Yves Charnet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yves Charnet
Description de cette image, également commentée ci-après
Yves Charnet en juin 2013.
Naissance
Nevers (Nièvre)
Activité principale
Auteur
Genres

Yves Charnet est un écrivain français né à Nevers en .

Biographie[modifier | modifier le code]

Yves Charnet est un ancien de l'École Normale Supérieure (Ulm).

En 1996, il devient responsable des enseignements de culture générale à SUPAERO (Toulouse).

Il est spécialiste de l’œuvre de Charles Baudelaire. Ses écrits sont classés dans les écrits intimes.

Engagement politique[modifier | modifier le code]

En 2017, il cosigne une tribune dans médiapart intitulée « Faire gagner la gauche passe par le vote Mélenchon »[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

  • Baudelaire : grandes œuvres, commentaires critiques, documents complémentaires, Paris, Nathan, coll. « Balises. Les écrivains », 1991, 127 p. (ISBN 2-09-180228-X)
  • Baudelaire : nouveaux chantiers, avec Jean Delabroy, Villeneuve d’Ascq, France, Presses Universitaires du Septentrion, coll. « UL3 : travaux et recherches », 1995, 288 p. (ISBN 2-86531-066-3)
  • Le poète que je cherche à être : cahier Michel Deguy, dir., Paris, La Table Ronde, 1996, 318 p. (ISBN 2-7103-0755-3)
Sur la tauromachie

Sur l'auteur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. «Faire gagner la gauche passe par le vote Mélenchon», tribune, mediapart.fr, 21 avril 2017
  2. Richard Blin, Le Matricule des Anges, n° 041, novembre-décembre 2002, « Proses du fils - Yves Charnet », sur Le Matricule des Anges (consulté le 17 janvier 2013)
  3. T.G., Le Matricule des Anges, n° 065, juillet-août 2005, « Petite chambre - Yves Charnet », sur Le Matricule des Anges (consulté le 17 janvier 2013)
  4. « Yves Charnet, le souvenir charitois de Madame G. », sur www.lejdc.fr, (consulté le 17 janvier 2013)
  5. Francis Marmande, « Danse avec le torero », sur Le Monde.fr, (consulté le 17 janvier 2013)