Anthony Stewart Head

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Head.
Anthony Head
Description de cette image, également commentée ci-après

Anthony Stewart Head aux Scream Awards 2007.

Nom de naissance Anthony Stewart Head
Surnom Tony Head
Naissance (61 ans)
Camden Town, Royaume-Uni
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Profession Acteur
Chanteur
Films notables La Dame de fer
Séries notables Buffy contre les vampires
Merlin

Anthony Stewart Head, né le à Camden Town (un quartier de Londres), est un acteur britannique. Il se fait connaître en jouant un rôle récurrent dans une série de publicités pour Nescafé et devient célèbre en interprétant le rôle de Rupert Giles dans la série télévisée Buffy contre les vampires. Il apparaît par la suite dans plusieurs films ainsi que dans de nombreuses séries aussi bien américaines que britanniques, notamment Merlin. Frère cadet de Murray Head, il est lui aussi chanteur et a enregistré deux albums.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Anthony Stewart Head est le fils de Seafield Head, un réalisateur de documentaires, et de l'actrice Helen Shingler. Il est le frère cadet du chanteur Murray Head. Désirant être acteur depuis l'âge de six ans[1], il étudie à la Sunbury Grammar School, puis à la London Academy of Music and Dramatic Art, dont il sort diplômé en 1976[2].

Carrière d'acteur[modifier | modifier le code]

Il fait ses débuts à la télévision britannique en 1978 et apparaît tout au long des années 1980 dans plusieurs séries ainsi que dans les films L'Amant de Lady Chatterley (1981) et L'Irlandais (1987). Au théâtre, il obtient son premier succès dans la comédie musicale Godspell[3]. Il joue par la suite dans de nombreuses pièces et se fait notamment remarquer pour son interprétation de Frank N. Furter dans une reprise de la comédie musicale The Rocky Horror Show en 1990/1991, un rôle qui lui autorise de nombreuses interactions avec le public[4].

Il accède à une certaine notoriété en tournant de 1987 à 1993 une série de publicités pour la marque Nescafé au cours de laquelle une véritable histoire se développe et qui est très populaire au Royaume-Uni et aux États-Unis[4]. Il commence alors à apparaître dans des séries télévisées américaines telles que Highlander, New York Police Blues et VR.5, où il tient l'un des rôles principaux mais qui ne dure qu'une saison[5].

C'est en 1997 qu'il devient célèbre en commençant à jouer le rôle de Rupert Giles, bibliothécaire et mentor de Buffy Summers et l'un des personnages principaux de la série Buffy contre les vampires. Il auditionne pour le rôle car il aime le concept de ce personnage, très différent des stéréotypes de personnages britanniques dans les séries américaines, et il l'obtient en mélangeant lors de l'audition des aspects de Hugh Grant, d'Alan Rickman et du prince Charles[6]. Lors des cinq premières saisons de la série, il vit huit mois par an à Los Angeles. Lors des deux dernières saisons, son personnage quitte la distribution principale, tout en continuant d'apparaître de façon récurrente, afin de lui permettre de passer plus de temps avec sa famille[7]. En 2003, à la fin de la série, Joss Whedon évoque l'idée de lui faire reprendre son personnage pour une série dérivée intitulée Ripper qui serait produite par la BBC mais ce projet ne se concrétise pas[8].

De retour en Angleterre, il interprète l'un des personnages principaux de la série Manchild, puis incarne le premier ministre dans la série de sketches Little Britain de 2003 à 2006. En 2006, il incarne un adversaire du Docteur dans l'épisode L'École des retrouvailles de Doctor Who, une interprétation saluée par le public de la série[9]. En 2007 et 2008, il est le narrateur des 3e et 4e saisons de la série documentaire Doctor Who Confidential.

En 2007, il fait un caméo dans le film Sweeney Todd : Le Diabolique Barbier de Fleet Street. Il devait initialement tenir le rôle plus important de l'un des narrateurs fantomatiques du film, aux côtés de Christopher Lee, mais ces personnages sont finalement supprimés du film[10]. De 2008 à 2011, il tient l'un des rôles principaux de la série Merlin, interprétant le personnage d'Uther Pendragon.

Il apparaît ensuite au cinéma, notamment dans les rôles de Geoffrey Howe dans La Dame de fer (2011) et de Chiron dans Percy Jackson : La Mer des Monstres (2013). Il joue également dans quelques épisodes de la série Warehouse 13 et intègre en 2014 la distribution principale de la série post-apocalyptique Dominion, qui a pour thème une guerre entre les anges.

Musique[modifier | modifier le code]

Au début des années 1980, il est le chanteur du groupe Two Ways, qui sort un maxi en 1983. En 2002, il sort un album baptisé Music for Elevators qui contient un duo avec Amber Benson, une de ses partenaires dans la série Buffy contre les vampires[8]. Il a l'occasion d'exercer ses talents de chanteur dans l'épisode musical de cette série, ainsi que dans le film Repo! The Genetic Opera (2008). Il enregistre un deuxième album, Staring at the Sun, en 2014.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il rencontre sa compagne, Sarah Fisher, au début des années 1980 au Royal National Theatre[5]. Il a deux filles prénommées Emily (née en 1988) et Daisy (née en 1991)[2]. Il vit près de Bath, dans le Somerset en Angleterre, et sa maison a servi de lieu de tournage pour quelques scènes de la 7e saison de Buffy contre les vampires[11].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Anthony Stewart Head en 2004.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Cette section récapitule les principales récompenses et nominations obtenues par Anthony Head. Pour une liste plus complète, se référer à l'Internet Movie Database[12].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Andrew Williams, « Anthony Head: Why I’m happy Eve Myles is my ‘girlfriend’ », sur metro.co.uk,‎ (consulté le 12 octobre 2015)
  2. a et b (en) « Anthony Head Biography », sur hollywood.com (consulté le 12 octobre 2015)
  3. (en) « Anthony Head Biography », sur starpulse.com (consulté le 10 octobre 2015)
  4. a et b Stafford 2007, p. 64
  5. a et b Stafford 2007, p. 65
  6. Stafford 2007, p. 66
  7. Stafford 2007, p. 67-68
  8. a et b Stafford 2007, p. 68
  9. (en) « Who's Head of the class », sur bbc.co.uk (consulté le 10 octobre 2015)
  10. (en) Matt Holmes, « Christopher Lee cut from Sweeney Todd », sur whatculture.com (consulté le 10 octobre 2015)
  11. (en) « Lessons Trivia », sur bbc.co.uk (consulté le 10 octobre 2015)
  12. (en) « Anthony Head Awards », Internet Movie Database (consulté le 10 octobre 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Nikki Stafford, Bite Me! : The Unofficial Guide to Buffy the Vampire Slayer, ECW Press,‎ , 398 p. (ISBN 1-55022-807-2), p. 62-69