Béatrice Bonhomme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Béatrice Bonhomme
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (65 ans)
AlgerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Béatrice Bonhomme-Villani, née à Alger le 29 juin 1956, est une écrivaine, poétesse, essayiste et directrice de revue française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Béatrice Villani est la fille de Mario Villani (1916-2006), élève de Jean Grenier et peintre[réf. souhaitée]. Elle grandit avec ses quatre frères, Arnaud, Philippe, Bernard et Patrice. Elle suit ses études à Nice en hypokhâgne et Khâgne au lycée Masséna[réf. nécessaire].

En 1994, elle a créé avec Hervé Bosio[Qui ?] la revue NU(e) [1]. Deux numéros sont consacrés à des relectures de Pierre Jean Jouve.

Elle a publié des recueils de poésies et divers volumes d'essais critiques notamment sur Pierre Jean Jouve, Jean Giono, Salah Stétié et la poésie contemporaine[réf. nécessaire].

Agrégée de Lettres modernes, elle soutient à Aix-en-Provence une thèse de 3° cycle sur l’œuvre de Jean Giono, puis en une thèse d’Etat sur Pierre Jean Jouve : Les Jeux de l’Écriture et la Quête du Sacré dans l’œuvre de Pierre Jean Jouve (sous la direction de Jacques Chabot). Depuis 1990, elle enseigne la littérature française, d'abord à l'université d'Aix-en-Provence puis à celle de Nice. Elle a créé en 2003, au sein du CTEL (Centre Transdisciplinaire d’Epistémologie de la Littérature et des Arts Vivants de l’Université de Nice-Sophia Antipolis), un axe de recherche dédié à la poésie : POIEMA[2].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Son œuvre a été regroupée et republiée en par les éditions Melis. Béatrice Bonhomme a écrit plusieurs livres avec des artistes contemporains dont Henri Maccheroni, Albert Woda et Michel Steiner[réf. nécessaire]. En , un nouveau recueil est paru : La Maison abandonnée.

Après la mort de son père en , Béatrice Bonhomme a organisé plusieurs expositions et écrit deux textes en son hommage : Mutilation d'arbre (2007) et Passant de la lumière (2008)[réf. nécessaire].

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Les Boxeurs de l'absurde (L’Étoile des limites, 2019)
  • Mutilation d’arbre (Préface de Bernard Vargaftig, Collodion 2008)
  • Passant de la lumière (L’Arrière-Pays, 2008)
  • La Maison abandonnée (Postface de Bernard Vargaftig, Melis, 2006)
  • Cimetière étoilé de la mer (Préface de Claude Louis-Combet, Melis 2004)
  • Jeune homme marié, nu, réédition augmentée (Préface de Salah Stétié, Melis 2004)
  • L’Age d’en haut, réédition augmentée (Préface de Tristan Hordé, Melis, 2004)
  • Nul et non avenu (Collodion, 2002)
  • Le Nu bleu (Préface de Bernard Vargaftig, L'Amourier, 2001)
  • La Grève blanche (Collodion, 1999)
  • Les Gestes de la neige (Préface de Salah Stétié, L'Amourier, 1998)
  • Le Dessaisissement des fleurs (Préface de Daniel Leuwers, Rafaël de Surtis, 1997)

Théâtre, récits, journaux[modifier | modifier le code]

  • La Fin de l’éternité (théâtre, Nu(e), 2002). Traduite en espagnol, créée en 2009 à Grenade.
  • Dernière adolescence (récit, Nu(e), 2002)
  • Marges (journal, Nu(e), 2002)

Livres de poèmes en collaboration avec des artistes[modifier | modifier le code]

Béatrice Bonhomme a écrit une cinquantaine de livres de poésie publiés en collaboration avec des artistes (peintres, graveurs, dessinateurs, typographes, relieurs) dont :

