Béatrice Bonhomme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bonhomme et Villani.
Béatrice Bonhomme
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (61 ans)
AlgerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Béatrice Bonhomme-Villani, née à Alger le 29 juin 1956, est une écrivaine, poète, essayiste et directrice de revue française.

Parcours[modifier | modifier le code]

Béatrice Bonhomme-Villani est née en 1956 à Alger. Son père, Mario Villani (1916-2006), élève de Jean Grenier, est peintre et elle vit ses premières années avec ses quatre frères : Arnaud, Philippe, Bernard et Patrice,dans une atmosphère artistique mêlée de musique et de peinture. Sa mère, grande conteuse, lui apprend le goût des mots. Elle rencontre dans cette enfance les paysages méditerranéens, mais aussi la belle campagne du Berry, dont plusieurs de ses textes restent imprégnés. Elle suit ses études à Nice en Hypokhâgne et Khâgne au Lycée Masséna.

En 1994, elle a créé avec Hervé Bosio la revue NU(e) qui comptait fin 2012 cinquante-et-un numéros, tous consacrés à des poètes, dont Salah Stétié, Jacques Réda, Bernard Vargaftig, Michel Deguy, Michel Butor, Yves Bonnefoy, Marie-Claire Bancquart, James Sacré, Lorand Gaspar, Henri Meschonnic, Gérard Engelbach, Jean-Claude Renard, Claude Louis-Combet, Jude Stéfan, Jacques Ancet, Eugène Guillevic, Esther Tellermann, Mahmoud Darwich, Marie Étienne, Gaston Puel, Jean-Michel Maulpoix, Bernard Noël, Werner Lambersy, Claude Ber. Deux numéros sont consacrés à des relectures de Pierre Jean Jouve.

Fin 2004, elle a créé avec Jean-Yves Masson la Société des lecteurs de Pierre Jean Jouve qui publie des Cahiers aux Editions Calliopées.

Elle a publié des recueils de poésies et divers volumes d'essais critiques notamment sur Pierre Jean Jouve, Jean Giono, Salah Stétié et la poésie contemporaine.

Agrégée de Lettres modernes, elle soutient à Aix-en-Provence une thèse de 3° cycle sur l’œuvre de Jean Giono, puis en 1987 une thèse d’Etat sur Pierre Jean Jouve : Les Jeux de l’Écriture et la Quête du Sacré dans l’œuvre de Pierre Jean Jouve (sous la direction de Jacques Chabot). Depuis 1990, elle enseigne la littérature française, d'abord à l'université d'Aix-en-Provence puis à celle de Nice. Elle a créé en 2003, au sein du CTEL (Centre Transdisciplinaire d’Epistémologie de la Littérature et des Arts Vivants de l’Université de Nice-Sophia Antipolis), un axe de recherche dédié à la poésie : POIEMA.

Poétique[modifier | modifier le code]

Béatrice Bonhomme poursuit une réflexion sur la nature « diagonale » du poétique. Son travail critique porte sur la poésie moderne et contemporaine et sur les liens entre la poésie et les autres arts, plus particulièrement les arts visuels. Elle a organisé de nombreuses manifestations où la poésie était associée aux autres arts et à la philosophie et tente d'apporter du lien entre analyse critique et scientifique, recherche théorique, sensibilité et création poétique. Elle privilégie l'entre-deux de l'art, la "porosité" au monde, la notion de mémoire, les problématiques du rythme et de la traduction en poésie. Elle a centré son activité autour de ce désir de faire passer, de transmettre la parole des poètes modernes et contemporains. Ses activités de poète, de chercheur, de professeur, d’écrivain, de revuiste, d’éditeur, convergent toutes vers ce même but, celui de fédérer des recherches sur la poésie moderne et contemporaine, de faire connaître et aimer la voix de cette poésie et de mettre en lumière sa dimension esthétique, philosophique ou éthique.

