Andrew Marton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Andrew Marton est un réalisateur hongrois, naturalisé américain, né à Budapest le et mort d'un cancer, ou d'une pneumonie, le à Santa Monica en Californie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Surnommé «Bandi» ou «Andy», sa présence à certains génériques est indiquée avec «Endre» pour prénom qui n'est que l'équivalent hongrois d'«Andrew» en anglais.

Après avoir terminé ses études secondaires en 1922, il fut pris par Alfréd Deésy (en) pour travailler à Sascha-Film en tant qu'assistant de rédaction. Là il attira l'attention d'Ernst Lubitsch qui le convainquit d'aller tenter sa chance à Hollywood où il arriva en 1923. Cette expérience le marqua profondément. De retour en Europe en 1927 il fut engagé comme rédacteur en chef à la société Tobis à Berlin puis comme assistant réalisateur à Vita-Film (en) à Vienne où il fut l'assistant de Max Linder pour deux films muets. En 1929 il réalisa en Grande-Bretagne Deux heures du matin et en 1934 il rejoignit dans le Tibet une expédition scientifique internationale financée par le Reich à des fins de propagande où participaient le célèbre alpiniste Günter Dyhrenfurth et des chercheurs de l'université de Zurich. Le résultat en fut son film Le Démon de l'Himalaya aux images fabuleuses dont il fit une nouvelle version en 1952 avec pour titre Tempête sur le Tibet. L'année suivante il revint en Hongrie où il tourna un seul film Elnökkisasszony dont le titre anglais est Miss President. Après avoir réalisé quelques films médiocres en Allemagne au cours des années 1930, il quitta ce pays en 1933 avec l'arrivée au pouvoir d'Hitler, fit la navette entre la Suisse, la Hongrie et l'Angleterre où de 1936 à 1939 il travailla avec Alexandre Korda à Londres. Avec le déclenchement de la seconde guerre mondiale il émigra aux États-Unis où il coréalisa plusieurs films dont les titres sont écrits dans la liste «assistant-réalisateur». En 1941, il épousa Lacerta avec laquelle il eut une fille, Tonda Marton-Bayer demi-sœur de deux belles-filles, Melinda Benedek et Barbara Benedek.

Pendant une dizaine d'années il travailla surtout pour la MGM qui lui permit de réaliser en 1950 son premier grand film, Les Mines du roi Salomon; ce fut, aussi grâce à ce film, que Ralph E. Winters et Conrad Nervig remportèrent en 1950 l'Oscar du meilleur montage.

En 1954, il fonda sa propre société de production avec Iván Törzs, Louis Meyer et László Benedek où il travailla jusqu'à la mi-1970.

C’est cependant comme coréalisateur qu’il s’illustra le plus. Il tourna une bonne partie des films L'Adieu aux armes (1957), avec une impressionnante bataille dans les Alpes italiennes, et Cléopâtre (1963) où il dirigea la reconstitution d'une contre-attaque avec une tortue lors de l'épisode où César veut dégager la porte de la Lune. C’est aussi lui qui tourna la spectaculaire course de chars dans Ben-Hur en 1959 distinguée en 1960 par un Golden Globe, prix spécial pour sa réalisation. En 1963, la poursuite que l'on voit dans La Chute de l'empire romain entre Commode et Livius est très dynamique tout comme l'attaque d'un bivouac par des loups dans Au pays de la peur. Selon l'article du 7 avril 1991 ayant pour titre Phantom directors du Los Angeles Times, c'est lui qui organisa le rassemblement de bateaux pour l'évacuation de Dunkerque dans Madame Miniver. On retrouve sa participation au tournage de scènes spectaculaires dans La Femme aux deux visages avec les séquences de ski, dans L'Émeraude tragique avec une explosion de montagne et dans Le Jour où la terre s'entrouvrira où l'on assiste à l'ouverture d'une gigantesque crevasse. Il fut utilisé en 1962 par Darryl F. Zanuck pour tourner les extérieurs des épisodes américains du Jour le plus long.

Une série d'entretiens menée par Joanne d'Antonio a été publiée peu de temps après son décès en 1992.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Assistant-réalisateur[modifier | modifier le code]

Monteur[modifier | modifier le code]

Producteur[modifier | modifier le code]

Technicien du son[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Andrew Marton sur l’Internet Movie Database