  • Sauvages, illustrations de Tristan Bastit, Éditions des Moires, Paris, 1997.
  • Le Dessaisissement des Fleurs, illustration de Mario Villani. Préface de Daniel Leuwers. Rafaël de Surtis Éditions, 1997.
  • Les Gestes de la neige, préface de Salah Stétié, Frontispice et gravure originale d’Henri Maccheroni, Éditions l’Amourier, 1998.
  • Poumon d’oiseau éphémère, illustration de Tristan Bastit, Éditions des Moires, 1998.
  • L’Embellie avec des photos d’Henri Maccheroni, 1998.
  • La Grève Blanche, avec une sérigraphie d’Alberte Garibbo, Collodion, 1999.
  • Femme de tulle et de pierre posée sur du papier, avec 10 gravures de Serge Popoff, 1999.
  • Nul et non avenu, avec une sérigraphies de Claire Cuenot, Collodion, 2002.
  • Pierres Tombales, 4e numéro du livre d’argile a été transcrit par l’auteur et fabriqué par Marie José Armando, 2002.
  • La Claire, avec deux gravures (manière-noire) d'Albert Woda, Éditions de l’eau, 2004.
  • Présence de la pierre, avec une aquarelle originale de Mireille Brunet-Jailly), La Balance, 2004.
  • Précarité de la lumière, Poème enrichi de collages et de perforations de Thierry Le Saëc, éditions de la Canopée, 2009.
  • Writing the Real: A Bilingual Anthology of Contemporary French Poetry (traducteur Michael Bishop), Enitharmon Press, 2016.

Critiques et essais littéraires[modifier | modifier le code]

  • Pierre Jean Jouve ou la quête intérieure (Aden, 2008)
  • Mémoire et chemins vers le monde, Melis, Tome 1, 2008 ; Tome 2 (10 études sur des poètes femmes), 2013 (textes qui s’inscrivent comme des hommages à de nombreux auteurs contemporains)
  • Le Rêve et la Ruse dans la traduction de poésie, avec Micéala Symington (Honoré Champion, 2008)
  • Le Rythme dans la poésie et les arts, Interrogation philosophique et réalité artistique, avec Micéala Symington (Honoré Champion, 2005)
  • Le Nu bleu, essai sur la poésie (Éditions L’Amourier, 2001)
  • Salah Stétié en miroir (Rodopi, 2000)
  • Jean Giono (Ellipses, 1998)
  • Le Roman au XXe siècle à travers dix auteurs (Ellipses, 1996)
  • André Malraux : La Condition humaine (Ellipses, 1996)
  • La Mort grotesque dans les œuvres de Jean Giono (Nizet, 1996)
  • Jeux de la psychanalyse, initiation, images de la femme dans l'écriture jouvienne (Minard, 1994)

Direction d'ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

Béatrice Bonhomme a dirigé ou codirigé (éditions scientifiques) plus de 25 ouvrages collectifs, dont :

  • Dans le feuilletage de la terre, sur l’œuvre poétique de Marie-Claire Bancquart, Actes du colloque de Cerisy-la-Salle, Oxford, Éditions Peter Lang, 2012 (avec Aude Préta-de Beaufort et Jacques Moulin)
  • James Sacré, Actes du colloque de Cerisy-la-Salle, Bruxelles, Revue L’Étrangère n° 29-30, Éditions de La Lettre volée, 2012 (avec Jacques Moulin et Tristan Hordé)
  • Échos poétiques de la Bible, Paris, Éditions Champion, 2012 (avec Aude Préta-de Beaufort, Josiane Rieu et Hélène Baby)
  • Intégrités et transgressions de Jouve, textes réunis par Béatrice Bonhomme, Cahier Pierre Jean Jouve n° 2, Éditions Calliopées, Juin 2010. Actes du Colloques "Jouve" de Cerisy.
  • Jouve, poète européen, textes réunis par Béatrice Bonhomme et Jean-Yves Masson, Cahier Pierre Jean Jouve n° 1, Éditions Calliopées, Octobre 2009. Actes des Colloques "Jouve" de la Sorbonne et Saorge.
  • Avec les poèmes de Bernard Vargaftig, Actes du colloque de Cerisy-la-salle, Vallongues, Méthode ! Revue de Littérature n° 15, janvier 2009 (Serge Martin et Jacques Moulin)
  • Pierre Jean Jouve, Actes du colloque international, Université de Nice, 24-26 novembre 1994, Lille, Éditions Roman 20/50 (avec Christiane Blot-Labarrère)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Revue-nue.org : Les fondateurs de la revue
  2. Université Nice Sophia-Antipolis Enseignants Chercheurs

Liens externes[modifier | modifier le code]