Son œuvre poétique a été regroupée et republiée en 2004 par les éditions Melis. Des préfaces (de Bernard Vargaftig, Claude Louis-Combet, Salah Stétié, Serge Ritman, Tristan Hordé) ouvrent cinq livres qui pénètrent dans un univers de poésie habité par la réserve, la fêlure, la présence de la mort, mais aussi par le caractère miraculeux de toute rencontre, rencontres de l'aubier ou de l'oiseau. Cette poésie crée un état de disponibilité intérieure où tout peut devenir événement. Béatrice Bonhomme a fait de nombreux livres avec des artistes contemporains dont Serge Popoff, Henri Maccheroni, Albert Woda, Alberte Garibbo, Jean-Marie Rivello, Danielle Androff, Claudine Rovis, Thierry Lambert, Maurice Cohen, Isabelle Raviolo, Claire Cuenot, Michel Steiner, Youl, Sonia Guerin. En 2005, un nouveau recueil est paru : La Maison abandonnée. En 2002, son texte Poumon d'oiseau éphémère donne lieu à un diaporama réalisé par Bérénice Bonhomme. En 2012, elle crée un spectacle de lanterne magique "kaléidoscope d'enfance" avec son fils Stello Bonhomme (illustration), sa fille Bérénice Bonhomme (réalisation) et son frère Philippe Villani (musique).

Après la mort de son père en 2006, Béatrice Bonhomme a organisé plusieurs expositions et écrit deux textes en hommage à ce peintre : Mutilation d'arbre (2007) et Passant de la lumière (2008).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Nuvola apps bookcase.svg
Cette bibliographie recense trop d'ouvrages (juin 2013).
Les ouvrages doivent être « de référence » dans le domaine du sujet de l'article dans lequel ils apparaissent. Il est souhaitable — si cela présente un intérêt — de les citer comme source et de les enlever de la section « bibliographie ».
Poésie
  • Mutilation d’arbre (Préface de Bernard Vargaftig, Collodion 2008)
  • Passant de la lumière (L’Arrière-Pays, 2008)
  • La Maison abandonnée (Postface de Bernard Vargaftig, Melis, 2006)
  • Cimetière étoilé de la mer (Préface de Claude Louis-Combet, Melis 2004)
  • Jeune homme marié, nu, réédition augmentée (Préface de Salah Stétié, Melis 2004)
  • L’Age d’en haut, réédition augmentée (Préface de Tristan Hordé, Melis, 2004)
  • Nul et non avenu (Collodion, 2002)
  • Le Nu bleu (Préface de Bernard Vargaftig, L'Amourier, 2001)
  • La Grève blanche (Collodion, 1999)
  • Les Gestes de la neige (Préface de Salah Stétié, L'Amourier, 1998)
  • Le Dessaisissement des fleurs (Préface de Daniel Leuwers, Rafaël de Surtis, 1997)
Théâtre, récits, journaux
  • La Fin de l’éternité (théâtre, Nu(e), 2002). Traduite en espagnol, créée en 2009 à Grenade.
  • Dernière adolescence (récit, Nu(e), 2002)
  • Marges (journal, Nu(e), 2002)
Livres de Poèmes en collaboration avec des artistes

Béatrice Bonhomme a écrit une cinquantaine de livres de poésie publiés en collaboration avec des artistes (peintres, graveurs, dessinateurs, typographes, relieurs) dont :

