Amédée Doublemard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Amédée Doublemard
Naissance
Décès
(à 74 ans)
Paris
Nom de naissance
Amédée Donatien Doublemard
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Distinction

Amédée Donatien Doublemard, né le à Flavigny-le-Grand-et-Beaurain (Aisne) et mort le à Paris, est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Années de formation[modifier | modifier le code]

Amédée Doublemard est issu d'un milieu modeste, son père était garde champêtre à Beauvais. Il entre à l'École des beaux-arts de Paris en 1842 dans l'atelier de Francisque Duret.

Il remporte en 1854 le deuxième grand prix de sculpture pour son œuvre, Hector et son fils Astyanax. Il obtient le prix de Rome en sculpture de 1855[1] pour son bas-relief Piété filiale de Cléobis et Biton. Partant l'année suivante pour la villa Médicis, il réside trois ans à Rome.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il débute au Salon de 1844 où il expose un Buste d'homme. il participe régulièrement aux Salons jusqu’en 1898. Doublemard reçoit une médaille de troisième classe en 1863 et une médaille d'argent à l'Exposition universelle de 1889. Il est décoré de la Légion d'honneur en 1877[2].

Apprécié pour ses qualités de portraitiste, il exécute, dès son retour à Paris, des bustes de personnalités politiques et artistiques de la société française de la seconde moitié du XIXe siècle.

Il travaille pour le théâtre de la Gaîté et pour l'église de la Trinité à Paris. Il réalise des monuments à la mémoire du maréchal Sérurier à Laon, Simón Bolívar à Guayaquil (Équateur), Camille Desmoulins à Guise, Béranger à Paris, l'amiral Hamelin, Odilon Barrot, Octave Feuillet, Régnard. Une de ses œuvres les plus connues est le Monument au maréchal Moncey, érigé sur la place de Clichy à Paris.

Il est nommé Rosati d'honneur en 1893[3].

Il lègue à l'Institut un capital permettant d’aider les élèves sculpteurs à se préparer au concours du prix de Rome.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Élèves[modifier | modifier le code]

Hommage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Kjellberg, Le Nouveau guide des statues de Paris, Paris, La Bibliothèque des Arts, 1988.
  • Simone Hoog, Musée national de Versailles. Les sculptures. I - Le musée, préface de Jean-Pierre Babelon, avec la collaboration de Roland Brossard, Paris, Réunion des musées nationaux, 1993.
  • Emmanuel Schwartz, Les Sculptures de l'École des Beaux-Arts de Paris. Histoire, doctrines, catalogue, Paris, École nationale supérieure des Beaux-Arts, 2003.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :