeard, Axel Chambily-Casadesus et Marc Laumet. Depuis 2009, elle appartient au groupe franco-belge Média participations.

Simple éditeur de logiciels de vie pratique pour PC à l'origine, Anuman étend ses activités aux jeux vidéo et aux applications mobiles dans les années 2000.

Historique[modifier | modifier le code]

2000 : Fondation[modifier | modifier le code]

Anuman Interactive est créée à la mi-avril 2000 par Stéphane Longeard, Axel Chambily et Marc Laumet, avec le soutien d'Infogrames, de TF1 Vidéo et du Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs. La société édite des logiciels pour PC sur le segment de la vie pratique (code de la route, architecture, loisirs créatifs) à travers sa collection « Clic&Go »[2].

En , la société noue un partenariat avec l'éditeur américain John Wiley & Sons pour créer des logiciels adaptés de la collection Pour les nuls. En 2004, Anuman prévoit de distribuer ses logiciels sur le marché américain en collaboration avec Wiley[3].

En 2005, elle édite son premier jeu vidéo en France : Trainz Railroad Simulator. En 2007, elle sort son premier jeu sur console : Code de la route sur Nintendo DS[4]. En 2008, elle sort sa première application sur iPhone[2].

2009 : Rachat par Média participations[modifier | modifier le code]

Le , Anuman Interactive annonce son rachat par le groupe franco-belge Média participations, 3e éditeur de France et 1er éditeur de bandes dessinées d'Europe[5]. Elle met à disposition des autres sociétés du groupe ses connaissances du multimédia, et développe ainsi un grand nombre d'applications pour ses sociétés sur smartphones et tablettes[2],[6]. Le , elle annonce le rachat du développeur et éditeur français Microïds et de toutes ses licences. L'opération est effective au [7],[8].

En 2010, Anuman se détourne de la distribution physique classique au profit de la distribution numérique[4]. Elle annonce la création d'une filiale à New York pour gérer le marché américain[9]. La même année, elle rejoint le Mac App Store. En 2012, elle se lance sur Android et Facebook[2].

En 2014, la société, via son label Microïds, finance son premier projet, Subject 13 de Paul Cuisset, par le financement participatif via Kickstarter[10].

Marques[modifier | modifier le code]

Anuman Interactive possède plusieurs marques, spécialisées dans des domaines spécifiques, qui sortent des jeux aussi bien sur les plateformes classiques (PC, Mac et consoles) que sur les plateformes mobiles (smartphones, tablettes et réseaux sociaux)[2],[11],[12].

Logiciels
  • Anuman Interactive : logiciels de vie pratique
  • Home Design 3D (Live CAD) : logiciels d'architecture
Jeux vidéo
  • Microïds : jeux vidéo d'aventure
  • Microïds - Games for all : jeux vidéo (hors jeux d'aventure)
  • Joystick Replay : remakes de jeux vidéo à succès sur plateformes mobiles
  • Kids' Mania : applications et jeux vidéo pour la jeunesse (0 à 7 ans)
  • Hdo Aventure : casual games de type mystère et objets cachés[13]

Identité[modifier | modifier le code]

Nom[modifier | modifier le code]

Le nom « Anuman » fait référence au dieu hindou Hanoumân, à l'apparence de singe, expliquant la présence de l'animal sur le logo de l'entreprise.[réf. nécessaire]

Logos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Anuman Interactive », sur societe.com (consulté le 5 février 2016).
  2. a, b, c, d et e « Anuman Interactive fête ses 10 ans d'existence », sur le site de l'AFJV,‎ (consulté le 5 février 2016).
  3. R.M., « Logiciels : Anuman Interactive s'attaque au marché américain », sur le site des Échos,‎ (consulté le 5 février 2016).
  4. a et b « Anuman Interactive : La société », sur le site d'Anuman Interactive (consulté le 5 février 2016).
  5. Thomas Cusseau, « Anuman racheté par Média-Participations », sur Gamekult,‎ (consulté le 6 février 2016).
  6. « Anuman Interactive », sur le site de l'AFJV (consulté le 6 février 2016)
  7. Nourdine Nini, « Microïds racheté par le français Anuman », sur Gameblog,‎ (consulté le 4 février 2016).
  8. « Anuman Interactive annonce le rachat de Microïds », sur Jeuxvideo.com,‎ (consulté le 4 février 2016).
  9. (en) « Anuman announces the opening of a NY office », sur gamasutra.com,‎ (consulté le 6 février 2016).
  10. Emmanuel Forsans, « Subject 13 débute aujourd'hui sa campagne sur Kickstarter », sur le site de l'AFJV,‎ (consulté le 6 février 2016).
  11. « Marques », sur le site d'Anuman Interactive (consulté le 6 février 2016).
  12. « Stratégie », sur le site d'Anuman Interactive (consulté le 6 février 2016).
  13. « Le concept », sur le site d'Hdo Aventure (consulté le 6 février 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]