Années 1200

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

XIIe siècle | XIIIe siècle | XIVe siècle

Années 1180 | Années 1190 | Années 1200 | Années 1210 | Années 1220

1200 | 1201 | 1202 | 1203 | 1204 | 1205 | 1206 | 1207 | 1208 | 1209


Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

Amérique[modifier | modifier le code]

Océanie et Pacifique[modifier | modifier le code]

  • Essor des chefferies polynésiennes.

Asie[modifier | modifier le code]

L'ancien monde vers 1200

Europe[modifier | modifier le code]


Personnages significatifs[modifier | modifier le code]

Économie et société[modifier | modifier le code]

  • La population de la Terre s'élève à quelque 400 millions d'habitants.


  • Après 1204, les Italiens tiennent l’économie de l'Empire byzantin en tutelle : Pise et Gênes concentrent leurs activités sur Constantinople et quelques comptoirs de Grèce (Almyros, Thessalonique, Thèbes) et continuent à payer les 4 % de droits de douane. Venise est partout : Épire, Macédoine, Grèce, Thessalie, Thrace, Asie Mineure, îles Ioniennes et égéennes. Seule la Mer Noire lui échappe. Trois fois par an, des convois de galées sous escorte, les mudae, quittent Venise pour l’Empire.
    • Dans l’empire vénitien en Orient, la Commune est par principe propriétaire de toutes les terres. Les anciens démosiaires byzantins, devenus les « vilains de la Commune », conservent leur statut. Les vilains seigneuriaux, par contre, ont pratiquement un statut de serf. L’atmosphère dans les campagnes crétoise devient rapidement explosive (fuite, criminalité, brigandage, révoltes ouvertes).
  • La mer Noire est ouverte au commerce occidental. Kiev décline après le sac de Constantinople par les croisés. Une partie des habitants de Kiev migre vers le nord. Novgorod, ainsi renforcée, devient une principauté au commerce florissant tourné vers la mer Baltique, siège au XIIIe siècle d’un grand comptoir de la ligue hanséatique.

Inventions, découvertes, introductions[modifier | modifier le code]

Religion et philosophie[modifier | modifier le code]


  • L’archevêque de Lund Anders Sunesen (da) rédige un traité philosophique en vers, l'Hexaëmeron, réplique du De natura rerum de Lucrèce, pour initier les lecteurs à la pensée scolastique[5].
  • La Question de Simon Pierre, apocryphe chrétien en syriaque concernant l'histoire et la diffusion des sacrements, attribué à Jean bar Zo'bi.
  • Rédaction de la Description des monastères et églises coptes, attribuée à l’Arménien Abû Sâlih[6].
  • Désertion du site de l’université bouddhique de Nâlandâ après sa destruction par Muhammad Khilji. Son héritage artistique et culturel est reçu par la haute vallée népalaise (Katmandou).
  • L’ordre des bénédictins compte en Angleterre 225 maisons et 3500 « moines noirs ». Ils se consacrent à des travaux de copie et de chronique et à la construction de cathédrales.

Art et culture[modifier | modifier le code]

Résurrection des morts, vitrail provenant de la Sainte-Chapelle de Paris, vers 1200. Diamètre : 58 cm. Paris, Musée de Cluny - Musée national du Moyen Âge


Littérature[modifier | modifier le code]


Architecture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Décennie 1200 en architecture.

Art plastique[modifier | modifier le code]

Un des deux Ni-ô du Tōdai-ji à Nara
  • 1203 : réalisation des deux gardiens de la porte sud du grand temple de Tōdai-ji du sculpteur Unkei, au Japon. Ces figures monumentales sont caractérisées par une grande expressivité des visages et des postures[20].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gérard Prunier, L'Ethiopie contemporaine, KARTHALA Editions, (ISBN 9782845867369, lire en ligne)
  2. François Émile Chavin de Malan, Histoire de saint François d'Assise, Paris, Sagnier et Bray, (présentation en ligne)
  3. J. Bousquet, Histoire du clergé de France depuis l'introduction du christianisme dans les Gaules jusqu’à nos jours, Pillet, (présentation en ligne)
  4. Catherine König-Pralong, Avènement de l'aristotélisme en terre chrétienne: l'essence et la matière : entre Thomas d'Aquin et Guillaume d'Ockham, Vrin, (ISBN 9782711617524, lire en ligne)
  5. (en) Phillip Pulsiano, Medieval Scandinavia: An Encyclopedia, Taylor & Francis, (ISBN 9780824047870, lire en ligne)
  6. (en) Alfred Joshua Butler, The Churches and Monasteries of Egypt and Some Neighbouring Countries, Gorgias Press, (ISBN 9780971598676, lire en ligne)
  7. Irène Hill, L'Université d'Oxford, L'Harmattan, (ISBN 9782747540629, présentation en ligne)
  8. La Faculté des Arts et ses maitres, Vrin (ISBN 978-2-7116-0305-3, présentation en ligne)
  9. László Lőrincz, Histoire de la Mongolie: des origines à nos jours, Akadémiai Kiadó, (ISBN 9789630533812, lire en ligne)
  10. (en) Helge Ingstad et Anne Stine Ingstad, The Viking Discovery of America: The Excavation of a Norse Settlement in L'Anse Aux Meadows, Newfoundland, Breakwater Books, (ISBN 9781550811582, lire en ligne)
  11. Patrimoine littéraire européen Tome 4: Le Moyen âge de l'Oural à l'Atlantique, De Boeck Supérieur, (ISBN 9782804118433, lire en ligne)
  12. Aminta Dupuis, L'initiation de Faust et de Parzival: La quête du Graal. Une voie moderne de connaissance et d'amour, Harmattan, (ISBN 9782747583305, lire en ligne)
  13. Steven D. Carter, Traditional Japanese Poetry, Stanford University Press, (ISBN 9780804722124, présentation en ligne)
  14. Kemp Malone, Albert C. Baugh, The Literary History of England, Routledge, (ISBN 9780415045575, présentation en ligne)
  15. Le tournoi poétique de la Wartburg (trad. L.C.E. Artaud-Haussmann), Didot, (présentation en ligne)
  16. Geoffroi de Villehardouin, Chronique de la conquête de Constantinople et de l'établissement des Français en Morée, Verdière, (présentation en ligne)
  17. (en) Glyn Sheridan Burgess, Leslie C. Brook et Amanda Hopkins, French Arthurian Literature: Eleven Old French narrative lays, D.S. Brewer, (ISBN 9781843841180, lire en ligne)
  18. Henry Hallam, Histoire de la littérature de l'Europe: pendant les quinzième, seizième et dix-septième siècles, Ladrange, (lire en ligne)
  19. (en) Simon of Kézai et Jeno Szucs, Deeds of the Hungarians, Central European University Press, (ISBN 9789639116313, lire en ligne)
  20. Seiichi Iwao, Dictionnaire historique du Japon, Maison franco-japonaise, (ISBN 9782706816321, lire en ligne)