  • Sauvages, illustrations de Tristan Bastit, Éditions des Moires, Paris, 1997.
  • Le Dessaisissement des Fleurs, illustration de Mario Villani. Préface de Daniel Leuwers. Rafaël de Surtis Éditions, 1997.
  • Les Gestes de la neige, préface de Salah Stétié, Frontispice et gravure originale d’Henri Maccheroni, Éditions l’Amourier, 1998.
  • Poumon d’oiseau éphémère, illustration de Tristan Bastit, Éditions des Moires, 1998.
  • L’Embellie avec des photos d’Henri Maccheroni, 1998.
  • La Grève Blanche, avec une sérigraphie d’Alberte Garibbo, Collodion, 1999.
  • Femme de tulle et de pierre posée sur du papier, avec 10 gravures de Serge Popoff, 1999.
  • Nul et non avenu, avec une sérigraphies de Claire Cuenot, Collodion, 2002.
  • Pierres Tombales, 4e numéro du livre d’argile a été transcrit par l’auteur et fabriqué par Marie José Armando, 2002.
  • La Claire, avec deux gravures (manière-noire) d'Albert Woda, Éditions de l’eau, 2004.
  • Présence de la pierre, avec une aquarelle originale de Mireille Brunet-Jailly), La Balance, 2004.
  • Précarité de la lumière, Poème enrichi de collages et de perforations de Thierry Le Saëc, éditions de la Canopée, 2009.
  • Writing the Real: A Bilingual Anthology of Contemporary French Poetry (traducteur Michael Bishop), Enitharmon Press, 2016.
Livres de critiques
  • Pierre Jean Jouve ou la quête intérieure (Aden, 2008)
  • Mémoire et chemins vers le monde, Melis, Tome 1, 2008 ; Tome 2 (10 études sur des poètes femmes), 2013 (textes qui s’inscrivent comme des hommages à de nombreux auteurs contemporains)
  • Le Rêve et la Ruse dans la traduction de poésie, avec Micéala Symington (Honoré Champion, 2008)
  • Le Rythme dans la poésie et les arts, Interrogation philosophique et réalité artistique, avec Micéala Symington (Honoré Champion, 2005)
  • Le Nu bleu, essai sur la poésie (Éditions L’Amourier, 2001)
  • Salah Stétié en miroir (Rodopi, 2000)
  • Jean Giono (Ellipses, 1998)
  • Le Roman au XXe siècle à travers dix auteurs (Ellipses, 1996)
  • André Malraux : La Condition humaine (Ellipses, 1996)
  • La Mort grotesque dans les œuvres de Jean Giono (Nizet, 1996)
  • Jeux de la psychanalyse, initiation, images de la femme dans l'écriture jouvienne (Minard, 1994)
Direction d'ouvrages collectifs

Béatrice Bonhomme a dirigé ou codirigé (éditions scientifiques) plus de 25 ouvrages collectifs, dont :

  • Dans le feuilletage de la terre, sur l’œuvre poétique de Marie-Claire Bancquart, Actes du colloque de Cerisy-la-Salle, Oxford, Éditions Peter Lang, 2012 (avec Aude Préta-de Beaufort et Jacques Moulin)
  • James Sacré, Actes du colloque de Cerisy-la-Salle, Bruxelles, Revue L’Étrangère n° 29-30, Éditions de La Lettre volée, 2012 (avec Jacques Moulin et Tristan Hordé)
  • Échos poétiques de la Bible, Paris, Éditions Champion, 2012 (avec Aude Préta-de Beaufort, Josiane Rieu et Hélène Baby)
  • Intégrités et transgressions de Jouve, textes réunis par Béatrice Bonhomme, Cahier Pierre Jean Jouve n° 2, Éditions Calliopées, Juin 2010. Actes du Colloques "Jouve" de Cerisy.
  • Jouve, poète européen, textes réunis par Béatrice Bonhomme et Jean-Yves Masson, Cahier Pierre Jean Jouve n° 1, Éditions Calliopées, Octobre 2009. Actes des Colloques "Jouve" de la Sorbonne et Saorge.
  • Avec les poèmes de Bernard Vargaftig, Actes du colloque de Cerisy-la-salle, Vallongues, Méthode ! Revue de Littérature n° 15, janvier 2009 (Serge Martin et Jacques Moulin)
  • Pierre Jean Jouve, Actes du colloque international, Université de Nice, 24-26 novembre 1994, Lille, Éditions Roman 20/50 (avec Christiane Blot-Labarrère)

Liens externes[modifier | modifier le code]